La magnifique contrée de la Touchétie


  - 1 avis

La beauté incroyable d'une terre vierge

Traduit par Fei Wong — il y a 3 ans

Texte original par Manoj Pradeep

Bonjour les amis, j'espère que vous allez bien. Ici, j'aimerais parler avec vous d'un endroit intéressant se trouvant en Géorgie mais avant de le mentionner, j'aimerais expliquer pourquoi je considère cet endroit comme étant intéressant. Avez-vous déjà rencontré une civilisation qui continue à perpétuer les traditions et coutumes de leurs ancêtres? Avez-vous déjà rencontré des personnes qui vénèrent Dieu et vivent de la même manière que leurs ancêtres? Si vous n'en avez jamais rencontré, alors Touchétie est l'endroit où vous pourrez en trouver. Ce n'est pas seulement un endroit pour apprendre de leurs habitants, c'est aussi un endroit riche et doté d'une beauté naturelle luxuriante. Vous comprendrez à la fin de mon article la raison pour laquelle je persiste à dire du bien de la contrée de Touchétie. Il est préférable de visiter Touchétie pendant la période estivale. Les périodes estivales là-bas durent généralement d'avril à fin août. Atteindre Touchétie n'est pas difficile, étant donné que des transports en mini vans ou en marchroutka sont disponibles depuis la capitale de Tbilissi. On peut monter dans les mini vans à partir de différents arrêts de bus comme les arrêts de bus Didube, Orthachala et Vukzali. Il y a même des trains qui partent de la Gare Centrale de Tbilissi située à Vukzali. Touchétie est aussi facilement accessible depuis les grandes communes de Tbilissi.

La Touchétie est une région de la République de Géorgie, située sur les pentes des montagnes de Caucase à partir de 1650 jusqu'à 4493 mètres d'altitude au-dessus de la mer. Les habitants de Touchétie sont appelés les Touches. La région reçoit des précipitations d'une quantité allant de 450 à 900mm par an et la majorité de ces pluies tombent sous forme de neige. Située sur les pentes de la grande zone de Caucase, il n'est pas étonnant qu'il y fasse froid tout le long de l'année avec une température moyenne annuelle de 5 degré Celsius. Cependant, pendant le mois de juin, c'est-à-dire, au commencement de l'été, les températures peuvent monter à 10 ou 15 degrés Celsius. Les habitants de Touchétie, les Touches, sont un peuple nomade et leur peuple est aussi vagabonds. Ces personnes vivent dans les montagnes pendant l'été et quand l'hiver arrive, ils en descendent pour aller vivre dans la vallée Alvani. Dans la vallée Alvani se trouvent deux villages Touches appelés Kvemo Alvani [la partie inférieure d'Alvani] et Zemo Alvani [la partie supérieure d'Alvani]. Donc Touchétie et Alvani sont les deux villes natales des Touches, bien que la Touchétie est le territoire historique du peuple Touche. La frontière de la Touchétie est délimitée par deux territoires Russes. Un au nord appelé Tchétchénie et l'autre à l'est appelé Daghestan. À la frontière sud de la Touchétie se situe le territoire géorgien de Kakhétie de l'Est. La région de Touchétie possède de magnifiques crêtes hautes de 3000 à 4500 mètres d'altitude. Les plus incroyables à voir est le mont Teboulo avec son sommet à 4492 mètres d'altitude au-dessus de la mer, le mont Komito à un niveau de 4261 mètres au-dessus de la mer, le mont Dano à 4174 mètres au-dessus de la mer, le mont Disklosmta à une altitude de 4285 mètres au-dessus de la mer. Ces sommets séparent Touchétie de la fédération Russe. Il y a des ravins magnifiques situés dans la partie intérieure de Touchétie comme Pirikiti Kedi qui commence à partir de deux rivières: l'Alazani et Amugo divisant la Touchétie en deux gorges. Celle au nord est appelée Gorge du Pirikiti et l'autre au sud est appelée Gorge du Gometseri. Il existe des sentiers étroits surplombant la Gorge du Pirikiti connectant ainsi les deux canyons du nord et du sud. Les chemins sont appelés voie Larovani et voie Nakle Kholi situées à une altitude de 3317 mètres et 2903 mètres, respectivement, au-dessus de la mer. La région montagneuse est remplie de ravins formés par le courant rapide de l'eau des montagnes jusqu'aux rivières à travers les années comme le Gometseri Alazani et le Pirikiti Alazani qui constituent la source majeure d'eau de la Touchétie. Le Gometseri Alazani est rejoint par des rivières telles que la rivière Ortskali dans le village appelé Gogrula et Chanchakovani Tskali dans le village Khakhabo. Le Pirkiti Alazani est formé par les rivières telles que Larovani Tskali. Ces deux rivières Alazani sont parallèles l'une à l'autre jusqu'à ce qu'elle se rejoignent au village appelé Shenako, se transformant ensuite en une grande rivière. Cette source d'eau quitte le territoire géorgien et entre au Daghestan où elle est appelée Andis Koisu qui, plus tard, est rejoint par la rivière appelée Avarias Koisu qui se jette dans la mer Caspienne avec le nom de rivière Sulaki. J'ai donné une explication détaillée du cours de la rivière car toute la région du Touchétie est située dans le bassin hydrographique qui est divisé en trois gorges ou canyons. Ils sont appelés gorge de Pirikiti, gorge de Gometeseri et gorge de Chanchakhovani.

Les montagnes sont une sorte d'attraction majeure en Touchétie, mais la formation de glace dans les montagnes Touchétiennes ces dernières années est un peu plus faible que dans le passé. Il y a environ vingt et un glaciers trouvés dans la région de Touchétie et certains des glaciers les plus importants sont le glacier de la montagne de Teboulo, deux glaciers sur la crête d'Hatsunta et un dans la montagne de Diklo. Il y a aussi un lac intéressant appelé Oreti qui est souvent mentionné comme étant un lac sans fond. Ce lac n'a pas encore été examiné correctement, mais on pense qu'il s'agit d'un point de formation de glace. La Touchétie est un bon endroit pour ceux qui aiment l'escalade et faire des recherches sur l'histoire ancienne. L'ensemble du territoire de Touchétie contient des ardoises d'argile considérées comme étant de la période jurassique. Il y a aussi une source d'eau acide appelée Vedzebi qui est située sur le côté est de la Touchétie qui est utilisée par les Touches pour boire, cuisiner et se baigner. La région de Touchétie a une flore variée. Les pins constituent la partie moyenne et inférieure de la région de Touchétie. Ces pinèdes de la région situées entre 1600 et 2700 mètres d'altitude sont considérées comme les seules de la planète à être protégées de l'influence humaine. En plus des pins, on trouve également des bouleaux qui composent la partie supérieure des régions du Touchétie. Les forêts de pins et les forêts de bouleaux constituent la flore principale de la région de Touchétie, avec lesquelles on trouve également différents arbres tels que les tilleuls, les bouleaux laineux, les cendres du Caucase, les aulnes, les érables et les sapins. On y trouve aussi d'autres plantes telles que le rhododendron du Caucase, l'épine-vinette, la noix sauvage, le chèvrefeuille, les raisins secs, etc. Les hautes montagnes contiennent aussi des herbes de hautes montagnes qui sont la meilleure source de foin pour les bovins. Il y a aussi des prairies qui s'étendent au-dessus de la zone subalpine, un endroit idéal pour les moutons pendant l'été. On trouve ici des variétés uniques de champignons comestibles que l'on ne trouve nulle part ailleurs en Géorgie. Il y a quelques variétés d'arbres uniques trouvées dans les montagnes du Touchétie et ils sont considérés comme des produits résultant de l'évolution de plus de deux millions d'années. Les arbres en question sont: le pin de Sosnowksy, le mézéréon, le saule, l'orme etc. Les fleurs éclosent venant des plantes des montagnes couvertes de neige et de leurs arbres pendant les mois d'été sont un spectacle impressionnant à voir. Il y a aussi une variété diverse de la faune trouvée dans la Touchétie. Les oiseaux tels que le tétras lyre, le coq de neige, le hwali, la caille, le corbeau, le vautour, le geai, la bécasse, le landrail, le pigeon, le pic etc. se trouvent dans cette région. Les principaux animaux trouvés dans la région du Touchétie sont la chèvre caucasienne, le cerf, l'ours, le loup, l'hyène, le renard, la martre, le lapin, etc. Les montagnes de Touchétie abritent également des reptiles comme la grenouille, l'ader caucasien, la belette, les escargots etc.

Comme je l'ai déjà mentionné, la région de Touchétie est située dans les bassins fluviaux divisés en trois gorges. Il y a quatre communautés de personnes vivant en Touchétie qui sont les Pirikiti, Gometsari, Tsovata et Chagma [Chachakhovani]. Les trois premières communautés sont séparées les unes des autres par des montagnes. La première communauté, à savoir, les Pirkiti est située dans la gorge Pirkiti Alazani, la deuxième et la troisième communauté, à savoir, les Gometsari et les Tsovata sont situées dans la gorge de Gometsari Alazani et les Chachakhovani sont situés à l'endroit où les deux rivières Alazani se rencontrent. Les Gometsari et les Chachakovani occupent une zone boisée de la Touchétie alors que les deux autres, Tsovata et Pirikit, occupent des zones montagneuses étroites. Il existe un cadre naturel intense autour de la communauté de Pirikiti. Dartlo est un beau village dans la communauté qui est situé dans la gorge centrale. Le long du côté ouest de Dartlo, s'y trouve une rangée d'anciens villages comme Dartlo, Chesho, Parsma, Grievi, Dakiurta, Hegho, Chontio. Si vous vous souvenez de ce qui a été dit plus haut, le village Hegho est l'endroit où une rivière appelée Larovanis Tskali rejoint l'Alazani. Il a été détruit beaucoup plus tôt que les autres anciens villages de cette communauté. Les maisons sont petites mais stables, les églises sont faites de pierres flottantes avec des toits de clôture qui élevés. Le village le plus élevé de Touchétie s'appelle Girevi et se trouve à 2400 mètres d'altitude au-dessus de la mer. Avant, le village le plus élevé de Touchétie était Chontio qui n'a maintenant que des maisons en ruines disséminées dans les pentes de la montagne. Ce village est situé à 2500 mètres d'altitude ce qui est beaucoup plus élevé que le village le plus élevé actuellement. Entre les villages se trouve une forteresse penchée et qui domine les villages. Dans la gorge de Gometsari, vous pouvez trouver des villages et des sites antiques sur les pentes de la montagne. Les villages trouvés dans les gorges comprennent Bochorna, Dochu, Beqhéla, Jvarboseli, Verkhovani, Dadikurta, Illiurta, Vakisdziri, Alisgori, Koklata, Vestmo, Goglurta etc. La plupart des villages sont inhabités maintenant et vous pouvez seulement voir les ruines de ces villages aux endroits où ils existaient auparavant. La mention de villages antiques est présente parmi la communauté de Tsovata. Tsovata et Gometsari, comme je l'ai mentionné plus haut, se trouvent plus ou moins dans la même région et la région de la communauté de Tsovata commence à partir du village appelé Verkhovani. Les anciens villages de cette communauté commencent par Tsaro suivi de Mozarta, Indurta, Sagirta, Etelta. Ces villages qui ont eu une forte histoire peuvent seulement être surtout vus comme des ruines à l'heure actuelle. C'est dans la dernière communauté appelée Chachakovani ou Chagma, qui est la seule communauté parmi les quatre de Touchétie, à être densément peuplée. Il se compose de villages tels que Omalo, Shenako et Diklo. Les forteresses trouvées entre les villages ont été utilisées pour communiquer avec les villages voisins pendant le temps des invasions ennemies ou des catastrophes similaires. Le col d'Abannosseri est une belle autoroute qui a été construite longtemps avant et c'est la seule autoroute traversant la gorge avec d'autres chemins qui ne sont idéaux que pour des promenades à cheval. Les cols de montagne sont ouverts uniquement pendant la saison estivale. Outre le col d'Abannosseri qui relie Kaheti à Khizo alazani par les gorges de Stori, à 2992 mètres d'altitude au-dessus de la mer, il y a aussi plusieurs autres cols dans cette région tels que le col de Sakorne à 2835 mètres d'altitude qui relie les gorges de Panikisi à Gometsari; Le col Samkinvrostsveri situé à une altitude de 3176 mètres d'altitude reliant la région de Touchétie à la gorge de Pankisi. Il y a aussi un deuxième col d'Abanosseri qui relie Pirikita Khevsureti à Pirikita Touchétie situé dans la montagne Hatsunta à une altitude de 3431 mètres au-dessus de la mer. La gorge pirikita Alazani est reliée à la Tchétchénie avec quatre cols appelés Tebulo à une altitude de 3342 mètres, Ukerecho à 3023 mètres au dessus du niveau de la mer, Kachu 3552 mètres au dessus du niveau de la mer, kachu à 3552 mètres d'altitude. Les cols de montagne situés dans les montagnes de Makratela à Prikita et Gometsar comme Larovani qui est à 3317 mètres au-dessus du niveau de la mer et Nakle Kholi qui est à 2903 mètres au-dessus du niveau de la mer et qui relie Pirikiti avec la communauté Tsovata.

La beauté incroyable d'une terre vierge

Source

L'architecture artificielle des temps anciens se confond avec la beauté naturelle de la Touchétie. Les villages de Touchétie sont ornés de châteaux et de forteresses. Les ruines qui ont survécu jusqu'à ce jour sont de fiers monuments qui symbolisent la révérence et le respect des Touches. Les forteresses peuvent être vues sous deux formes architecturales. L'une des formes architecturales est quadrangle en forme de trois à quatre étages. Il s'agissait en fait de forteresses militaires qui ont une ouverture carrée pour les canons. Des exemples pour ce genre de forteresse sont Kesalo qui est construite sur un rocher escarpé. Sur le côté est et ouest de la forteresse de Kesalo, les murs sont fortifiés avec trois forteresses supplémentaires. La forteresse Omalo qui est entourée de murs et de forteresse a aussi un rocher naturel d'un côté d'une gorge profonde de la rivière Alazani. De la forteresse d'Omalo, les gens jetaient des pierres sur leurs ennemis et la forteresse avait un toit clôturé. La forteresse d'Omalo est construite sur une haute colline entourée d'un haut mur en pierre alégée. Il y avait aussi un tunnel souterrain qui est construit en direction d'Indurti Tskali. Qui était utilisé par les gardes pour amener l'eau sans être détecté par les ennemis. La longueur du tunnel est d'environ 120 mètres, mais le tunnel est actuellement détruit. La forteresse de Tsovata est semblable à la forteresse d'Omalo, qui était inaccessible aux kistes et aux Lezghins. Il y a aussi des forteresses semblables trouvées dans les gorges de Chaghma et de Gometsari. Le deuxième type de forteresse construit à Tusheti est celui qui a un toit pyramidal. Les forteresses de ce type ne peuvent être vues que dans les gorges de Pirikita Alazani. Ils sont construits avec un mortier et sont fortement défendus. Ces forteresses ont de nombreux étages, jusqu'à six ou plus et sont recouvertes de pierres allégées. Ces forteresses servaient principalement à se défendre. Le premier étage de la forteresse était utilisé pour garder les prisonniers, les deuxième, troisième, quatrième et cinquième étages étaient utilisés par les détenus pour vivre et le dernier étage était utilisé par les gardes pour se défendre. Ils se sont défendus en rassemblant et en lançant des pierres, en tirant des fusils d'en haut, etc. . Les forteresses sont considérées comme originaires du XVIème et XVIIème siècle. Les seigneurs féodaux de Shamili ont souvent essayé de capturer la terre de Touchétie mais avec l'aide de ces forteresses bien défendues, ils ont échoué à chaque tentative.

Les anciennes maisons de Touchétie étaient bien équipées pour se défendre contre leurs ennemis. On peut voir des maisons de ce genre dans les trois communautés de Touchétie. Le premier étage de la maison dans lequel ils gardent des bovins est appelé "Bashte", le deuxième étage qui s'appelle Shua est la cheminée où les membres de la famille vivent dans la chaleur loin du froid. Le troisième étage est appelé Zedashua qui est utilisé comme un salon par les membres d'une famille nombreuse. Le quatrième étage est appelé Cherkho qui est une pièce fermée de forme cubique avec un toit clôturé à travers lequel les défenseurs peuvent lancer des pierres et tirer sur leurs ennemis. Il est difficile de croire en la capacité architecturale des ancêtres et même les Touches ne croient pas que ces monuments ont été construits par des humains, ils croient que ces structures ont été construites par des sorcières. Le Touche qui gagne le combat accroche la main de l'ennemi sur le mur de la forteresse.

En Touchétie tous les membres d'une même famille et leurs générations ont eu leur propre changement qui s'appelle Khati qui consiste en un tas de pierres arrangées dans un dessein rituel. C'est l'endroit où l'ange gardien de la famille vivait selon les Touches. Khati se trouve dans tous les villages et même deux ou trois khatis se trouvent dans certains villages. Les khatis sont décorés de cornes de chèvres et de pierres blanches. En dehors des églises, ils avaient aussi des huttes de pélerin, une grange khati et une brasserie. Chaque khati est associé à un saint dont le nom fini par khati. Quelques exemples de Khatis sont Lashari Khati à Chigho, Mariamtsminda Khati à Omalo, etc. Les Khatis trouvés à Touchétie sont plus petits mais à certains endroits on trouve aussi de grands Khatis. Par exemple Lashari Khati qui est un grand complexe. Saprindao et Sabcheo sont quelques endroits importants sur les frontières du village où les patriarches avaient l'habitude de s'asseoir sur d'énormes pierres et de régler les disputes entre les gens.

La Touchétie a une histoire forte qui vaut la peine d'être lue mais les hautes terres de Touchétie sont difficiles d'accès et sont moins étudiées scientifiquement et archéologiquement. La première expédition scientifique à Touchétie a eu lieu seulement en 1931. La première expédition archéologique qui a eu lieu en 1975 par le Musée d'État géorgien a effectué des fouilles dans la colline de Nishtako qui est située dans le village de Shenako. Il y avait des résultats qui appartenaient à l'âge de bronze et de fer tardif. Les études archéologiques montrent que la région de Touchétie était habitée par les humains au XXIème siècle avant JC. Il y avait aussi quelques matériaux rituels qui ont été utilisés dans les temps anciens excavés de cette région. Tous les résultats sont trouvés dans le Musée national de Géorgie. Les premières données historiques disponibles indiquent que la Touchétie était sous le règne du roi de Géorgie Parnavaz qui est considéré comme l'éclaireur de la nation.

C'est au cours du IXe siècle que les Touches ont migré vers les montagnes et adopté le christianisme à leur religion. Dès lors, le peuple de Touchétie a eu un contact étroit avec Kaheti. Le roi kahélien Levan II a ouvert un chemin pour que les Touches atteignent la vallée d'Alazani. Aux XVIIème et XVIIIème siècles les Touches ont soutenu les rois de Kartli et de Kaheti pendant la guerre. Le roi Erekle II a eu plusieurs soldats Touchétiens dans son armée car il considérait les Touches comme étant un peuple courageux. Il y a un célèbre héros Touchétien qui est lié à la bataille de Bakhtrioni qui s'appelle Zezva Gaprindauli. Même le célèbre poète géorgien a mentionné son nom dans son poème intitulé Bakhtrioni. En guise de récompense pour la victoire, le chef des Touches a demandé au roi un endroit où il serait fait maître. Le roi a accepté d'accorder sa récompense à une condition. Il demanda au chef de faire le trajet en chevauchant sans s'arrêter à partir de Bakhtrioni et lui accordera la distance qu'il aura parcouru sans interruption. Zezva chevaucha jusqu'à ce que le cheval mourût et tomba par terre. Étonné par son talent, le roi lui a accordé la récompense souhaité par Zezva.

Le mode de vie nomade de Tbilissi a commencé à partir du moment où les gens ont commencé à visiter leurs vieilles habitations pendant l'été. Actuellement, la population actuelle de Tbilissi est séparée en deux, l'une s'appelle Tsova Tusha et l'autre est Chaghma Tushs. La seule différence majeure entre les deux groupes de Touches est leur langue et rien d'autre. Ils ont tous deux les mêmes traditions, la même ethnicité et culture. Le Touche chagma parle une langue qui est un dialecte direct de la langue géorgienne qui appartient au groupe pkhovien des dialectes géorgiens. Les Touches Tsova parlent deux langues différentes. Ils parlent couramment la langue Tsush Tushetian chez eux et en dehors de leur maison ils parlent une langue qui ressemble au dialecte kahetian mais ce n'est pas exactement la même que la langue Kahetian.

Le peuple Touchétie effectue une variété de rituels religieux et d'autres activités traditionnelles qu'ils suivent de leurs ancêtres dont je vais mentionner quelques-unes ci-dessous.

Atnigenoba est un festival important qui a lieu le 100ème jour de Pâques et qui dure deux semaines. Une personne est élue pour accueillir le festival et il est appelé Shulta. Cette personne est élue par les villageois chaque année. Quelques jours avant qu'Atnigenoba accroche un pot devant sa maison qui sert à faire bouillir Aludi. Tous les villageois participent au festival à l'exception des femmes qui sont dans l'âge de menstruation. Le festival d'Antigenoba est dirigé par une personne appelée Khelosani qui a le droit de faire sortir une bannière qui sonne pour informer le village du début d'Atnigenoba. Après avoir sorti la bannière, les personnes qui sont trois crient trois fois "Be you Blessed" qui est suivi d'un délicieux repas sain. Les hommes et les femmes s’assoient séparément pendant la fête et l'Atnigenoba ne se déroule pas sans un divertissement et un festin. Les courses de chevaux et Khorbeghela ont lieu pendant Antigenoba. Cinq hommes se tiennent en cercle avec leurs mains sur les épaules des autres. Cinq autres personnes se dressent sur leurs épaules en prenant le Khorbeghela du lieu de rassemblement à l'endroit où se trouve l'icône. Cela est considéré comme un rituel magique. Après un délicieux festin, des jeux rituels de personnages amusants sont organisés. Chataroba était aussi un événement souvent tenu. C'est en fait une sorte de bagarre entre les hommes et les femmes qui prennent des prisonniers et qui demandent une rançon pour les libérer. L'Antigenoba est suivi par le travail d'automne qui est une saison chargée en fauchage, récolte, collecte et stockage. En dehors de tous ces rituels Touchétien, le festival comprend également un art populaire magnifique.

Les visiteurs de Touchétie à ce moment sont invités à se joindre à la fête indépendamment de leur caste, de leur religion ou de leur couleur. Cependant, le peuple de Touchétie permet également aux visiteurs de se joindre à leurs activités religieuses s'ils les connaissent bien, par exemple si vous avez visité la Touchétie plus d'une fois.

Mariamoba qui est le jour de Sainte Marie en français est une autre fête importante célébrée par les habitants de Touchétie. C'est en fait un jour offert à leurs ancêtres décédés. Il est célébré le 28 août conformément au calendrier géorgien. Au cours de cette journée, les habitants des villages vont mettre une table et célébrer les jours de «Elia Tsiteltisa» qui est considéré comme le Dieu des nuages célestes priant pour un beau temps.

La Saint Georges ou Giorgoba est un festival célébré dans toute la Géorgie. Il est célébré le 10 novembre chaque année. Cette journée est principalement pour glorifier le nom de Saint George. Elle marque également l'achèvement d'un cycle économique et en ce jour, la récolte des champs est généralement stockée. Les gens quittent leurs colonies d'hiver et attachent leurs bêtes dans les endroits appropriés. Vingt jours après le festival, la saison d'hiver commence habituellement.

Mzebudoba est un festival célébré le 9 décembre qui marque le tour du soleil et le début de l'été. Ce concept s'articule autour des théories et des croyances anciennes. La population locale croyait que lorsque le soleil se coucherait le 6 décembre et trouvait un agneau là où il se couche, le soleil y resterait trois jours et ne se lèverait que le 9 décembre. Si le soleil y rencontre un serpent, le soleil saute et il y aura de plus longues journées. Le 9 décembre, une table de fête est dressée dans toutes les familles du village et des kadas ou biscuits du soleil appelés machkati, Khavitsi avec le vin de l'église appelé Zedashe et une seule bougie sont conservés sur un plateau. Ensuite, les femmes qui préparent le plat allument la bougie et la placent près de la fenêtre à travers laquelle les rayons du soleil pénètrent dans la maison. Les femmes offrent également les gâteaux et les biscuits faits au soleil.

Tseltsdoba qui est populairement connu comme le Nouvel an est célébré par les Touches à une époque différente. Le 25 décembre Tseltsdoba commence avec deux semaines de vacances pour la nouvelle année. Il est dirigé par un hôte et une personne qui est à la tête des cérémonies du nouvel an. Le soir de ce jour, les femmes qui sont chefs de famille feront de la nourriture en forme d'êtres humains et d'animaux domestiques avec des boulettes rondes avec des trous qui représentent le nombre exact de fils dans la famille. Elle les pend au foyer. Puis les femmes préparent un petit pain rond et en gardent un sous l'oreiller de chaque membre de la famille. Puis elle garde les boulettes au-dessus des portes de la maison et des étals des animaux. Le matin du nouvel an, les femmes prennent une boulette appelée Tskaros kveri à une source d'eau avec du fromage, de la laine et un récipient d'eau sans parler à personne. Une fois qu'ils atteignent la source d'eau, ils jetteront la boulette et diront "Je vous ai apporté une boulette, donnez-moi le sort réservé à ma famille pour que je la rapporte". Après cela, ils jettent dans l'eau toutes les choses qu'ils portaient avec eux et demandent l'abondance de tous dans la famille. En retournant chez eux avec l'eau de la source, ils arrosent leurs maisons et leurs étables et utilisent cette eau pour cuisiner aussi.

Les enfants doivent se laver le visage avec cette eau. Puis un homme arrive chez eux en leur souhaitant une bonne année. Plus tard les femmes prennent quelques boulettes aux bovins, les ouvrent et les offrent au bétail. Dans la soirée, tous les habitants du village se réunissent en portant une grande robe qu'ils ont.

Didmarkhvae est le jeûne de sept semaines que l'on suit pendant Pâques. C'est l'une des cérémonies les plus importantes de Touchétie. Elle est précédé par la célébration de trois semaines de markhvashemoi, Kidni, Khortsieli et Kvelieri. Kidni est la troisième semaine de janvier qui est la semaine des démons. Il semblerait que durant cette période, les démons rampent dans les maisons pour nous empêcher d'adorer Dieu et nous rendre fou. Pour connaître leur avenir, les gens sortent de leur village la nuit et écoutent les sons qu'ils peuvent entendre, appelés Sminaoba. Le rituel effectué durant cette semaine Kidni permet de connaître leur futur. Les gens croient que les âmes des morts peuvent être rencontrées et ils posent donc une table, prennent une source de feu dans leur main, marchent autour de la table trois fois. Puis allument une bougie en utilisant le feu qu'ils ont et boivent en mémoire de ceux qui sont morts. Durant cette semaine de Kidni, les gens pensent que les âmes des morts reviennent au monde et restent jusqu'à la semaine de Khortsieli. La semaine de Khortsieli est la période pendant laquelle les âmes des morte quittent le monde. Cette semaine est suivie par la semaine deKvelieri. Le samedi de Kvelieri, on organise un rituel appelé Kaltgoroba. Pendant ce temps, les garçons et les filles se battent entre eux et ceux qui gagnent auront de la chance pour toute l'année. Après cela, les gens accomplissent un rituel en se jetant de la boue les uns aux autres. Personne ne doit être laissé sans une tâche de boue dans le village pendant ce rituel. Après la semaine de Kvelieri, ils commenceront un jeûne de sept jours qui se terminera à Pâques. Ceci est appelé Akhvseba par le peuple de Touchétie.

Khargav, qui est célébré le 25 mars selon le calendrier julien, vient après vingt semaines de Giorgoba. C'est ce qu'on appelle Otsoba à Touchétie qui symbolise le début des travaux du printemps. C'est le jour où la saison change de l'hiver à l'été et il montrera si l'année suivante sera chanceuse pour eux ou non. Il y a un certain nombre de rituels effectués pendant ce festival. Les gens ne quitteront pas leurs maisons sans manger un morceau de pain. Ils vont faire paître leurs bœufs avec quelque chose appelé Tursa qui est acheté dans la forêt attaché à leur queue. Il est attaché pour protéger les bêtes contre le mal. Au cours de cette journée, les gens mènent un rituel appelé Ugheldebis. Ici, les gens prennent un pain rituel, des bougies et du vin d'église. Les gens feront un sillon, allumeront une bougie sur les cornes des bovins et commenceront une prière avec un verre d'alcool. Ensuite, le pain rituel est brisé en morceaux et donné aux bovins. Enfin, les rituels se terminent en faisant des toasts pour la victoire et ils mangent le reste du pain rituel.

La région de Touchétie est célèbre pour sa couture. L'économie pastorale de Touchétie a fourni à la région une quantité abondante de laine. Les femmes de cette région sont douées pour tricoter et presser. Les aiguilles utilisées pour le tricot sont appelées Chiti et les chaussettes qu'elles fabriquaient étaient décorées de beaux ornements. Ils fabriquaient même des métiers tissés à la main, des tissus pour les vêtements et des tapis touchétiens. Un tissu en laine appelé nabadi est tricoté de manière à ce qu'il puisse être tiré à travers un anneau de pouce. Après la révolution industrielle des usines, elles ont dominés les tissus tissés faits à la main par les populations locales. Néanmoins, l'art de la couture persiste chez les femmes de cette région empêchant cet art de disparaître. Les matériaux utilisés par les femmes de cette région sont entièrement naturels et purs. Les hommes font des meubles et des ustensiles nécessaires pour la famille. Les décorations faites dans les meubles représenteront la déesse, la bête brouteuse, le dail, le symbole d'une étoile de l'aube Tsikniskura., la croix en feuille etc.

En raison de divers problèmes rencontrés par le peuple de Touchétie, cela a entraîné une faible découverte des chansons Touchétiennes jusqu'aujourd'hui.

Le Salamuri qui est un instrument de musique traditionnel géorgien des bergers, le panduri qui est un autre instrument de musique traditionnel, a été utilisé par les femmes de Touchétie qui étaient des maîtres pour le jouer. Le Panduri a été remplacé à la fin du XXème siècle par l'accordéon mais les femmes de Touchétie musiciennes ont été capables d'utiliser l'accordéon et ont fusionné les deux instruments pour en créer ce qu'ils appellent l'"Accordéon Touchétien".

Dans l'ensemble, je dirais que Touchétie est une partie extraordinaire de la Géorgie qui préserve encore toutes les coutumes et traditions que leurs ancêtres suivaient. Voyager à Touchétie vous donnera une réelle exposition à l'ancien monde encore inexploité par le monde moderne en développement. Le climat là-bas vous fera aimer encore plus la Touchétie et l'hospitalité que vous offrent ses habitants est quelque chose que vous devez vivre vous-même. Ses forteresses historiques et la culture suivie par ces gens vont attirer votre attention. Cela vous donne l'opportunité de vivre dans un monde sans technologie et vous fera sentir combien la technologie nous a gâtés. Les habitants, les coutumes, la beauté de la nature font de Touchétie un endroit magnifique en Géorgie. Ne manquez jamais une occasion de voyager à Touchétie lorsque vous visitez la Géorgie.

Merci d'avoir lu patiemment et n'hésitez pas à laisser des commentaires ou des suggestions. Jusqu'à ce que je publie mon prochain article, continuez à sourire et à plus tard!

Galerie de photos



Donnez votre avis sur cet endroit !

Connaissez-vous La magnifique contrée de la Touchétie ? Donnez votre avis sur cet endroit.


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !