Advertise here

Svaneti- Le puissant Caucase


  - 1 avis

Admirer les Alpes géorgiennes

Traduit par Gabrielle Rougon — il y a 3 ans

Texte original par Manoj Pradeep

Bonjour tout le monde, aujourd'hui je pensais que j'écrirais mon article sur l'un des lieux les plus fascinants et les plus étonnants de Géorgie appelé le Svaneti. C'est un endroit qui vous emmène dans votre monde de rêve avec sa beauté naturelle. Contrairement à toutes les autres régions que j'ai écrites ici, la région Svaneti a tellement de caractéristiques que vous apprécieriez si vous aimez la randonnée et admirer la beauté naturelle. Selon les registres, toute la région de Svaneti est un site du patrimoine mondial. Se rendre à Svaneti n'est pas difficile car il existe différents modes de transport disponibles depuis la capitale de la Géorgie, Tbilissi et aussi de nombreuses villes importantes comme Koutaïssi, Batoumi, etc. Si vous prévoyez de commencer votre voyage de Tbilissi, vous pouvez prendre un train qui part à Zugdidi de la gare centrale de Tbilissi située à Vukzali. Les trains sont le plus souvent des trains de nuit. Il y a des mashruthka ou mini-fourgonnettes disponibles qui partent de Vukzali, Didube ou Orthachala qui peuvent coûter environ 15Gel aller et il faudra environ douze heures pour atteindre Svaneti. Il existe également un vol disponible pour le district administratif de la région de Svaneti qui peut coûter environ 70Gel pour un seul trajet. Si vous arrivez à Zugdidi en train, il y a des "masruthka" à Svaneti.

Près d'un tiers de la zone géographique du pays est couverte par la grande chaîne du caucase avec certaines des montagnes les plus hautes et les plus complexes. Cette chaîne de montagnes forme également une frontière entre la Géorgie et la Fédération de Russie. Les chaînes de montagnes du grand Caucase ont plusieurs sommets de hauteur magnifique avec le plus haut sommet à une altitude de 5068 mètres Shkhara et le plus bas à une portée de 3168 mètres appelé Dhonguzoruni. La hauteur moyenne des montagnes ici est estimée à quelque 4000 mètres. La chaîne du Caucase entre la montagne du Pasi et la chaîne du Kodori s'appelle le Caucase Svanétien. Mtsia est la ville administrative de toute la région svanetienne. Il est également présenté par le district de Lentekhi qui est la ville administrative du Svaneti inférieur. La chaîne du Caucase dans cette région a de nombreux sommets qui sont couverts de neige, des glaciers, des cols de montagne et des gorges de la rivière. Tsurungala est à 4220 mètres d'altitude, Ailama 4550 mètres au dessus du niveau de la mer, Shkhara à 5068 mètres au dessus du niveau de la mer, Janga à 5060 mètres au dessus du niveau de la mer, Gestolo qui est la plus haute montagne de Svanetian. Tetlundi qui est à 4860 mètres au dessus du niveau de la mer, pic Tikhtingen qui est 4620 mètres au dessus du niveau de la mer, Mazeri est a 4010 mètres au dessus du niveau de la mer, Chatini qui est 4370 mètres au dessus du niveau de la mer etc... Tout le monde connait le Matterhon au sommet des Alpes, une réplique d'une telle montagne se trouve dans le Caucase Svanétien qui est le parangon et s'appelle l'Ushba qui est à une altitude de 4778 mètres d'altitude. Il y a vingt cols qui se trouvent dans la chaîne svanetienne du Caucase. Ces cols mènent souvent au côté nord qui se trouve dans la Fédération de Russie donc ils sont formellement fermés.

La région de Svaneti est occupée par la population locale appelée Svan et ils ont leur propre langue appelée Svanuri qui n'a pas de forme écrite. Par conséquent Svanuri est ajouté au langugage Megrelian déjà connu de l'ancien royaume de Colchi en l'ajoutant ainsi aux différences linguistiques en Géorgie. Cependant dans le présent tous les Svans, Megrelians et d'autres sont classés dans une large catégorie comme les Géorgiens. Les Svaniens sont bien adaptés à leur vie dans les hautes terres. Ils sont bien préparés pour supporter le climat souvent changeant, l'hiver rigoureux du grand Caucase, les avalanches, les glissements de terrain, etc... Les équipements qu'ils utilisent pour survivre et travailler peuvent sembler très primitifs mais il serait vraiment étonnant de voir comment ces gens utilisent leurs outils pour leur survie quotidienne. Il y a des alpinistes géorgiens éminents qui sont originaires de la région de Svaneti. Mikheil Khergiani est l'une de ces personnalités, sous le nom de laquelle plusieurs prix et honneurs lui ont été décernés. Son nom a même été conservé pour un "col" non identifiée découverte par l'Union soviétique. Il y a un musée dédié à cette grande personne dans la ville administrative de Metsia qui montre toute l'histoire de sa vie. Il y a aussi des histoires importantes associées aux cols trouvés dans la chaîne de montagnes svanétienne comme la migration du roi Vakhtang vers la Russie à l'époque ancienne.

Au 20ème siècle les archéologues ont identifié les fossiles des premiers humains primitifs nommés pour être Homo Erectus. Les archéologues ont également donné les noms géorgiens Zezeva pour homme et Mzia pour femme. Différentes cultures ayant appartenu à l'âge de la pierre ont également été identifiées dans cette région. Cela peut être considéré comme une raison pour laquelle les gens disent "L'Europe a commencé ici". Depuis l'époque très ancienne, les humains se sont progressivement développés comme des reproducteurs de bétail, cultivant des plantes pour leurs besoins et finalement dispersés dans différentes parties de l'Asie et de l'Europe. A partir du 4ème mellinium, lorsque l'idée des peuples sur la métallurgie a augmenté et commencé à utiliser différents métaux comme le bronze, le cuivre, etc... C'est à cette époque que les paysans ont inventé la charrue et utilisé les animaux pour labourer la terre. À l'âge de bronze, le royaume de Colchi se développa de manière progressive et occupa une grande partie de la Géorgie occidentale. C'est à cette époque que le mythe grec de la Toison d'Or existait. La description complète de l'histoire que j'ai mentionnée dans mon autre article sur le district de Samegrelo en Géorgie. Il existe de nombreuses œuvres littéraires écrites décrivant le style de vie et la fierté de la civilisation svanienne. Strabon a mentionné à propos de la bravoure et de la vigueur de Svans. On dit qu'ils ont dominé par le passé la partie actuelle de Sokhumi avec leur propre chef et un conseil qui comptait 300 personnes. Il y a aussi une hypothèse sur l'origine du mythe de la Toison d'Or qui dit que les rivières dans le Svaneti portaient de l'or que les habitants avaient l'habitude de rassembler en utilisant la peau de mouton et donnant ainsi naissance à l'histoire de la Toison d'Or. Même Plinius a écrit à ce sujet dans un de ses travaux littéraires. Svanet se trouve actuellement entre les deux rivières Inguri et Tskhenistsaqli mais selon les mythes, les Svans avaient un vaste empire. Leur royaume se composait de la partie septentrionale du royaume de Colchis qui s'étendait entre la rivière Rioni dans laquelle le navire de guerre Argo se trouvait et la rivière Kodori. Les chaînes de montagnes de cette région ont fourni aux anciens dirigeants une quantité abondante de métaux qui devient très important à partir des haches, des flèches, d'autres armes utilisées par eux qui ont été trouvés lors des fouilles archéologiques. Un fait remarquable qui est obtenu à partir des fouilles archéologiques est la quantité de pièces de monnaie qui appartient à la période d'Alexandre le Grand qui ont été trouvés dans la région de Svaneti. Cela fait ressortir le fait que le Royaume de Colchide et le Royaume Svaneti étaient tous deux en contact étroit. À la fin du 19ème siècle, une équipe d'expédition anglaise a utilisé le même itinéraire mentionné dans la mythologie grecque pour explorer l'histoire du passé.

Le Caucase Svanétien a une flore énorme à l'intérieur de ses frontières. Le terrain de la région est très varié, entre glaciers, montagnes, plateaux, etc... Il existe également une grande variété d'herbes utilisées traditionnellement pour soigner une grande variété de maladies. Cette puissante chaîne du Caucase protège la Géorgie de l'influence du froid glacial que l'on trouve dans plusieurs parties de la Russie. Il y a de grandes variétés d'arbres allant des alpins à la partie la plus haute et des conifères aux parties inférieures. Les arbres comprennent également des charmes, des tilleuls, des frênes, des ormes, des érables, etc... Depuis les temps les plus anciens, la grande variété d'herbes trouvés dans les forêts de cette région sont utilisés pour préparer des médicaments contre diverses maladies. Dans les temps anciens, ils étaient aussi utilisés pour préparer des drogues magiques et des poisons mortels. Même dans les mythes grecs, les poisons extraits des herbes de cette forêt étaient utilisés pour tranquilliser le dragon qui gardait la Toison d'Or.

Je suppose que c'est assez sur l'histoire et la géographie de l'endroit et maintenant il est temps de parler de ce qu'il y a à faire dans l'endroit. Les Svan ont leur propre langue et cela rend difficile la communication entre les touristes et les gens. La plupart des Svanétiens ne comprennent pas vraiment le géorgien et très peu peuvent comprendre le russe. L'anglais est toujours un point d'interrogation dans cette région avec seulement un ou deux propriétaires de maison d'hôtes et guides touristiques qui sont capables de parler un anglais très basique. Une fois à Svaneti, il y a une grande variété de sentiers à parcourir dans toute cette région dont certains que je vais décrire ici.

Le sentier Tviberi est un court chemin qui prend environ six heures pour se terminer entre le village de Zhabeshi jusqu'à Qvitlodi et les glaciers de Tviberi. Le point de départ de ce court sentier est le pont sur l'endroit où les rivières Tviberi et Tsaneri se rencontrent, après quoi la rivière reçoit un nom commun appelé Mukhara. Les marqueurs de route qui sont placés le long de la route guident les touristes tout au long de leurs voyages. Le point de départ du sentier est marqué d'une pierre jaune peinte en S. Sur la rive gauche de la rivière, on peut voir une tour qui suit le chemin qui pourrait mener à une vallée appelée vallée de Karieli. La vallée qui se trouve à une altitude de 1620 mètres au-dessus du niveau de la mer marque une porte sur laquelle se trouvait une grosse pierre dans le passé. Il y a dix cols différents tels que Lekhziri, Bashili, Laskhodari, Qvitoldi etc... trouvés dans ce sentier. Il y a huit chemins étroits qui se rejoignent près de la rivière pour former un seul chemin. Il y a deux portes qui sont construites et qui servent maintenant de marqueur de chemin pour les personnes qui font du trekking dans cette région. Après une petite distance, le chemin se divise en deux, l'un se déplaçant vers l'ouest et l'autre suivant un petit ruisseau puis le sentier suit le cours d'eau. Cette zone a également des pierres tombantes dangereuses sur son chemin et donc une prudence stricte doit être maintenue. Les zones sujettes à la chute de pierres sont de nouveau marquées de pierres jaunes. Le sentier traverse des buissons de framboisiers et, après quelques mètres, on trouve un pin marqué d'une ligne jaune d'où l'on peut voir le village d'où part le sentier. Le sentier suit et, en continuant pendant une heure, on aboutit à une seconde porte qui fait la frontière entre la vallée de Karieli à l'arrière et à l'avant dans les zones de forêts mixtes. Le sentier nous emmène ensuite dans une grotte massive formée de rochers. Se déplacer plus loin conduira à une prairie qui a été formée à partir d'une avalanche et selon la saison, la prairie peut ou peut ne pas être recouverte de neige. La prairie mène à un endroit où il y a une cascade et près de la chute d'eau il y a un chemin qui est appelé Mashelani par les gens de la région et qui a beaucoup de petits arbres. Comme nous allons plus haut à un niveau de 1920 mètres au-dessus du niveau de la mer, nous pouvons trouver une autre cascade qui est si magnifique. De là, vous pouvez voir la riche nature de la région de Svaneti. Maintenant vient une partie difficile dans la piste qui est si difficile et raide que nous avons dû traverser le ruisseau de Lukaia pour atteindre l'autre rive. Le prochain point de repère de la route est la falaise de Diebachi, où une grotte appelée la grotte de Hunter est présente. À ce stade, nous verrons une pente enneigée et si nous voyageons plus loin sur une courte distance, nous atteindrons la zone rocheuse où il y a un rocher peint "F" qui signifie la ligne d'arrivée. À la ligne d'arrivée, il y a le col de Tviberi. Dans le passé, la région était riche en glaciers, mais à l'heure actuelle, les glaciers ont progressivement diminué en taille et se limitent maintenant aux collines.

Le sentier suivant est appelé le sentier Ushba qui porte le nom de la célèbre montagne Ushba qui ressemble à la montagne Matterhorn dans les Alpes. Le trajet dure environ huit à neuf heures, à partir de 1600 mètres d'altitude. Ce sentier commence également dans un pont sur la rivière Dolora dans un village appelé Tvebishi. Ici encore, il y a un point de départ peint en jaune qui marque le début de la piste. Le sentier suit la rive droite de la rivière avec une clôture sur le côté opposé. Marcher sur la route nous conduira à un cours d'eau qui est sec la plupart du temps qui en se déplaçant plus loin nous conduira à un sol touffu. Au fur et à mesure que nous avançons dans le sentier, les montagnes qui se trouvent en face d'Usbha couvrent la montagne principale d'Ushba. Le chemin traverse le bon affluent de la rivière Dolora où l'on peut voir la montagne appelée Mazeri. Plus loin nous pouvons devoir traverser un autre affluent de la même rivière où nous pouvons voir quelques montagnes couvertes de neige vers nos côtés. Il y a un chemin escarpé qui descend à ce point et nous arrivons finalement à une surface plane à 1800 mètres d'altitude. Suivre le chemin pendant deux heures supplémentaires conduira à un plateau à un niveau de 2400 mètres d'altitude qui forme une source de deux belles cascades. La partie suivante est assez difficile car il faut traverser trois petites cascades et remonter au point où descend une cascade principale. Le sentier mène à un grand sentier rocheux qui monte et qui mène à un pont en rondins qui traverse à nouveau la même rivière. Traverser le pont nous mènera à une forêt où nous pouvons trouver des abris faits de rondins. Le sentier se divise encore ici et le sentier original suit le chemin de la vallée de Dolora qui mène au col Becho. Marcher encore plus longtemps nous mènera à une zone sujette aux avalanches où il y a aussi une forêt dans un rebord. Il peut y avoir de la neige ou non selon la saison et le sentier a des caractéristiques variables comme l'herbe et les pierres. A ce niveau nous pouvions voir très bien le chemin que nous avons traversé. L'itinéraire tourne maintenant et suit encore un rebord raide qui mène à la partie la plus raide dans la traînée. Le sentier a maintenant un chemin rocailleux recouvert d'herbe, ce qui rend difficile la reconnaissance du fait que les pierres roulent ou non. Le chemin traverse les forêts et après une courte période nous devrons traverser une autre cascade. Marcher sur une courte distance nous fera traverser un ruisseau fait par une autre cascade après quoi on pourra voir les points d'origine de toutes les cascades que nous avions croisées sur notre chemin. Il y a un rebord arrondi qu'il faut suivre pour continuer notre chemin qui suit un ruisseau créé par la cascade la plus forte de la région. Cette route mène à la source de la rivière du glacier Ushba où se trouvent des camps d'alpinistes. Il y a un marqueur d'arrivée qui indique la fin du chemin et finalement on peut se trouver au milieu de tous les sommets gigantesques du Caucase Svanatien. Il est conseillé d'avoir tous ces équipements nécessaires pour une randonnée de qualité au cours de ce sentier.

La prochaine piste disponible est la queue de Shkhara qui nous aide à admirer la beauté de la montagne Shkhara qui est la plus haute parmi tous les autres sommets de cette région. Le sentier commence par lui-même dans l'une des régions les plus reculées et les moins peuplées de Svaneti, appelée Zhibiani. Il faut environ six heures pour compléter le sentier au cours duquel on peut observer la beauté naturelle de l'endroit et aussi les structures antiques qui se trouvent ici. Le point de départ est dans le village qui est situé à une altitude de 2080 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cette région abrite également un lieu de culte important appelé Lamaria dans lequel se trouve l'église de Saint George. Après avoir parcouru une petite distance, il y a un pont que l'on doit traverser pour atteindre la rive droite de la rivière Inguri. Marcher dans la direction opposée à la direction de l'écoulement de la rivière suit une route de montagne qui est vraiment pauvre. Il y a de nombreux marqueurs jaunes qui se trouvent sur la route qui marque le chemin du sentier. Comme le sentier continue, il faut traverser les affluents de l'Inguri un à un après quoi nous pourrons avoir un bon aperçu de la montagne Shikhara. L'itinéraire entier doit atteindre la base du glacier de Shikhara d'où proviennent deux cours d'eau. À une altitude beaucoup plus élevée, la rivière Inguri est rejointe par une autre rivière forte appelée Paqvlashi. Plus loin, nous trouverons un petit lac en face de la rivière Inguri à 2100 mètres d'altitude. Ensuite, il se peut que nous devions traverser un petit ruisseau après lequel le chemin se divise en deux, l'un menant à une terre ouverte et l'autre étant la route à suivre. Poursuivant le chemin, il y aura un camp de berger à côté d'un gros tas de rochers. Un cours d'eau du glacier Namqvami rejoint l'Inguri à une altitude beaucoup plus élevée que nous suivons qui mène à une forêt. Le sol est extrêmement rocheux mais recouvert d'herbe qui cache toute la roche. Au niveau de 2390 mètres au-dessus du niveau de la mer, le chemin prend fin où l'on peut voir les cours d'eau glaciaires qui servent de source à différentes rivières. La rivière Inguri est l'un des points de repère importants de ce sentier.

Chalaadi Trail est un chemin qui mène au glacier Chalaadi situé dans un pic appelé Chatini. La longueur totale du sentier est d'environ 6 kilomètres et cela peut prendre six heures pour compléter le sentier. À la fin de la ville de Mestia, sur les rives de la rivière Mestiachala, le sentier commence avec un marqueur peint en jaune dans un mur comme 'Start'. La région mentionnée sur le mur est à environ 1490 mètres d'altitude. Vers le nord, il y a une falaise appelée falaise Dalaqora en dessous de laquelle les deux rivières Mestiachala et Chalaadi se rejoignent. Nos chemins nous mènent au glacier Chalaadi qui marque le début du chemin. L'itinéraire est maintenant un chemin de terre où il n'y a rien jusqu'au prochain kilomètre et avant qu'il n'atteigne un village appelé Lavladashi. Le chemin nous emmène plus loin près de la falaise et nous pouvons voir un panneau appelé 7 où il y a de l'eau potable disponible. Il y a un barrage de digue qui indique l'endroit où la rivière Mestiachala rejoint la rivière Chalaadi. Vers le mont Chatani à gauche, le glacier Chalaadi est également visible. Le trekking est vers le glacier et la route qui suit nous mène à un pont suspendu primitif situé à une hauteur de 200 mètres au-dessus de l'endroit où deux rivières se rejoignent. En traversant la rivière, nous atteignons la rive droite de la rivière Mestiachala et suivons notre chemin qui nous emmène dans une forêt où la frontière est visible, mais nous continuons à travers la forêt pour entrer dans la vallée de Chalaadi. Maintenant, nous commençons à suivre la rive gauche de la rivière Chalaadi dans la direction opposée à son écoulement. Il y a une rupture dans la route et il y a des signes qui nous font suivre la route de gauche qui nous mène à quelques restes d'une vieille cabane. L'itinéraire que l'on suit est une zone rocheuse où il y a des endroits d'où l'on peut voir le Mont Chatani. À environ 1900 mètres environ au-dessus du niveau de la mer, le chemin se termine où l'on peut voir le glacier Chalaadi qui est une source pour la rivière Chalaadi. Ce sentier n'est pas si dangereux et difficile par rapport aux autres.

Le prochain sentier important à explorer sera le sentier de Buba à partir d'une altitude de 1750 mètres au-dessus du niveau de la mer. Shovi est un lieu situé sur les rives d'un affluent d'une rivière importante appelée Rioni. L'affluent qui est appelé Chanchakhi est alimenté par les glaciers du Caucassien. Les rivières les plus importantes qui proviennent des glaciers sont Tbilisia et Buba. La région de Shovi produit également différents types d'eaux minérales connues pour guérir de nombreuses maladies. Le sentier commence dans un hôtel appelé Mamisoni à Shovi qui suit la rive d'une rivière appelée Burburs pour les premiers mètres. Il y a aussi une source d'eau acide qui se trouve dans la route où le chemin tourne au nord et se divise en deux à partir duquel vous devrez peut-être suivre la route vers la droite. Il y a les restes d'une vieille église ici dans ce chemin au milieu d'une forêt. Le chemin se nivelle progressivement et conduit à un champ. Il y a un certain nombre de huttes de berger dans cette zone. En suivant le chemin, vous devrez peut-être traverser un ruisseau et vous déplacer dans un sentier en pente. L'itinéraire se termine à une altitude de 2300 mètres au-dessus du niveau de la mer qui est marquée par un signe sur une énorme pierre. Les zones proches sont sans danger et vous pouvez vous déplacer pendant un certain temps et explorer les choses.

Le sentier suivant dans la liste est le sentier Latphari qui se trouve dans le plus bas col de la chaîne svanétienne de Cuacasus. C'est le sentier le plus facile parmi tous et il est utilisé depuis le passé pour voyager, à des fins commerciales et autres. En cas de mauvais état climatique, le col sert de voie alternative pour les habitants pour communiquer avec le reste du pays. Le chemin prendrait 12 heures à compléter et il commence dans un village appelé Davberi. C'est l'endroit où la rivière Enguri et son affluent gauche se rejoignent. Le sentier commence à une altitude de 1760 mètres au dessus du niveau de la mer. Le chemin suit une petite distance où vous pouvez trouver une source naturelle pour stocker l'eau et en déplaçant plus loin la route se divise en deux. Pour compléter le sentier, vous devrez peut-être suivre la route de gauche et remonter plus haut, là où la route devient nivelée et servir de prairie au bout de laquelle se trouve une forêt. À ce stade, différents pics tels que Mout Mishuri, Ushba sont visibles. L'itinéraire se déplace plus haut vers la gamme Latpari. Au plus haut pont de ce col il y a un petit lac avec un abri au bout duquel le sentier descend dans une zone qui a quelques abris de bergers. Plus loin vers le bas vous pouvez atteindre la gorge de Tskhenistskali et un lac sur une montagne devient visible. Le chemin vous emmène maintenant au lac dans un chemin d'enroulement. Le chemin se déplace d'abord dans un champ suivi d'une forêt qui mène au village de Chvelpi. Il y a deux petites cabanes qui élèvent des animaux vivants et en allant plus loin, vous rejoindrez la route des traîneaux qui se terminera finalement dans un village principal appelé Chvelpi.

Le sentier suivant est appelé le sentier Zeskho qui rejoint les régions montagneuses adjacentes Svanet et Racha. Ce sentier est utilisé depuis le passé pour entrer et sortir de Svaneti. Le nom Zeskho vient du fait que le sentier commence à partir d'un village dans le Svaneti inférieur appelé Zeskho. Il suit une rivière appelée Zeskhura qui mène à un groupe de cabanes de berger et se déplace plus loin pour atteindre une crête appelée arête de Lapuri située à une altitude de 2200 mètres d'altitude. Le chemin devient un peu difficile à ce stade et il continue à descendre jusqu'à la rivière Tskhenistskali. Le chemin continue ensuite à monter vers le col Vatsistsveri. Dans cette zone il y a un certain nombre d'animaux sauvages qui pourraient être vus. Il est également possible de pêcher dans la rivière. Se déplacer à travers le col vous amènera à Rioni gorgr à Rancha. Le col se déplace maintenant le long des crêtes des lacs et continue plus loin dans les abris de berger, et finalement dans le village de Ghebi qui finit la piste.

Le sentier de Mestia Tsvirmi est un autre qui peut vous aider à explorer la beauté de Svaneti. Il vous mènera jusqu'à la belle vallée de la rivière Enguri. Le sentier commence dans le centre de la ville administrative de Mestia et traverse les rivières Mestiachala et Mulkhura. Puis la route passe devant le musée de Metsia et monte à travers la forêt le long d'un chemin de terre. Marcher sur une longue distance sur cette route vous amènera à un endroit où la route se divise en deux avec la gauche qui fait une traînée de train vers le mont Zurulidi et la droite vers le village d'Ieli. Le chemin que nous devons suivre est celui qui nous emmène au village d'Ieli et c'est le seul endroit de toute cette planète où le processus de sédimentation de l'or est effectué en utilisant la peau de mouton comme dans les temps anciens. Le chemin de terre se termine à l'Ieli et il y a un petit chemin qui mène aux bois où il se divise en deux chemins et vous devriez suivre le droit qui vous mènerait à un ruisseau. Vous devez ensuite traverser le ruisseau et suivre la route qui vous mènera au village de Tsvirmi dans une route de traîneaux. Ce village est situé à une altitude de 1900 mètres d'altitude. Le village a beaucoup d'églises et cultive une quantité massive de pommes de terre. Il y a aussi un hôtel familial disponible dans ce village. De Tsvirmi, le sentier continue vers le col d'Ugviri dans un chemin de terre et après une distance considérable, le chemin traverse une route où il y a un panneau et d'ici on peut marcher le long de l'autoroute jusqu'à Metsia ou continuer sur un sentier qui se déplace dans la forêt et grimpe qui vous emmène au village d'Adishi. Même à partir de ce point, il existe deux variantes disponibles. 1] vous pouvez vous déplacer dans Zhabeshi et ainsi faire de la randonnée à Metsia ou 2] Randonnée à travers Adishi à Ushguli que nous verrons en détail plus tard.

La prochaine piste est circulaire ce qui nous emmènera autour de l'histoire de la région de Svaneti. Il s'appelle le sentier Mestia Tskhakzagari Koruldi. Le sentier peut être parcouru en 8 heures, mais une route avec un chemin d'accès qui peut être complété en 5 heures est également disponible. Le chemin pour ce sentier commence au centre de Mestia. Il se déplace dans une rue qui vous emmène dans le quartier voisin où il traverse un ruisseau et tourne à droite. Le sentier se déplace maintenant dans la forêt vers le mont Tskhkkakezagari où une vue de tous les hauts sommets peut être vue. C'est le point final si vous suivez un itinéraire raccourci où vous vous déplacez le long de la route de Lanchvali à Mestia ou si vous voulez continuer le long chemin, vous devez suivre les signes appelés Lamajaa. A Lamajaa il y a un autre poste qui marque la direction de l'autre sentier qui nous amènera à placer avec des huttes où des produits laitiers purs sont disponibles. Cette région de prairie nous emmène plus loin vers le lac de Koruldi. Il y a de nombreux poteaux en bois sur la route qui facilitent la randonnée. À 2740 mètres d'altitude, le lac de Korulidi devient visible à vos yeux. Le sentier du lac descend jusqu'au premier panneau où vous pouvez suivre le chemin de retour vers Mestia à travers le quartier de Lanchvali.

Le prochain sentier relie Mestia à Mazeri et s'appelle le sentier Mestia-Mazeri. Un énorme massif connu sous le nom de massif d'Ushba-Mazeri, très inaccessible dans le Caucase, est visible tout au long du parcours. Il vous emmènera à la distance la plus proche possible pour monter Ushba. Le sentier part du centre de Mestia et suit le même itinéraire que l'itinéraire précédent jusqu'au premier panneau. La route traverse le quartier de Lekhtagi, où il y a un ruisseau qui, plus loin, tourne à droite et se déplace dans la forêt. Dès le premier signe positif vous vous dirigez vers Lamajaa à travers les prairies et profiter de quelques produits laitiers purs. Ici, il y a un deuxième panneau qui vous mène au lac Koruldi et l'autre au col de Guli. Ce sentier suit le col Guli, plus loin vous pouvez voir un creux qui est séparé par deux cours d'eau et ces cours d'eau se rejoignent pour former une rivière. Si nous nous déplaçons le long du chemin creux, il traverse une ravine qui vous fait dépenser beaucoup d'énergie. Le chemin se déplace maintenant le long d'une crête et remonte la passe. Une fois que vous traversez le col, la route tourne et vous fait grimper en haut d'un panneau. De là, le chemin se déplace au hasard vers la communauté Becho. De nouveau, le chemin descend le long d'une crête qui mène à un endroit de huttes, en passant par un chemin forestier qui mène au village de Guli. Ici se trouve l'église Saint-Gabriel à partir de laquelle une piste de traîneau descend vers le village appelé Bagvdanari, en se déplaçant plus loin, vous atteignez le village de Mazeri qui terminera le sentier.

La dernière route que je vais expliquer est celle qui relie les villages du Svaneti supérieur au Svaneti inférieur par le col de la montagne de Latpari. Ce chemin est réellement utile lors de votre retour à Tbilissi car il raccourcit la distance de 120 kilomètres. Cela peut prendre jusqu'à 8 heures pour compléter ce sentier. Il commence à un point dans le village de Chazhasi et passe le musée d'histoire locale présente dans la région suivant la rivière d'Enguri à un village appelé Murkmeli. De là, le sentier monte sur une piste de traîneau. Le cours d'eau se divise en deux à une altitude plus élevée sur laquelle nous suivons l'affluent de gauche. Il y a des guides en bois pour ce sentier et vous devriez suivre ces messages attentivement. L'itinéraire se déplace maintenant vers le col appelé Gorvashi. Après avoir traversé la passe continuez à avancer vers la crête de Svaneti. Il y a deux lacs visibles à ce moment après lequel la route est en zigzag à une dépression dans la crête. Il y a aussi un panneau indiquant quatre endroits différents: Ushguli, Mami, Iprali et Chvelpi. Ce point est en fait le col de Latpari. De ce sentier, la route descend vers le village de Mami à travers un paysage rocheux. L'itinéraire à suivre est clairement indiqué sur cette route. Plus loin en descendant la route passe à travers prairies et une forêt. Au bord de la forêt se trouvent deux cabanes dont une est encore en bon état. En traversant de nouveau la forêt, vous rejoindrez enfin le village de Mami. Il y a un hôtel familial au bord du village où l'on peut passer la nuit. L'itinéraire se termine en traversant la rivière appelée Tskhenistskali où un poteau indicateur est placé.

Tous les sentiers mentionnés ci-dessus peuvent être fait à pied et à cheval, mais il y a aussi des sentiers qui doivent être faits à dos de cheval. L'important étant le sentier Zhabeshi Ushguli.

Ce sentier commence dans le village de Zhabeshi jusqu'au village d'Adishi à travers les chaînes de montagnes qui séparent ces bassins fluviaux. Depuis le village d'Adishi, le sentier passe dans la vallée de l'Inguri et il faut trois jours et trois nuits pour compléter le sentier en passant par deux cols. La première partie du sentier vers le village d'Adishi commence près d'une source d'eau minérale dans le village de Zhibeshi. Se déplaçant sur une courte distance, il y a une église de Saint George. Maintenant, le sentier se déplace dans un bosquet et continue jusqu'à une piste de luge pour traverser les forêts. Après une heure de route, la route se divise en deux où il y a une marque dans l'un des arbres qui nous dit de nous déplacer dans la route vers l'est. L'itinéraire gagne progressivement de l'altitude et atteint un plateau à 2700 mètres d'altitude. Le chemin se divise à nouveau en deux, l'un descendant et l'autre se déplaçant à l'intérieur du plateau. En suivant la route qui descend, nous descendons là où la route se divise à nouveau en deux. Prendre la bonne route mènera à une ferme d'élevage. Plus loin il y a un ruisseau. Traverser le ruisseau vous conduira au village d'Adeshi, premier point de repos du sentier.

Maintenant, la deuxième partie du sentier commence à partir du village Adishi où il y a un pont sur la rivière Adishistsqali. Il y a un marqueur d'itinéraire ici et l'itinéraire suit la rive gauche de cette rivière. Randonnée sur la route pour un certain temps apportera un flux sur votre chemin en traversant, vous serez en mesure de voir l'église Chanesi. Le chemin vous amène à une prairie nivelée par une avalanche au bout d'une heure le parcours vous conduira au glacier Adishi qui est la source de la rivière Adishischala. À ce stade, la rivière est traversée et se déplace à travers une forêt escarpée qui mène au deuxième col de montagne dans le sentier appelé le col Chkhutneri. La route à travers ce chemin est assez difficile et il faut être prudent. Après avoir traversé cette route difficile, vous arriverez au bassin de Khaldeschala, suivant sa crête, la route se divise à nouveau en deux. Le repère indique la route à suivre pour atteindre le village de Khalde. Ce village a une histoire très triste, le village dans le passé a refusé d'obéir aux ordres donnés par leurs conquérants russes. Par conséquent, les autorités russes ont détruit tout le village et même aujourd'hui, il n'y a que très peu qui vivent ici. La route du sentier continue toujours le long de la rive droite de la rivière jusqu'au village d'Iprali qui est le deuxième point de repos dans le sentier.

La dernière partie du circuit nous a laissé dans une communauté appelée Kala qui englobe différents villages tels que Lalkhori, Davberi etc... Au sud du village d'Iprali se trouve la crête Svaneti à partir de laquelle la vallée de Tskhenistsqali peut être traversée par le col Mushuri. Une fois franchie, c'est la région inférieure de Svaneti dans le district de Lentekhi appelée Kvemo-Svaneti. La troisième partie du sentier part du village d'Iprali qui descend vers le village de Lalkhori. Suivre la rivière Inguri dans une direction contre son écoulement nous conduira au village appelé Davberi. Il y a une route de luge à suivre qui se divise en deux où un marqueur d'itinéraire est placé demandant de prendre une route oblique jusqu'à ce que vous atteigniez une source située près de la route. Après une courte distance de la source, le chemin se divise à nouveau en deux, en prenant la route de gauche nous conduira à une route oblique qui se termine dans une forêt. A la fin de la forêt, la route croise une autre route et tourner à droite dans cette route vous mènera à la rive de l'Inguri, vous conduisant finalement à Ushguli, finissant ainsi le sentier.

La région de Svaneti n'est pas seulement connue pour tous ces sentiers aventureux, mais il y a aussi certains des centres de piligrim historiquement importants. Certains d'entre eux que je décrirais ici.

Le musée ethnographique de Mestia, construit au XIXe siècle, conserve des matériaux archéologiques et ethnographiques uniques. Il y a de nombreuses gravures et peintures de style géorgien avec quelques vieux manuscrits géorgiens. La cathédrale trouvée dans le village de Laghami est un bâtiment de deux étages avec de belles peintures sur son mur. Quand l'Union Soviétique s'est dissoute, la cathédrale a recommencé à fonctionner. Dans le premier étage de la cathédrale se trouve une basilique qui remonte au 9ème siècle. Le deuxième étage a été construit dans les périodes plus tardives comme le 13ème et 14ème siècle et il détient également des icônes d'or et d'argent. L'église Saint George aurait été construite au 19ème siècle. La cathédrale originale peinte par les Géorgiens a été démolie et les Russes ont construit la cathédrale actuelle sur le même. Il a également été utilisé comme un musée pendant la période des Soviets. Une autre église importante est située dans le village de Lekhtagi appelé église Saint-Jean-Baptiste, qui est considérée comme un monastère dans le passé. Il y avait un trésor précieux dans l'église appelé le Grand poisson d'argent qui s'est perdu au 20ème siècle. Les habitants pensent que ce poisson doit avoir été conservé dans l'une des tours que l'on trouve autour du village. L'église de la Sainte Vierge trouvée dans le village de Lekhtagi est à nouveau une église à deux étages où le premier étage a trois caves qui ressemblent à des endroits saburraux. Il y a quelques fragments des fresques de la Vierge Marie dans le deuxième étage de l'église. Il y a aussi d'autres peintures datant du 14ème siècle avec de nombreuses inscriptions trouvées sur ses murs. L'église Archangel située dans le village de Lanchvali est considérée comme restaurée au 19ème siècle qui a été une fois démolie lors d'un glissement de terrain. La possession la plus précieuse de cette église était considérée comme une icône du Dieu. Le temple de Putsi situé à Mestia célèbre un jour appelé jour saint après la pâque qu'ils considèrent le jour où le Christ a guéri les malades de la paralysie.

Les églises portent beaucoup d'histoire telle que l'icône d'or de saint George qui a été préparée pour la cérémonie d'onction de la reine Tamar. Il y a environ 25 églises familiales dans les villages de Svaneti, dont beaucoup se trouvent dans les collines éloignées des autoroutes. Une église unique et rare qui est offerte à Jonas le prophète est l'une des églises les plus anciennes et l'église est encore active aujourd'hui. Une église du 11ème siècle se trouve au sommet d'une colline avec une chapelle composée de quatre colonnes en bois. L'église est appelée l'église Matskhvari avec des fresques classiques sur son mur. Il y a beaucoup d'icônes et de croix dans l'église qui sont faites de métaux précieux, où certains ont les visages des saints gravés dessus. Le temple d'archange qui se trouve dans le village de Tanghili est la seule église qui a un dôme dans toute la région de Svaneti. Il y a une très petite église appelée l'église de Jgrag qui a les plus anciennes fresques géorgiennes nommées La Nativité. Il y a de nombreuses peintures et gravures de différents saints trouvés dans cette église. Dans l'église de Nesguni, située dans le village de Lengeri, se trouvent d'anciennes fresques datant du Xe siècle. C'est la seule église en Géorgie où l'on trouve l'image de Saint Maxime, aucune autre église en Géorgie n'a son image ou une fresque. L'église d'Ushguli qui est le point le plus haut d'Europe a de nombreuses églises avec des gravures et des icônes spéciales. La plupart de ces anciennes icônes et croix sont conservées dans une église appelée l'église Chazhashi et le reste est emmené au musée dans le centre administratif. Théodore qui était considéré comme un peintre royal du roi David le quatrième a peint trois églises dans la région de Svaneti à différentes périodes. Les églises sont Ipari, Kala Lagurka et Nakipari Jgrag. L'église d'archange trouvée dans le village d'Ipari est également connue pour son nombre d'icônes antiques et les peintures dans la façade aussi bien que les fresques remontant au 11ème siècle. Une autre église importante dans cette région est l'église de Lagurka qui en langue Svân signifie le lieu saint, l'église a des occasions spéciales quand tous les gens de toute la partie occidentale de la Géorgie se rassemblent à cette église. À l'extrémité distale de cette église sur une rive d'une rivière, il y a une autre petite église appelée l'église de Martyr Barbara construite au 12ème siècle. L'église de Nakipari, également peinte par le grand peintre royal Théodore, possède des icônes uniques, des fresques et des croix dont une icône qui a gravé Saint Georges est considérée comme spéciale. Il y a aussi un calice doré dans l'église où, pendant les vacances, le cognac svanetian appelé Rakhi est donné à quelques invités choisis.

Donc, si vous visitez Svaneti, vous devriez bien sûr faire de la randonnée dans certains des sentiers aventureux dans le Caucase et ensuite avoir un aperçu de certaines églises anciennes sur le chemin. De tous ces faits mentionnés ci-dessus, vous pouvez maintenant très bien comprendre que Svaneti est une belle région située dans le Caucase géorgien qui vous donne un souvenir splendide et en même temps vous offre plein d'aventures à chérir pour le reste de votre vie. Jusqu'à ce que je poste mon prochain article sur un endroit intéressant ou une expérience, au revoir et à bientôt! :)



Contenu disponible dans d'autres langues

Donnez votre avis sur cet endroit !

Connaissez-vous Svaneti- Le puissant Caucase ? Donnez votre avis sur cet endroit.


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !