Gastronomie locale et diversité culinaire

Publié par Fatma Bkch — il y a 1 an

Blog : Mon incroyable aventure a Barcelone
Dans : Recettes Erasmus

Différences culinaires

La gastronomie locale et internationale est l'une des caractéristiques préférées que j'adore découvrir et explorer lorsque je visite un nouveau pays. Je retrouve vraiment un plaisir immense à me rendre au marché local de la ville pour pouvoir y choisir les légumes et fruits frais d'une part et de réaliser des aliments issus de cette ville. Elle est basée sur de nombreuses caractéristiques qui peuvent être originaires du pays et que nous ne pouvons pas trouver ailleurs surtout les recettes bien originales. C’est exactement ce que j'ai retrouvé pendant mon voyage vers de nombreux pays visités où j'ai pu découvrir de nouvelles recettes et de nouveaux plats qui étaient auparavant totalement étrangers.

Je prends note lorsque je me rends dans un autre pays des détails de la recette, sa composition ainsi que les ingrédients utilisés afin de découvrir au mieux la gastronomie locale mais aussi apprendre de nouvelles recettes que je pourrais même réaliser en rentrant chez moi. Mon but est aussi de goûter également de nouvelles saveurs et de nouvelles assiettes qui sont le symbole de cette ville et le plat principal connu et cuisiné dans ce pays précisément. À titre d’exemple, j’ai goûté la paella qui est la caractéristique culinaire la plus célèbre d’Espagne ou bien de déguster les sandwich au calmar spécialité retrouvé principalement à Madrid.

J’ai aussi eu une expérience de dégustation de la cuisine portugaise principalement le bacalhau et les pastéis de nata mais aussi j'ai eu la chance d'essayer la cuisine japonaise au Portugal dans un restaurant typiquement japonais que l'on peut retrouver à Matosinhos. J’ai pu profiter d'un buffet extraordinaire où ils servaient sushi et tous les types de nourriture dans leur préparation la plus extrême. En effet, la plupart des ingrédients n'étaient pas cuits et on peut remarquer la présence d'algue marine qui est constituée d'une vitamine bénéfique pour le corps qu'on ne peut retrouver nulle part ailleurs.

Gastronomie locale et diversité culinaire

J’ai aussi eu l’incroyable opportunité d'essayer la cuisine thaïlandaise et d’entrer dans un restaurant thaïlandais situé à Braga. J’ai goûté la saveur d’une assiette très étrange, faite essentiellement de poisson grillé avec dessus de la crème douce et sucée tout autour, ce qui était vraiment surprenant car en Tunisie on ne mélange généralement pas les ingrédients salés et sucrés. Le mélange pour nous est bizarre et c'était vraiment une expérience unique.

Le seul plat où nous utilisons peut-être des fruits séchés comme les habitants de Dubaï ou des pays du golf est dans le couscous ou le riz, qui est fabriqué de cette façon uniquement lors d'événements spéciaux comme le mois de Ramadan. Mais à côté de cela, cuisiner avec un mélange de sel et de sucre n'est pas une caractéristique de notre pays. C’était vraiment surprenant et étonnant de goûter à une telle saveur.

La nourriture indienne est également très exceptionnelle, j'ai aussi eu l’occasion de retrouver un restaurant indien au Portugal dans la ville de Porto. Cette cuisine est fascinante et offre généralement des mélanges surprenants. Le repas que j’ai dégusté par exemple était en fait composé de pain très bien cuit et délicieux, fait d'une manière exceptionnelle et présenté en accompagnement de deux sauces différentes, préparées pour être utilisées avec le pain, que ce soit avec du poulet ou de l’autre, plus chaud. Bien sûr, les Indiens sont si célèbres pour leur amour des plats chauds ou bien sans avec une panoplie d'épices très forts et parfois piquants, et on peut même dire que c’est une spécialité de la cuisine indienne qui doit être préparée avec beaucoup de piments rouges très piquants.

Les deux petits plats étaient servis chaud sous deux petites tasses avec du feu pour rendre la sauce toujours chaude. Mais pour ma part, je supporte très bien le piquant, car la plupart de la nourriture tunisienne est préparée avec une préparation unique appelée harissa qui est une préparation piquante faite principalement de poivron rouge broyé et utilisé dans des assiettes principales, des sandwiches, partout et qui peut être préparé même à la maison.

Une recette originale

Un des desserts les plus délicieux de la Tunisie et que je préfère personnellement parmi tous les produits sucrés et les desserts que j'ai jamais goûtés auparavant est le petit gâteau de soirée qu'on offre dans nos mariages originaires de la région de Sfax.

gastronomie-locale-diversite-culinaire-3

La recette est très facile à préparer, elle ressemble beaucoup à la préparation du macron, mais celle-ci est encore plus difficile et exceptionnelle à déguster. De plus la forme de ces petits gâteaux circulaires décorés par un petit losange à leur surface fait de ce dessert un plat typique et original.

Ingrédients

  • 300 g d’amandes douces/pistaches ou noix (selon le goût de chacun)
  • 80 g de farine de sucre
  • 7/8 œufs moyens
  • 500 g de sucre spécial
  • Un sachet de levure chimique
  • Un peu de peau externe d'orange
  • Une cuillère d’eau de géranium ou d’eau de rose (optionnel)
  • Une feuille d’or comestible pour la décoration

Préparation

La recette est constituée exactement à partir des étapes suivantes :

    1. Nous devons d’abord préparer le mélange principal qui sera utilisé dans la composition de la pâte intérieur des petits gâteaux. Le mélange est principalement constitué d’amandes douces que nous devons mettre dans un ustensile de cuisine spécial pour les broyer en morceaux très petits. Cette étape est bien sûre arbitraire pour chacun s'ils veulent utiliser d'autres types de fruits secs comme la pistache ou des noix qu'ils peuvent également utiliser en les écrasant et en recueillant l'essence qui convient au mélange dont nous avons besoin.
    2. Dans un deuxième temps, il faut ajouter la farine de sucre, un type de sucre spécial, différent de celui utilisé au petit-déjeuner. C’est un sucre fabriqué de manière très spéciale pour être très fin et écrasé et qui pourrait servir à préparer les gâteaux en général ainsi que certaines friandises. Nous ajoutons au mélange le sachet de levure qui permet au mélange d’être plus épais après et il ne reste plus qu’à mettre le jaune sur les œufs en séparant le blanc dans un autre récipient. Nous divisons le jaune du blanc à chaque fois.

      Nous pouvons également ajouter plus de goût en ajoutant un peu de peau externe d'orange pour donner un petit goût acide au mélange formé. Nous devons de plus diviser le mélange en mettant les jaunes d'œuf avec les amandes et les mélanger dans le bon sens et ensuite nous mettons la partie blanche des œufs avec la farine de sucre à mélanger pour obtenir deux préparations différentes.

    3. Gastronomie locale et diversité culinaire

    4. La troisième étape consiste à utiliser une plaque qui nous permettrait de faire les boules sous la forme circulaire : le mélange d’amandes, de sucre et de jaunes d’œuf doit être mélangé puis la poudre sert ensuite à faire des petites boules manuellement qu'on peut disposer par la ensuite dans le plat principal.
    5. La plaque est ensuite placée dans le four pendant un quart d'heure à cinquante minutes pour être bien cuites, cela dépend vraisemblablement de la nature de la pâte. Il faut de ce fait la vérifier tous les dix minutes.
    6. Ensuite, nous préparons la couverture exceptionnelle des petits gâteaux qui constitue principalement l'étape la plus importante, car cette couverture blanche comme la neige fait la beauté de ce dessert unique en son genre. La couverture est préparée en mélangeant 125 ml d’œufs blancs préalablement divisés avec le sucre spécial. Nous pouvons alors choisir d’ajouter des cuillères d’eau de géranium ou d’eau de rose pour donner un arôme même plus onctueux. Ensuite nous mettons le mélange dans le mélangeur pour en broyer la totalité.
    7. Puis nous mettons hors du four les boulettes qui sont déjà très bien cuites. Après nous prenons chaque boule préparée et nous la laissons tomber dans le premier mélange constitué principalement d’œuf blanc et de poudre à pâte déjà préparée à l’étape précédente pour former leur couverture sucrée. Nous mettons ensuite les petits gâteaux à sécher dans la plaque pour créer cette décoration de première couche. Après le séchage complet, nous faisons la partie de décoration afin d'avoir un éclat dû à ce liquide.
    8. Nous utilisons ensuite un papier doré, mangeable et utilisé dans différents types de confiseries uniquement pour la décoration. Ce mode de préparation est le meilleur moyen de préparer ces sucreries si délicieuses qui représente le patrimoine gastronomique de la Tunisie.

    gastronomie-locale-diversite-culinaire-c


    Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !

Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !