Advertise here

La Sagrada Familia


  - 7 avis

Visite de la Sagrada Familia

Publié par Eliette Fritsch — il y a 4 ans

Ce monument emblématique de Barcelone conçu par l'architecte Gaudi restera à mon avis dans la mémoire de chaque visiteur. Sa hauteur, son envergure, ses tours et ses couleurs intérieurs laissent bouche bée. Du fait d'avoir réservé préalablement sur internet, nous n'avions pas à acheter de billets sur place et faire cette interminable queue, pour ensuite devoir revenir plus tard. En effet, par la masse importante de visiteurs, l'accès est limité à un certain nombre dans une tranche d'heures précise. C'est donc après avoir contemplé, pris une somme incalculable de photos de la Sagrada et de ses grues, et des « selfies », que nous sommes rentrés. La vue globale est d'autant plus incroyable de l'autre coté du parc qui se trouve en face.

Visite de la Sagrada Familia

Nous avons été impressionnés dès le départ par la hauteur de l'édifice et l'architecture intérieure. Nous n'avons pas pris d'audio guide donc nous avons juste marché au fil de nos pas. Nous nous sommes d'abord dirigés vers la droite où nous avons pu admirer une petite chapelle, lieu de prière. Nos regards étaient sans cesse tournés vers le haut afin de contempler les vitraux si colorés. Grâce à une petite fenêtre, nous avons constaté qu'une plus grande chapelle se situait au niveau inférieur de la Sagrada, mais inaccessible pour les visiteurs. C'était encore un moment où l'on se demandait, mais comment fait-elle pour tenir debout?

Visite de la Sagrada Familia

Ce monument s'avère si grand et si haut, que le travail des architectes et constructeurs est merveilleux. Ensuite, au centre de l'édifice se trouve le lieu principal de messe avec l'orgue en fond illuminé par une lampe pendante. Beaucoup de personnes étaient assis sur les bancs, soit pour se recueillir, soit pour s'émerveiller de cette beauté.

Visite de la Sagrada Familia

Plus on avançait vers le fond, plus on louait les hauts vitraux. Sur notre gauche, de magnifiques reflets bleus et verts tombaient sur nous et de l'autre côté on passait du rouge, à l'orange et au jaune. Bien que le temps ait été un peu nuageux au départ, heureusement le soleil a traversé la pénombre pour se refléter dans l'église. J'étais absolument ébloui par ce phénomène!

Visite de la Sagrada Familia

Après, il faut rester patient, parce que c'est pendant qu'un morceau de musique d'orgue se jouait en fond, qu'un marteau piqueur a fait son entrée. Les ouvriers travaillent constamment sur cette œuvre, et on ne peut pas leur en vouloir. Après avoir fait le tour, nous sommes passés par les portes centrales de la façade réalisé en bronze par le sculpteur Josep M. Subirachs qui contiennent les textes de l'évangile de Saint-Thomas et Saint-Jean racontant les derniers jours de la vie de Jésus.

Visite de la Sagrada Familia

À la fin de la visite on peut se diriger vers la galerie de souvenirs. Des verres à chupitos, des tasses, des livres, des mini fresques, et d'autres choses intéressantes sont en vente, évidemment à des prix exorbitants. Autour de la Sagrada de manière générale, se trouve des échafaudages et grues, ce qui attise la curiosité de : comment sera-ce lorsque ce sera enfin fini en 2026? Le prix de la visite est de 15 euros, pour une trentaine de minutes. Malheureusement, celui-ci ne donne pas accès aux tours, où il faut encore ajouter de l'argent pour y accéder. Tout ne reste finalement que du business...

Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

La huitième merveille du monde (1)

Traduit par Elise GUILBERT — il y a 3 ans

Texte original par Emanuele Benetti

La Grande muraille de China, la ville antique de Petra en Jordanie, la statue du Christ Rédempteur au Brésil, les ruines de Machu Picchu au Pérou et celles de Chichen Itza au Mexique, l’amphithéâtre de Rome appelé le Colisée, le temple du Taj Mahal en Inde, la grande pyramide de Gizeh en Egypte. Savez-vous ce que ces endroits ont en commun? C'est facile, non? D'après un vote de 2007, ces monuments, considérés comme les héritiers de l'Antiquité, sont reconnues comme les 7 merveilles des temps modernes. Si jamais nous devions décider d'ajouter un huitième monument à cette liste, le candidat légitime serait, sans aucun doute, le temple de la Sagrada Familia à Barcelona.

La huitième merveille du monde (1)

La plupart d'entre vous vont probablement éclater de rire après avoir lu ma déclaration. Je peux très bien les comprendre, car tant que vous n'avez pas visiter cet endroit, il est juste impossible de ne pas reconnaître sa grandeur. Et je crains que même pour la majorité des gens l'ayant visité, il n'est pas facile d'apprécier complètement son immense charme de part cette immensité justement. Je ne me vante pas d'avoir plus de connaissance et de sensibilité que la moyenne. C'est seulement une question de capacité spirituelle: la Sagrada Familia n'est pas seulement une église immense, c'est un monument artistique incroyable, une extraordinaire (et même inexplicable) merveille de l'architecture. C'est un temple et comme tous les temples, l'objectif du bâtiment (basé sur la volonté claire et ferme de son créateur), est de mettre en relation les Hommes avec leur Dieu. En tant que croyant, j'ai l'avantage de savoir établir ce genre de lien. Cependant, dans un endroit tel que la Sagrada Familia, il n'est pas facile pour tout le monde d'avoir ne serait-ce qu'une infime connexion avec cette relation spirituelle. Encore faut-il visiter le temple de la bonne façon, ce qui n'inclut pas avoir son oreille collée au téléphone et de parler pendant toute la visite.

La huitième merveille du monde (1)

Cependant, je crains ne pas avoir été d'une grande aide pour ceux d'entre vous qui prévoit de visiter le temple. Je ferais mieux d'aller dans l'ordre et de mettre de côté pour un moment mes observations personnelles. Premièrement et c'est le plus important, je veux souligner que la Sagrada Familia est l'endroit à voir dans Barcelone. Peut-importe le temps que vous avez à votre disposition, vous ne devez absolument pas rater ce monument unique. Situé comme la majorité des bâtiments modernes dans le quartier de L'Eixample, c'est facile d'y accéder en métro par les lignes L2 et L5. Une très bonne idée serait d'acheter votre ticket sur Internet afind d'éviter les files d'attentes aux guichets. Essayez si vous le pouvez de faire votre visite tôt le matin: cela permet d'éviter la foule de touristes qui envahit le temple.

La huitième merveille du monde (1)

Bien qu'il soit possible de voir la majorité de la partie extérieure du bâtiment sans payer, je dois vous dire que ce n'est qu'une solution de secours, à choisir que si vous n'avez pas beaucoup de temps, car vous ne pourrez pas apprécier le charme du lieu en faisant ainsi. Après tout, le prix n'est pas si élevé; l'entrée coûte 15€ par personne et le ticket à 20€ inclut en plus la visite d'une des tours. Il y a aussi des réductions pour les étudiants, les enfants et les personnes handicapées. Un audio-guide (que je recommande vivement) coûte 3€ supplémentaires. Le prix de l'entrée, qui est moins cher que d'autres monuments de Barcelone (comme le Camp Nou ou la Casa Batlló), est selon moi, justifiée. En effet, le prix des entrées, qui est une grande contribution, va directement servir à financer les travaux pour finir la construction du temple.

La huitième merveille du monde (1)

Vous pouvez vous demandez comment ce monument dont la construction a débuté en 1886 n'est toujours pas finie. Et bien, une des caractéristiques principales de la Sagrada Familia, du moins pour le moment, est le fait qu'elle soit inachevée. La raison à cela repose sur au moins deux causes: le projet ambitieux et incroyable de Gaudí, qui défi quasiment les limites des facultés humaines et la série d’événements tragiques que l'église (et la ville) ont connus pendant tout le siècle dernier. L'histoire du temple est tellement unique qu'elle mérite d'être expliquer rapidement: quand, en 1883, Antoni Gaudí remplace un architecte local qui s'était vu confié le projet, il décide de construire un temple capable d'accueillir 13. 000 personnes.

La huitième merveille du monde (1)

Le projet était si ambitieux que très rapidement, l'argent manquait. Quand il n'y en avait plus du tout, Gaudí lui-même s'est lancé à la recherche de financiers et a fait son maximum pour soulever des fonds. En 1926, quand l'architecte meurt après avoir dépensé tout son argent dans un projet qui était devenu sa seule mission et obsession, une seule des quatre façades et la crypte, partie de l'abside, étaient terminées. Pour empirer les choses, en 1936, quand la Guerre Civile éclate, des anarchistes profanèrent le bâtiment, détruisant la partie intérieure et par-dessus tout, les projets et modèles laissés par Gaudí. Ce n'est qu'en 1952 que la construction reprit grâce des designs fait par ordinateur, basés sur ce qu'il restait du travail de Gaudí. Cependant, une controverse apparue rapidement, certains personnes trouvant que les nouveaux plans n'avaient rien à voir avec les idées et le style de créateur. Une nouvelle façade fut terminée en 1976, à laquelle furent ajoutées dans les décennies suivantes des sculptures réalisées par un artiste catalan, Josep Maria Subirachs. Ces sculptures durent aussi le centre d'un débat mais les travaux continuèrent et en 2010, le toit fût terminé, permettant au Pape Benoît XVI de consacrer le temple lors d'une cérémonie solennelle.

La huitième merveille du monde (1)

Comme je vous l'ai montré dans ce résumé de l'histoire du temple, la Sagrada Familia n'est pas un simple monument, mais plutôt un endroit inhabituel dont l'histoire n'a pas été complètement écrite, encore aujourd'hui. Néanmoins, la partie constante du bâtiment que l'on peut déjà admirer vaut le coup d'être observer de plus près. La façade de la Nativité est la seule des quatre à avoir été terminée (ou presque) durant la vie de Gaudí. Construite dans une pierre particulière de couleur brunâtre, elle est caractérisée par une abondance de décors. Gaudí l'a conçu en la divisant en 3 parties représentant les 3 vertus du Christianisme: l'espoir, la charité et la croyance. La scène principale ainsi sculptée est celle de la Nativité mais les autres tableaux sont dédiés à l'Annonciation, a la Fuite vers l' Egypte, au Massacre des Innocents et à la présentation de Jésus au temple.

La huitième merveille du monde (1)

Les détails caractérisant les différents personnages (les bergers, les Rois Mages) sont de toute beauté et il est intéressant de noter que Gaudí a utiliser les visages de gens locaux pour créer les visages, grâce à des moules de plâtre. Notez aussi l'abondance des espèces de la faune et la flore placés juste en-dessous des personnages: il y a des plantes et des animaux que l'on trouve en Catalogne, qui servent à montrer l'implication de toute la Création dans la naissance de Jésus. Une fonction similaire est présente sur une des caractéristiques les plus remarquables de la façade, l'Arbre de Vie, qui se distingue de la façade teintée de marron par sa couleur verte.

Galerie de photos



La huitième merveille du monde (2)

Traduit par Elise GUILBERT — il y a 3 ans

Texte original par Emanuele Benetti

La huitième merveille du monde (2)

Totalement différente, la Façade de la Passion, réalisée durant la seconde moitié du XXe siècle, est ornée de travaux réalisés par Josep Maria Subirachs. Le contraste entre les deux styles architectonique (et même les sortes de pierres utilisées) est absolument exceptionnel mais cette différence semblait être voulue par Gaudí car elle figurait sur le plan original. En effet, si la première façade dont je vous ai parlé avait pour but de célébrer la joie que le monde a éprouver lors de la naissance du Sauveur, celle-ci montre la souffrance que le Christ a enduré pour le peuple. La Façade de la Passion est dépourvue de beaucoup d'ornements, son rôle principal étant de montrer différentes scènes des derniers jours de Jésus sur Terre. C'est sans aucun doute avec un style assez dur que Subirachs a modelé les sculptures, dont les contours aiguisés sont peut-être en désaccord avec les idées de Gaudí qui disait que les lignes droites ne doivent pas être utilisées car elles n'existent pas dans le monde naturel. Il n'y a cependant aucun doute dans le fait que l'artiste ait réussi à transmettre la puissante signification que ces tableaux impliquent. Par contre, il n'est pas possible d'observer la Crucifixion, la scène de baiser de Judas ainsi que celles de l'arrestation de Jésus et de son agonie sous le poids de la croix sans ressentir de fortes émotions.

La huitième merveille du monde (2)

Comme toujours, même en ayant affaire à une des créations de Gaudí, les petits détails comptent. Remarquez par exemple le carré situé à côté du tableau du Baiser de Judas, sur lequel sont gravés des séries de chiffres. Bien évidemment, il y a une signification derrière ces chiffres que je ne vous révélerais pas car elle est assez facile à trouver (c'est une sorte de Sudoku ante litteram... ). D'autres caractéristiques intéressantes peuvent être observées dans le tableau juste en-dessous, la Crucifixion. Si vous avez visitez la Pedrera, vous allez probablement remarquer que le contour des soldats Romains situés sur la gauche ont été modelés sur le modèle des sculptures que l'on trouve sur le toit de la Casa Milà. Par contre, il n'est pas possible de deviner que le visage de l'homme se tenant sur la gauche des soldats et représentant un évangéliste témoin de la scène, a été réalisé à partir d'une photo de Gaudí lui-même. Il s'agit d'une sorte d'hommage que Subirachs a décerné au grand maître. Enfin, vous pouvez remarquer que la chronologie des scènes commence au moment de la Cène, située en bas à gauche, et qui va ensuite sur la droite et se décale vers le haut en accédant au deuxième et troisième niveau, formant une sorte de S.

La huitième merveille du monde (2)

Concernant l'intérieur de l'église, il est tout aussi extraordinaire que l'extérieur. Après être entré par la porte principale (ne manquez pas de remarquer la gravure dur la porte et le sol juste avant d'entrer dans l'église), en quelques secondes, vous allez très certainement être émerveillés et vous allez ressentir une sorte d'euphorie spirituelle. La superbe lumière qui traverse les vitraux sera très certainement ce que vous remarquerez en premier: selon la croyance de Gaudí, la lumière dans une église ne doit pas être en excès, elle doit être suffisante pour rendre la prière, la contemplation et la méditation possible. L'atmosphère est assez imprégnée et cependant très envoûtante.

La huitième merveille du monde (2)

Je vous conseille de prendre un audio-guide pour découvrir plus de détails sur cette extraordinaire église. Cependant, quelques éléments sont assez évidents et peuvent être remarqués même par un visiteur ignorant comme moi. En effet, les colonnes sont réalisées dans quatre différentes sortes de pierre, dont la couleur diffère. Au lieu de gâcher l'harmonie du temple, cette variété contribue encore plus à la rendre unique. L'entrée principale est située sur le côté Est, où est situé la statue de Sant Jordi (Saint George, le patron de la Catalogne). Ceci n'étant pas du hasard, il s'agit aussi du côté où le soleil se lève chaque matin, diffusant ses rayons de lumières directement dans l'église. Au contraire, de l'autre côté, là où est placé la statue du Christ sur la croix, entouré par des épis de blé et des grappes de raisin, il n'y a pas de lumière du soleil. Je vous conseille de vous arrêter là-bas pendant un moment en silence et de prier en face de cette image sacrée. Bien que la lumière multicolore des vitraux peut avoir un puissant effet et provoquer étonnement et abasourdissement, n'oubliez pas de remarquer la structure particulière des colonnes. Si vous regardez vers le plafond, vous aurez l'impression d'être dans une forêt composée de fines branches. Cet effet est créé par la ramification des colonnes qui ressemble à d' imposants arbres de pierre.

La huitième merveille du monde (2)

Comme je le disais au début, l'église est loin d'être terminée. Il se dit qu'elle pourrait être finie pour 2030. La partie principale manquante est la troisième et dernière façade, appelée la Façade de la Gloire, dans laquelle serait célébrée la résurrection du Christ. Les seules parties qui sont actuellement visibles sont quelques sommets colorés qui ressemblent à ceux du Palais Güell et que Gaudí aurait très certainement apprécié. Les tours sont un autre élément important qui manquent: le projet original est composé de 17 tours qui se ressemblent et d'une autre, absolument extraordinaire qui est censée atteindre 170 mètres de hauteur. Pour l'instant, seuls 8 ont étaient construites (la plus importante n'en faisant bien sûr pas partie). Il s'agit donc d'une challenge plutôt compliqué qui cependant, est entrepris.

La huitième merveille du monde (2)

Ces tours vont être au centre des attentions car leurs nombres et leur disposition n'est pas du au hasard (de la part de Gaudí, cela est impossible). Les 12 tours situées sur les 3 façades représentent (ou plutôt représenteront puisque seulement 8 ont été terminés) pour les apôtres, pendant que la plus haute tour représente bien évidemment le Christ. Tout autour, quatre autres tours (mesurant environ 100 mètres, comme celles des apôtres), symboliseront les 4 évangélistes et une dernière tour au-dessus de l'abside sera le symbole de la Vierge Marie. Connaissant l'aversion de Gaudí pour les lignes droites, ces tours ont des contours courbés caractéristiques. Cette forme particulière aurait été inspirée par les sommets particuliers de la chaîne de montagnes de Montserrat. Quand aux décors, les tours qui existent déjà sont caractérisées par de spectaculaires sommets décorés de mosaïque raffinée. Lorsque quelqu'un fit remarquer à Gaudí que personne ne serait capable de voir ces décorations si élaborées, Gaudí aurait répondu: "Les anges les verront".

La huitième merveille du monde (2)

Cette curieuse (mais importante) remarque me ramène aux observations personnelles que j'ai pu faire au début. Je vais juste ajouter quelques petites choses, autrement cela risque de prendre autant de temps que la construction de la Sagrada Familia (bien que nettement moins intéressant). Bien sûr, tout le monde est libre de visiter le temple à leur manière. Cependant, une compréhension totale du projet originel (qui, j'espère, sera réalité dans quelques décennies) n, 'est pas possible si vous négligez le côté spirituelle de l'endroit. En arrivant au bout de cette grande entrée (bien qu'il y ait encore beaucoup à dire à propos de la crypte, de l'abside, du petit mais intéressant cloître qui se nomme le Clautre del Roser), j'aimerais conclure avec un dessin tiré de la tradition biblique. J'aime penser que, si la Tour de Babel avait été construite avec pour objectif d'atteindre le ciel, en démontrant dans ce sens le pouvoir de l'Homme, un bâtiment aussi extraordinaire que la Sagrada Familia, qui bouscule les standards artistiques et architecturaux, a pour objectif d'amener l'Homme le plus près possible de Dieu.

Galerie de photos



L'âme de l'espace, religion, histoire, architecture

On a probablement tous entendu parler de ce lieu emblématique de Barcelone, l'une des oeuvres majeures de l'architecte Gaudí, qui selon mes souvenirs de cours d'histoire à la fac, avait décidé de la configuration des espaces plusieurs fois pour la même oeuvre, en faisant des croquis...

Je suis allé à Barcelone pour la rassemblement national des Erasmus donc le transport était pratique, dans un petit bus d'étudiants touristes. Il nous a laissés quelques rues avant, donc on a pu marcher sous l'ombre de l'immense construction.

L'âme de l'espace, religion, histoire, architecture

Rien qu'en arrivant, tu reconnais la Sagrada Familia, ses tours, qui telles des ruches d'abeilles s'élèvent très haut dans le ciel Barcelonais, et par les groupes de touristes groupés autour de leur guide.

Bon, rien que le seul fait d'apprécier l'extérieur est une expérience totalement différente à celle de voir n'importe quelle autre église, on oublie presque que c'est un genre d'art religieux si tu admires chaque petit détail des textures organiques, si représentatif de Gaudí... Bien-sûr! S'il a eu l'intention de représenter la nature même en un monument, il l'a fait littéralement et majestueusement.

L'âme de l'espace, religion, histoire, architecture

Mais c'est rien comparé à l'intérieur. J'avais entendu par beaucoup de mes professeurs que l'architecture peut causer des émotions si fortes que des larmes. Mais je ne le croyais pas parce que ça me paraissait exagéré et parce que je ne l'avais jamais vécu. Pourtant, je peux vous assurer qu'entrer m'a fait couler quelques larmes, et évidemment ça n'avait rien à voir avec de la tristesse, c'était une connexion directe et sincère avec ce qu'on pourrait appeler Dieu.

L'âme de l'espace, religion, histoire, architecture

La hauteur du lieu est impressionnante. Les formes, les couleurs qui entrent, diffusées par les énormes vitraux inondent le lieu de qualité et d'une immense paix. Tu sens que tu es en harmonie avec l'univers et que l'univers te sourie. Cela peut paraître exagéré, mais je vous le dis sincèrement, c'était la première fois que j'ai pu connaître l'âme d'un monument et j'ai adoré. Je recommande à fond de le vivre.

L'âme de l'espace, religion, histoire, architecture

L'âme de l'espace, religion, histoire, architecture

L'âme de l'espace, religion, histoire, architecture

En étant là-bas, j'ai aussi pu voir la partie toujours pas terminée, les ouvriers travaillant ardement pour terminer cette oeuvre que Gaudí a laissé inachevée après sa mort. Textes, maquettes, études de la lumière et des ombres, plans... On peut tout observer à l'intérieur. Et à la fin du tour, le bureau de Gaudí, pour dire si la visite et le fait de dédier du temps en valent la peine, pour en savoir un peu plus sur l'histoire de ce lieu magique.

L'âme de l'espace, religion, histoire, architecture

Galerie de photos



Basílica i Temple Expiatori de la Sagrada Família

Traduit par Grégoire Doucet — il y a 2 ans

Texte original par Patricia Ioana

L'intérieur est particulier. C'est vraiment différent de toutes les églises dans lesquelles je suis entré jusqu'à maintenant. C'est très lumineux et aéré. Gaudí s'est inspiré de la nature. Dans bon nombre de ses travaux, on retrouve des feuilles, des colonnes en forme d'arbre, etc. J'ai donc prêté plus d'attention aux arbres. Il y en a quelques uns qui sont vraiment extraordinaires.

Je ne sais pas de quelle variété ils sont. J'ai beaucoupé aimé la lumière qui entre, filtrée par les vitraux. Cela créé un effet incroyable. Au centre, plusieurs bancs sont séparés par des panneaux disant "Attention", ils sont réservés pour les gens qui viennent prier. Il y a un garde qui prend soin de ces gens pour qu'ils puissent rester au calme. Il y a aussi des jeunes gens en uniforme pour vous aider en cas de problème.

Basílica i Temple Expiatori de la Sagrada Família

Source

J'étais bouche bée pendant au moins une demi heure, puis j'ai pris l'ascenseur. Vous devez pour cela sortir de l'église, du côté de la façade de la naissance. Même s'il fallait tout le temps faire la queue, celle-ci n'a duré que 10 minutes. Chaque façade a quatre tours. Vous montez par l'ascenseur de droite et ensuite il y a tous ces escaliers en colimaçon. Passez sur le pont qui relie les deux premières tours, et descendez sur les autres escaliers en colimaçon. Il y a à chaque fois une sorte de balcon d'où on peut admirer la vue et prendre des photos. Je pense que ça en vaut son pesant de cacahuètes, cette balade à travers les tours. En tout cas, j'ai bien aimé. Les parois intérieures sont pleines de brouillons, noms, données, etc. Au moins ce n'est pas repeint. Ils ont de gros problèmes à cause des gens qui collent leur chewing-gums partout sur la paroi.

En redescandant un peu sur terre, j'ai pu retrouver l'immense file d'attente aux guichets et je regrette de ne pas avoir acheté le ticket à l'avance sur internet. Pendant qu'une partie de ma famille faisait la queue, on est parti se prendre un truc à McDonald's et manger un peu au "botu horse", car d'autres faisaient le même truc de touristes.

Quand vous achetez les tickets, vous devez savoir ce que vous voulez visiter, si vous voulez monter dans l'une ou l'autre des tours (la façade de la Natalité et la façade de la Passion). Vous pouvez avec votre ticket aller directement dans l'ascenseur et éviter la foule. Il était environ 11h30, soit environ une heure et demie après avoir commencé la queue pour les tickets. J'ai eu largement assez de temps pour explorer l'église, tant l'intérieur que l'extérieur.

J'ai pu admirer les deux façades de près. Les différents modèles utilisés par Gaudi étaient expliqués et on a vu ce qui l'inspirait dans la nature. Je suis ensuite allé en bas, dans la crypte, où il y a un autre musée.

Selon moi, le plus intéressant dans la crypte est le modèle fait par Gaudi, dans lequel il a attaché avec des sacs de sable des chaînes pour créer une image du plafond à l'envers. Il a utilisé l'attraction terrestre pour voir quel est le meilleur moyen pour les colonnes de supporter le poids. Très intéressant ce modèle. Il y a également dans la crypte la tombe de Gaudi mais on l'a juste aperçue à travers la fenêtre. Il y avait des gens de l'autre côté mais je n'ai pas compris par où ils sont entrés.

On pouvait aussi voir à travers la crypte les gens qui travaillaient dans les bureaux aujourd'hui. Ils faisaient toute sorte de modèles. Les architectes, les gens qui faisaient les modèles de pierre, etc. Très intéressant aussi. Assister à la création d'un tel projet est quelque chose de spécial. La visite en vaut la peine et je vous conseille de monter dans les tours. J'ai beaucoup aimé. Il y a tout un tas de documentaires sur la Sagrada Familia et notamment sur YouTube.

Basílica i Temple Expiatori de la Sagrada Família

Source

En sortant, si vous allez du côté de la façade de la Natalité, dans le coin avec le KFC, vous pouvez suivre l'avenue de Gaudi si vous voulez ensuite aller vers l'Hôpital Sant Pau.

Basílica i Temple Expiatori de la Sagrada Família

Source

Je pense que ça nous a pris environ une heure et demie pour visiter la Sagrada Familia. Une chose que j'ai aimé et dont j'ai oublié de parler est que sur les tickets, il est écrit: "La Basilique de la Sagrada Familia est à tout le monde, vous y compris. Grâce à votre contribution, les travaux pourront se terminer. " Puis, nous avons pris un bus et nous sommes arrêtés vers l'Arc de Triomf. C'est une zone intéressante, mais je ne suis pas sûr que l'étape en vaille forcément le coup. J'étais intéressé par le Parc Ciutadella, pour y voir le fameux Mammouth et les barques.

Donc, la Sagrada Familia est déjà impressionnante de l'extérieur, mais l'intérieur (totalement terminé) dépasse toutes nos attentes: l'élégante architecture, les colonnes doriques, le basalt, le granite et le porphyre étalés sur le plafond, l'impression de voir une forêt tropicale, les couronnes, puis les escaliers en colimaçon, la lumière qui s'infiltre par les vitraux, les symboles colorés en haut des colonnes... Tout est organique, original, mystérieux et majestueux. L'élégance et la simplicité de l'intérieur est complétée par l'abondance de détails à l'extérieur.

C'est tellement beau que ça vous laisse sans mots.

Galerie de photos



La Sagrada Familia

Traduit par Grégoire Doucet — il y a 2 ans

Texte original par Maika Cano Martínez

La Sagrada Familia est une basilique se trouvant à Barcelone. C'est le monument le plus visité d'Espagne, et ça ne m'étonne pas tant elle est impressionnante. Elle est devenue l'un des symboles nationaux.

Sa construction a débuté en 1882 mais elle n'est toujours pas achevée. J'ai vu un panneau disant que la fin des travaux était prévue pour 2026, bien que personne ne puisse vraiment savoir si c'est possible ou non. Elle a été réalisée par le grand Antoni Gaudi, également auteur d'autres monuments célèbres de Barcelone, tels que le Parc Guëll ou la Casa Battlo. La partie construite par Antoni Gaudi a été déclarée au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO. Elle a de plus été candidate pour faire partie des sept nouvelles merveilles du monde moderne.

La Sagrada Familia

Elle compte un total de 18 tours de hauteurs différentes, 12 pour les apôtres, 4 pour les Évangélistes et les deux restantes pour Jésus et la Vierge Marie.

J'ai adoré les vitraux et, alors que je ne les ai pas vu de l'intérieur, ce qui m'a surpris le plus est la quantité de couleurs qu'ils ont, avec beaucoup de contrastes, je n'avais jamais vu ça auparavant sur une autre église.

Je l'ai visitée deux fois, une fois quand j'avais 13 ans et une autre en mai dernier. Quand j'y suis allée la première fois, j'ai été déçue, du moins de ce dont je me souviens, peut-être parce que les tours ainsi qu'une façade entière étaient en travaux. Mais on voyait que la basilique restait respectueuse des autres bâtiments, et que si elle n'était plus en travaux elle serait bien plus belle. La deuxième fois, j'ai eu bien plus de chance. Je suppose que les visites qu'on fait lorsqu'on est jeune ne sont pas pareilles parce qu'on ne comprend pas vraiment la portée et le côté incroyable que peuvent avoir certains bâtiments ou certaines œuvres artistiques. On pense à d'autres choses et on ne s'y intéresse pas vraiment. J'ai beaucoup aimé et je me suis rendue compte de l'infinité de détails qu'il y avait et de sa grandeur. Bien entendu, il faut la voir entièrement et prendre son temps car chaque partie est comme une entité indépendante qui mérite de prendre un certain temps pour être observée. J'étais surprise en permanence car il y avait tellement de détails, tu t'en rends compte petit à petit. Elle est vraiment différente de toute autre cathédrale ou église, parce que d'une part je la trouve plus moderne, et d'autre part comme si c'était un modèle nouveau d'église, surtout à l'intérieur. Et les tours lui donnent aussi un côté différent.

Nous avons d'abord vu la façade la moins jolie, mais j'étais déjà très impressionnée. C'était la Façade de la Passion et comme elle est censée représenter la souffrance du Christ, elle est plus obscure et austère que les deux autres. On a vu des gens sur les tours, mais ils étaient à des niveaux différents. Cette partie donne sur la Place de la Sagrada Familia, qui est comme un jardin carré mais joli, bien qu'il soit quand même éclipsé par l'immensité de la Sagrada Familia. Mais on peut prendre une belle photo de cet endroit avec la basilique et la verdure de la place.

La Sagrada Familia

La Façade de la Naissance est ma préférée, et elle contraste beaucoup avec la précédente, il y a beaucoup de détails et reflète la joie de la naissance de Jésus. Elle compte trois portes dont l'une d'entre elles est l'entrée principale. Je ne sais pas vraiment comment décrire cette partie parce qu'il faut la voir pour comprendre, on ne peut pas vraiment se l'imaginer. C'était compliqué de se prendre en photo à cet endroit car il y avait un monde fou, tous les touristes avaient leur appareil photo à la main et ne laissaient pas passer les gens au milieu. Cette façade donne sur la Place de Gaudi, également de forme carrée, mais elle est plus grande que l'autre. C'est une place avec de la végétation aussi, avec un étang au centre. Généralement, les meilleures photos de la Sagrada Familia sont prises de cet endroit, à l'opposé de l'étang pour qu'on voit ce dernier juste en dessous de la basilique.

La Sagrada Familia

La Sagrada Familia

La Façade de la Gloire est la façade principale, par laquelle se fera l'accès à l'intérieur lorsque la basilique sera achevée. Elle était en construction à ce moment-là donc je n'ai pas pu très bien l'observer, mais je pense que vu le nombre de détails qu'il y a, il y aura probablement un lien avec des éléments plus spirituels et des éléments de lumière.

J'ai beaucoup aimé le cloître parce qu'il contrastait beaucoup avec le reste de ce temple, de par sa couleur claire et sa forme basse et horizontale. Il y avait des pics sur le dessus, et sur ces pics des espèces de grands ananas de couleurs différentes. Cela entoure toute la basilique, sauf les trois portes principales.

La Sagrada Familia

On n'a pas pu entré parce qu'on savait qu'il fallait réserver les tickets à l'avance et à cette époque, la file d'attente était vraiment énorme. Pour ce que j'ai vu à la télévision, l'intérieur est également très impressionnant et très joli, donc il faudra que je revienne pour entrer. Pourquoi pas lorsqu'elle sera terminée.

Les horaires de visite sont les suivants: entre octobre et mars de 9h à 18h, et d'avril à septembre de 9h à 20h. C'est pareil pour l'accès aux tours, bien que les ascenseurs ferment une demi-heure avant la fermeture de la basilique.

Le prix d'entrée au tarif normal est de 15€ avec un guide et en montant dans l'une des tours. Il y a plusieurs tarifs différents, notamment si vous prenez une sorte de package avec le parc Guëll, avec ou sans guide. Les étudiants et les retraités ont droit à des réductions.

Il y a un arrêt de métro "Sagrada Familia" sur la ligne 5, avec deux sorties, l'une qui donne sur la Place Gaudi et l'autre sur la partie arrière de la basilique dans la Carrer de Provença.

Il y a pas mal de restaurants et de fast-foods dans les alentours. Bien-sûr, n'hésitez-pas à visiter l'Hospital Sant-Pau qui se trouve à 5 minutes à pied de la Sagrada Familia, et qui est magnifique.

La Sagrada Familia

La Sagrada Familia

Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Faits sur la Sagrada Família de Gaudí

Traduit par Pauline Golfier — il y a 1 an

Texte original par amit singh

La Sagrada ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui sans le génie obsessionnel d'Antoni Gaudí. Par conséquent, il est difficile de croire qu'il n'était pas le premier choix pour être son architecte. Initialement, le projet a été confié à l'architecte officiel du diocèse, Don Francisco de Paula del Villar y Lozano. Il a dessiné ses plans néo-gothiques et la construction a commencé en 1882. Gaudí a rejoint l'équipe en 1883 en tant qu'assistant junior. Cependant, Villar a seulement réussi à terminer la crypte avant d'abandonner le projet à cause de désaccords.

La Sagrada Família n'est pas une cathédrale

Beaucoup de gens croient à tort que la Sagrada Família est une cathédrale. Ne vous inquiétez pas si vous le pensiez aussi. Il est facile de faire cette supposition en raison de la taille et du design luxuriant de l'église. La vraie cathédrale de Barcelone est la cathédrale de la Sainte Croix et Sainte Eulalie à Barri Gotic.

L'église de la Sagrada Família était censée être une église de quartier dédiée à la famille sainte. C'est la vision de Gaudí qui l'a transformé en œuvre d'art. Grâce à sa popularité, en 2010, le pape Benoît XVI a accordé à l'église un statut de basilique mineure.

Source

Galerie de photos



Donnez votre avis sur cet endroit !

Connaissez-vous La Sagrada Familia ? Donnez votre avis sur cet endroit.

Donnez votre avis sur cet endroit !

Voir plus d'endroits de cette ville


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !