Le musée de l'Holocauste


  - 1 avis

Le meilleur et pire musée de ma vie

Traduit par Etudiant 2016 — il y a 5 ans

Texte original par Maika Cano Martínez

Introduction

Dans cet article, je vais vous parler de l'un des meilleurs musées que j'ai visité, mais qui est aussi le plus triste de tous, le Musée américain en mémoire de l'Holocauste. Ce musée se trouve en plein cœur de Washington D. C. , à quelques mètres du National Mall et du Washington Monument.

Ce musée a été inauguré en 1993, et depuis il a reçu plus de 30 millions de visiteurs de tout profil, des touristes, des enfants, des célébrités ou même des chefs d'état. Grosso modo, c'est un monument officiel en hommage à toutes les victimes de l'Holocauste. La façade du musée ressemble à une synagogue à mon goût.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Lorsque vous êtes à l'entrée du musée, vous apercevrez une affiche avec deux enfants qui diront : "How do we keep their memory alive? " > "Comment ferons-nous pour ne pas les oublier? " (en français) et "Never again" > Plus jamais ça (en français). Et vous commencez déjà, à ce moment-là, à vous plonger dans l'histoire et à sentir de la tristesse.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Le musée est divisé en thématiques: rez-de-chaussée, quatrième étage, troisième étage, deuxième étage, et premier étage. C'est l'ordre dans lequel vous le visiterez.

Rez-de-chaussée

Après avoir été contrôlé par le détecteur de métaux, vous serez dans une grande salle lumineuse mais vous ne verrez rien. Il faut aller au belvédère, prendre un ticket (on peut le faire au préalable aussi), se diriger vers l'ascenseur, situé à la partie gauche, juste à côté du belvédère.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Avant de prendre l'ascenseur, on vous recommandera de prendre une carte d'identification qui se trouve juste à droite. L'ascenseur vous ramène à l'exposition, qui commence au quatrième étage et vous descendrez et retournerez à votre rythme jusqu'au rez-de-chaussée. Avant de prendre l'ascenseur, vous prendrez le ticket, et on vous donnera des indications et on vous mettra une vidéo qui dure moins d'une minute qui vous expliquera ce que vous êtes sur le point de voir.

La carte d'identification vous raconte l'histoire vraie d'une personne qui a vécu pendant l'Holocauste et elle vous préviendra le moment où il faudra lire la page suivante à la fin de chaque étage. C'est attristant mais très émouvant. La mienne était de Zelda Piekarsa, une polonaise de famille juive qui aimait beaucoup danser...

Le meilleur et pire musée de ma vie

Le meilleur et pire musée de ma vie

Quatrième étage : L'assaut nazi

Nous arrivons à l'exposition, un lieu obscur et froid. Cet étage est dédié à l'histoire des Nazis, depuis qu'Adolf Hitler est arrivé au pouvoir jusqu'au début de la Seconde Guerre Mondiale, pendant que toute la terreur s'organisait et commencèrent les premières attaques contre les juifs et autres races qui, pour les nazis, étaient inférieurs.

Tout a commencé avec un boycott des juifs, un jour où l'on ne pouvait rien acheter aux juifs, un autre jour, leurs livres étaient brûlés, un autre jour, leurs synagogues étaient brûlées, jusqu'à ce qu'ils soient discriminés complètement et deviennent assassinés ou envoyés dans les camps de concentration.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Le meilleur et pire musée de ma vie

En plus de voir les documents de l'époque, des photographies, les vêtements des nazis, les cartes de l'évolution de l'Europe pendant ces années, on peut apercevoir aussi certaines inventions Nazis qui sont vraiment atroces. Celles qui m'ont beaucoup attiré l'attention sont celles utilisées pour voir si une personne était de la race supérieure ou non. Parmi elles, il y avait une table avec des yeux de différentes couleurs, un compteur pour mesurer la taille de la tête et du nez, un ensemble de touffe de couleurs différentes... Cela m'a marqué profondément.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Il y a aussi deux salles de projection qui vous proposent un documentaire de 15 minutes de forme continue et il y a un panneau qui vous indique combien de minutes il reste pour voir le documentaire suivant.

Le meilleur et pire musée de ma vie

En ce qui concerne Zelda, la polonaise, à cette époque sa maison et son usine furent assaillis, ses effets personnels confisqués, et sa famille et elle furent envoyés à un ghetto...

Troisième étage : la solution finale

Au troisième étage, l'exposition de la vie des juifs à l'époque pendant laquelle ils étaient persécutés et anéantis, que l'on connaît comme la "solution finale"

On peut voir l'information, les documents, les objets, les maquettes, les photographies, etc... Des camps de concentration. Je crois que c'est l'exposition la plus triste et horrible de toutes, mais aussi la plus intéressante.

C'est une collection très complète, je vous le dis par expérience, car elle vous immerge à l'époque, il y a de tout, et c'est même mieux que de visiter un camp de concentration (je vous le dis par expérience, j'en ai déjà visité un, vous pouvez lire mon article "Camp de concentration de Sachsenhausen"). Ils ont aussi la grille à l'entrée des camps avec la célèbre inscription "Arbeit Macht frei" ("Le travail libère).

Le meilleur et pire musée de ma vie

Une des choses qui m'a le plus marqué, c'était le wagon de train qui les transportait aux camps de concentration, on peut s'y rendre et c'est un endroit étroit et obscure dans lequel vous pouvez imaginer toute cette foule de gens entassée, sans eau, sans nourriture et sans connaître leur destin...

Le meilleur et pire musée de ma vie

Une image que je ne suis pas prêt d'oublier aussitôt, c'est la photographie avec les tonnes de cheveux qu'on coupait aux prisonniers et qu'on vendait après, toute une horreur. Et une autre que je n'oublierai pas non plus, c'est celle des chambres à gaz, où ils tuèrent de nombreuses personnes.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Le meilleur et pire musée de ma vie

Une autre chose qui m'a marqué, c'est la photo de nombreux bras juifs avec un numéro d'identification tatoué.

C'était une manière de les dépersonnaliser, de leur enlever leur identité, ils passaient du statut de personne à un numéro, et ils restèrent avec leur tatouage jusqu'à leur mort.

Le meilleur et pire musée de ma vie

En plus, il y a une tour remplie de photos de familles de confession juive, la tour des Visages. Je me suis senti mal, vous ne pouvez pas imaginer que tous ces gens avaient une vie avant et qu'on leur a tout pris.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Et il y a une salle qui s'appelle Voix d'Auschwitz, dans laquelle on peut s'asseoir et écouter les voix des personnes qui ont survécu aux camps de concentration.

Le meilleur et pire musée de ma vie

En ce qui concerne Zelda, on l'a séparé de sa famille pour sa couleur de cheveux, on l'a emmené à un camp de travail et on lui a fait faire un travail de mécanique. Comme elles ne connaissaient rien en mécanique, on allait la tuer, mais un soldat allemand est intervenu et lui a assigné une autre tâche...

Deuxième étage: Le dernier étage et la salle du souvenir

Dans cet étage, vous pouvez voir des tentatives de sauvetage (certains avec succès); les noms des personnes avec leur nationalité, qui ont tenté d'agir contre l'Holocauste, qui ont sauvé ou aidé des gens (parmi elles, il y a Oskar Schindler connu pour avoir sauver des centaines de juifs et dont l'exploit est connue surtout pour le film "La liste de Schindler); La vie des juifs après la terreur mais, surtout, l'indifférence vis-à-vis de l'Holocauste de la plupart des gens à l'époque.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Le meilleur et pire musée de ma vie

Le meilleur et pire musée de ma vie

D'après ce que j'ai lu, une des raisons pour lesquelles ces gens n'ont pas été sauvés, c'est que les alliés avaient peur de le sauvetage échoue et que la situation s'empire, je ne suis pas convaincu mais je ne sais pas non plus que comment j'aurais agi si c'était à moi de décider à cette époque.

D'un autre côté, il y a la salle des souvenir The Hall of Remembrance, qui est un monument officiel des victimes de l'Holocauste. C'est un endroit lumineux, de paix et de silence, où l'on peut prier pour les victimes, c'est une salle en leur honneur. C'est la fin du chemin, après l'obscurité et les tourments, enfin, la lumière. Mais pour eux, non.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Et, aussi, le centre d'information des survivants et victimes de l'Holocauste. .

Il y a une salle dans laquelle ils projettent des vidéos avec des témoignages des survivants, vous allez pleurer. L'un d'eux nous a raconté que pendant que l'on brûlait sa maison, il y avait une autre personne à côté de lui qui remerciait Dieu pour ça, il lui a demandé pourquoi. Celui-ci lui répondit : Je remercie Dieu de ne pas être comme ceux qui nous font subir ça.

En ce qui concerne Zelda, elle a passé plus de deux ans dans un camp de travaux, et elle a été libéré le 8 mai par un soldat soviétique. Elle a passé quatre ans de plus en Allemagne et elle a émigré en Amérique.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Premier étage: l'histoire de Daniel (pour les enfants) et la boutique du musée

Cet étage est dédié aux enfants, dans celui-ci, on raconte l'Holocauste aux enfants avec l'histoire de Daniel, un enfant imaginaire qui raconte ce qu'il a vécu (inspiré des enfants qui ont vécu l'Holocauste).

Le meilleur et pire musée de ma vie

Dans l'un des étages (je ne me rappelle plus lequel), il y a des souvenirs des enfants juifs, comme des dessins et des cahiers, et des photos. C'est effrayant.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Le meilleur et pire musée de ma vie

Hormis cette exposition permanente, il y a toute l'année des expositions temporaires, informez-vous sur Internet, vous pourrez prendre un ticket au préalable.

La boutique du musée, une des pires boutiques j'ai vu vu de ma vie, il y a des livres à propos de l'Holocauste, mais aucun matériel en rapport avec l'Holocauste que l'on peut acheter en souvenir, c'est mon opinion.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Opinions

Comme vous le voyez, c'est un musée qui ne laissera personne indifférent, c'est à la fois le meilleur musée et le pire que j'ai visité de toute ma vie.

Le meilleur musée parce qu'il est réaliste, complet, vous aurez des émotions, vous apprendrez beaucoup, et vous sentirez une empathie profonde. Le pire musée, parce que vous êtes obligé de sentir une tristesse profonde pour ces gens, j'ai eu envie de pleurer plusieurs fois, tout ce qui y est exposé est dur et triste.

Somme toute, je pense qu'il est bon de visiter ce musée afin de prendre conscience de notre passé et cela ne recommence plus jamais.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Vous sentirez de nombreuses émotions, tristesse, colère, dégoût, compassion, empathie et même de la joie lorsqu'il y a une petite histoire qui se termine bien. Elle va vous refaire penser au sens de votre existence, vos priorités et celles du reste du monde.

Informations additionnelles

Le musée est totalement gratuit, comme la plupart des musées et monuments de Washington D. C. Il y a des musées qui ne méritent pas qu'on paye pour entrer, celui-là est le meilleur que j'ai visité et il est gratuit.

On ne peut pas fumer, boire ou manger dans l'enceinte du musée, les toilettes se trouvent au rez-de-chaussée, On peut faire des photos à condition de les faire sans flash et en mode silencieux.

Incroyable mais vrai, le musée a été victime d'un attentat, un membre du personnel de la sécurité est décédé suite à cela.

L'heure de visite du Musée de l'Holocauste est de 10:00 à 17:30 du lundi au dimanche. Il ferme seulement à Noël et le jour du Yom Kippur (fête juive du jour de l'expiation, du pardon et des remords du cœur). Pour profiter du musée, vous pouvez lire tous les documents, sans avoir à attendre, le meilleur, c'est d'y aller tôt, juste quand ils ouvrent.

Le meilleur et pire musée de ma vie

Y aller

Pour s'y rendre, l'idéal est de prendre le métro et de s'arrêter à l'arrêt Smithsonian et les lignes qui desservent cette gare sont de couleurs oranges, bleues et argentées. Ensuite, allez jusqu'au Washington Monument et tournez à droite lorsque vous êtes sur la rue Raoul Wellenberg. Là-bas, vous verrez un édifice avec une tour orangée, le musée est l'édifice qui se situe à côté de cette tour-là. Vous ne pouvez pas vous perdre.

Nous sommes tous différents et cela ne doit pas se reproduire à nouveau. Je pense qu'il est bon d'être conscient de notre histoire et de la conserver, afin que cela ne se reproduise plus jamais.

Galerie de photos



Donnez votre avis sur cet endroit !

Connaissez-vous Le musée de l'Holocauste ? Donnez votre avis sur cet endroit.


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !