Advertise here

A la découverte d'une petite ville italienne : Giovinazzo

Traduit par Marie Collier — il y a 1 an

Texte original par E M

0 Dans : Expériences Erasmus Bari, Bari, Italie


Mon dernier article était à propos de Bari, ville portuaire située au sud-est de l'Italie.

Aujourd'hui, je vais commencer par vous parler de la ville de Giovinazzo en Italie dans la province de Bari. Si tu es à la recherche d'une petite ville traditionnelle italienne en bord de mer, ne va pas chercher plus loin. Comme je l'avais indiqué dans mon article précédent, Giovinazzo est à 15-20 minutes de Bari, d'o^ù on peut s'y rendre en voiture ou en train.

Comment y aller

En provenance d'une destination importante ou d'une ville italienne éloignée, la meilleure solution est de venir par avion. En général, tu peux trouver des vols Ryan Air plus rapides et moins chers que le train. Par exemple, pour un vol de Rome à Bari, j'avais trouvé un billet à 12€ et le voyage durait moins d'une heure. Alors qu'en prenant le train, il faut compter quatre heures de voyage et tu ne trouveras jamais un ticket à ce prix (si tu y arrives, fais le moi savoir). Par avion, on atterrit à l'aéroport de Bari-Palese puis il faut prendre le train jusqu'à Giovinazzo. Par contre, garde à l'esprit que les transports en commun dans les petites villes ne sont pas aussi bien organisés que ceux des grandes villes, donc si tu ne connais personne aux alentours qui pourrait te conduire, je te recommande vivement de louer une voiture.

Une ville historique

Malgré sa petite taille, l'histoire de Giovinazzo remonte à l'époque des Romains deux milles ans en arrière. Cette ville était un important point d'échange et reste toujours un port de pêche saillant. En se promenant le long du port en direction de la vieille ville de Giovinazzo, vous pourrez vous détendre au son des vagues qui se cassent contre les rochers et les murs médiévaux, mêlé à la lumière jaillissant des bateaux de pêche du coin amarrés aux quais.

discovering-small-town-italy-giovinazzo-

Source

Sur le toit des petites bâtisses situées au bord de mer, tu pourras apercevoir d'innombrables chats se prélassant et dormant au soleil. En ce jour frais du mois de décembre, ils se réchauffaient sûrement sur les tuiles noires qui avaient absorbé la chaleur du soleil tout au long de la journée. Il y a "Les Chats de Rome", mais aussi "Les chats de Giovinazzo".

Bien que je ne sois resté à Giovinazzo que quelques heures, j'aurais voulu y passer plus de temps à flâner dans les rues de la vieille ville. Ses rues en pierre, étroites et sinueuses ont quelques choses de spécial, surtout lorsque tu entraperçois une vue sur l'immense mer bleue entre les ruelles et par-dessus les toits.

discovering-small-town-italy-giovinazzo-

Source

Giovinazzo a sans aucun doute l'atmosphère agréable d'une romantique ville balnéaire sans les prix absurdes et exagérés.

Que faire dans cette petite ville

discovering-small-town-italy-giovinazzo-

Source

Appelé la Piazza Vittorio Emanuele II, le centre ville a une taille adéquate pour se balader, admirer l'architecture des bâtiments et s'asseoir sur un banc autour de la fontaine. Beaucoup de monde y vient pour se retrouver et prendre le soleil.

Voilà une photo en gros plan de la fontaine et des bâtiments pour voir en détails :

discovering-small-town-italy-giovinazzo-

Source

En décembre, la place est éclairée le soir par de jolies illuminations.

discovering-small-town-italy-giovinazzo-

C'est une photo de ma copine et moi, un soir sur la Piazza Vittorio Emanuele II pendant la période de Noël.

Lorsque avec mes amis nous avions passé la journée là-bas, la première chose que nous avions fait était de prendre un café ou plutôt un cappuccino avec des croissants dans un café du coin. Le croissant était parfait, croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur. Le cappuccino bien sûr était tout aussi parfait (fait par des Italiens). L'intérieur du café était petit mais cosy. Après avoir apprécié notre petit-déjeuner, nous avons marché jusqu'à la place (photos précédentes) pour s'asseoir sur un banc et se dorer au soleil, surtout parce que la matinée était un peu fraîche. Bien que c'était en décembre, il faisait suffisamment chaud à partir de midi pour que l'on puisse enlever nos vestes.

Nous avons poursuit notre balade à travers la vieille ville, composée de très vieux bâtiments en pierre. Il y a des petites rues sinueuses, mais également des rues plus larges et spacieuses. Ce que j'aime à Giovinazzo c'est cette ambiance sympa et différente. Je pense que c'est plus agréable d'avoir aussi bien des grandes rues que des petites pour ne pas se sentir claustrophobe, comme ça m'était arrivé à Venise. Je n'ai pas du tout aimé cette ville à cause de ses rues extrêmement étroites entre les murs hauts et les grands bâtiments. De plus que le fait que la ville soit encerclée par l'eau me donner l'impression d'y être piégée. Je ne vous parle pas des pigeons et des touristes. Dieu merci, Giovinazzo n'a rien à voir avec Venice.

Comme je l'ai dit plus haut, c'est agréable de se balader à travers la vieille ville de Giovinazzo car tu peux avoir une vue sur la mer entre les ruelles. Nous avons marché du côté de la ville où on peut flâner au bord de l'eau tout en admirant l'immense mer bleue qui s'étend à perte de vue. Je me souviens de m'être sentie si détendue et heureuse à ce moment là et aussi d'avoir souhaité avoir plus d'argent pour rester une nuit ou deux dans un des Bed and Breakfast, hotels ou AirBnBs, longeant cet allée face à la mer. Un jour peut-être je retournerai à Giovinazzo pour le faire!

De l'autre côté de la vieille ville il y a le port avec les navires de pêche et les bâtiments médiévaux. La meilleure chose à faire lorsqu'on est d'humeur à observer les passants est d'aller se balader le matin le long du lungomare (bord de mer) : les pêcheurs entrain de faire leur prise quotidienne et de claquer les pieuvres contre les rochers, les personnes âgées qui se promènent et se racontent des ragots et les chats qui traînent. J'aime bien les modes de vie tranquilles et c'est exactement comme ça Giovinazzo.

Sur notre retour vers le centre ville, nous avons traversé un parc verdoyant. Pas très grand mais suffisamment pour la taille de la petite ville. Cela n'a l'air de rien mais j'étais contente de voir de la verdure et des bancs pour s'asseoir là-bas. Lorsqu'on se promenait dans le parc, mes amis italiens sont tombés sur des connaissances à eux et ont commencé à discuter. Ils m'ont présentée, ce qui s'est suivi par un moment gênant quand on se faisait la bise et par un choc culturel.

Après avoir vécu deux ans en Espagne (et cinq mois en France), j'ai été habituée à faire la bise de gauche à droite. J'étais loin de me douter qu'en Italie c'était l'exact opposé, il faut commencer à droite et finir à gauche. Si tu mets ensemble deux personnes qui font la bise dans un ordre opposé, tu peux deviner ce qu'il se passe. Tu embrasses quasiment l'autre personne sur la bouche (parfois ça arrive).

Et c'est ce qui a failli m'arriver lorsque j'ai rencontré des gens inconnus pour la première fois. C'était très embarrassant mais heureusement ils s'en fichaient et ont été compréhensifs, ce n'est sûrement pas la première fois que ça doit leur arriver avec des étrangers. Pour les italiens, c'est probablement un bon moyen de voler un baiser sur les lèvres; leur excuse peut être simplement un "malentendu à cause des différences culturelles".

Vie nocturne

Si tu te poses des questions à propos de la vie nocturne à Giovinazzo, je ne dirais pas que c'est explosif mais ce n'est pas mort non plus. Un soir après être sortis en boîte, nous avons été mangés en ville et j'ai été surprise de voir pas mal de bars et de cafés encore ouverts tard le soir et très animés.

Quand nous avions été dansés, ce n'était pas à Giovinazzo mais à Bisceglie, une ville pas très loin. Nous y avons été en voiture. L'endroit où nous étions s'appelait Glam'House. Rien d'impressionnant mais je me suis tout de même bien amusée car j'étais avec des gens sympas. Je n'ai pas voulu boire un coup parce que la boisson la moins chère était une bière à 4€ et je n'en avais pas envie, d'autant plus que je commençais à être malade. J'avais mal à la gorge, mes yeux étaient rouges et muqueux, ce qui a finit par être une conjonctivite. Ces symptômes ont diminué mon enthousiasme pour la soirée mais j'ai fait de mon mieux pour danser sur les musiques qui me donnaient envie de bouger.

Les chansons jouées par le DJ n'étaient pas mes préférées; il passait beaucoup de latino que j'aime bien mais aussi tout un tas d'autres musiques sur lesquelles on ne peut pas vraiment danser. L'ambiance est ok; il y a un éclairage tamisé bleu, rose et violet (typique des boîtes de nuit et des bars) avec des canapés en cuir confortables et un bar circulaire au milieu.

Peu importe, je ne pense pas que ce soit la seule boîte de nuit dans les parages mais c'est la seule dans laquelle j'ai été. C'est aussi sympa d'aller dans les bars.

Crêperie

Un soir, nous avions décidé d'aller dans une crêperie recommandée par mes amis. C'était plutôt surprenant d'aller manger des crêpes françaises en Italie mais je ne m'en plaignais pas car j'adore les crêpes, d'autant plus qu'elles se sont avérées être très bonnes. Donc si tu veux changer des pizzas et des pâtes (personnellement je pourrais en manger tous les jours), tu peux essayer celle de Giovinazzo.

Dans ce restaurant, les crêpes sont bien préparées, bonnes et ce n'est pas la seule chose qu'ils servent. Ils ont également des plats italiens donc tu n'as pas à te sentir coupable d'aller dans une crêperie. Le restaurant est du genre chic (mais pas trop), c'est pourquoi il est bien pour un rancard et les prix sont moyens: pas bon marché mais pas non plus délirants. On peut bien manger pour 15-20€. L'endroit n'est pas très facile à trouver car il faut emprunter des rues sinueuses pour y arriver, je sais que j'aurais été un peu désorientée si je n'avais pas eu mes amis italiens pour me guider.

Dans tous les cas, j'ai beaucoup apprécié la balade pour aller là-bas car il est agréable de se balader au milieu des vieilles rues et des vieux bâtiments traditionnels en pierre à Giovinazzo, même la nuit. Autre point important à ajouter, je me suis toujours sentie en sécurité à Giovinazzo. Que je me promène dans la ville de jour comme de nuit, je ne me sentirais pas mal à l'aise ou nerveuse (même si c'est toujours mieux de ne pas être seule la nuit peu importe où on est, juste au cas où).

Aux alentours

Si tu choisis de louer une voiture pour des raisons de commodité, je te recommande d'en tirer profit et d'aller à Matera, une ville à côté, bien qu'elle soit aussi accessible en train ou en bus depuis Bari. Cette ancienne ville italienne est le "Bethlehem" où le film la Passion du Christ a été tourné. Apprends-en plus dans le prochain article.


Galerie de photos



Partagez votre Expérience Erasmus sur Bari!

Si vous connaissez Bari en tant que natif, voyageur ou étudiant d'un programme de mobilité... partagez votre expérience sur Bari! Évaluez les différentes caractéristiques et donnez votre opinion.

Commentaires (0 commentaires)



Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !