Advertise here

Académie de la Grande Chaumière


  - 1 avis

Paris, 1902

Traduit par William Mahy — il y a 3 ans

Texte original par May Hong Nguyen

Un soir, j'ai marché dans une machine à remonter le temps et je me suis retrouvé dans un studio de Montparnasse, on était en 1915, 1920 ou quelque chose comme ça...

J'étais entouré de peintres, d'artistes avec des moustaches et des femmes avec du rouge à lèvres rouge et des serre-têtes. J'ai dit à un peintre que je serai à Paris un moment. Ce peintre était debout près d'une toile remplie de couleurs peintes à l'huile, tenant un pinceau à la main, son autre main occupée, tenait un verre de vin blanc. Il m'a dit : Vous vous trouvez au bon endroit, le plus bel endroit de Paris.

Paris, 1902

J'étais assis sur une chaise où peut-être s'était aussi assis Picasso avant, derrière un artiste français charmant qui aurait pu être un amateur de Modigliani. Et j'ai réalisé que j'ai peut-être vu le modèle qui avait bu avec un peintre impressioniste.

J'étais réjouis lorsque nous marchions sur la Rue de la Grande Chaumière. J'ai regretté de ne pas pouvoir mangé avec eux au restaurant et j'ai dit : "à la prochaine fois".

C'était un rêve ou pas?

Paris, 1902

Paris, 1902

Mon expérience Erasmus m'a ramené au début du XXe siècle, à l'endroit où les artistes se réunissaient pour parler d'art. Je recommanderais d'aller à l'Académie de la Grande Chaumière pour les amateurs d'arts, c'est un espace historique avec une atmosphère unique en son genre. C'est secret mais je partage.

Paris, 1902

L'Académie de la Grande Chaumière a été créé par deux artistes français (Martha Stettler et Alice Dannenberg - D'origine russe) dans la petite ruelle de la Grande Chaumière, Paris. Ils étaient contre l'art réglementé dans cette école, et ils ont donné un art plus authentique et libre.

Paris, 1902

Et ça fait plus d'un siècle que ce style artistique existe, vous pouvez le sentir avec la lumière, la poussière sur les chaises, le plafond et les modèles sur la scène. Une fois que vous avez passé les portes fermées de l'académie, vos sens vont être émerveillés grâce à la senteur de l'huile, qui perdure depuis des années.

Mon oncle me dit qu'il y a des fantômes, les peintres fantômes.

(Photos prises à l'Atelier, Académie de la Grande Chaumière, Paris)

Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Donnez votre avis sur cet endroit !

Connaissez-vous Académie de la Grande Chaumière ? Donnez votre avis sur cet endroit.

Donnez votre avis sur cet endroit !

Voir plus d'endroits de cette ville


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !