Carnaval de Venise: tout ce qu'il faut savoir

Qui parmi vous n’a jamais, ne serait-ce qu’une fois, entendu parler du Carnaval vénitien?

Combien de fois avez-vous dû vous demander ce qu’il se cache derrière cette ancienne tradition de masques et de costumes, qui durant les festivités envahissent les rues de la ville?

Et bien, vous êtes pile au bon endroit : continuez à lire et vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir sur le Carnaval vénitien.

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-12aa

Nous commençons avec le "Buongiorno Siora Maschera", le salut traditionnel que les personnes s’adressaient durant la période du Carnaval vénitien.

En enfilant les masques, ils avaient la possibilité de cacher leur identité : les classes sociales n’existaient plus, il n’y avait plus de distinctions, mais seulement de la musique et des célébrations déchaînées.

Y compris la propre ville de Venise, ces jours-là, change de visage, enfilant son plus beau costume, celui fait de divertissement, de tradition et de spectacle.

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-3619

Histoire du Carnaval de Venise

Bien que la forme des célébrations que nous connaissons du Carnaval de Venise remonte au Xème siècle, ses origines sont beaucoup, mais beaucoup plus anciennes.

L’histoire du carnaval vénitien est reliée à deux anciennes fêtes, l’une d’origine grecque, et l’autre d’origine romaine. Au cours des années, elles ont été adaptées à la volonté de promouvoir le Carnaval comme l’occasion idéale pour toute la population, et surtout pour les cercles les plus démunis, de vivre des jours d’insouciance, loin des stéréotypes sociaux.

En effet, le mot Carnaval, dans l’histoire de Venise, fut utilisé pour la première fois pour parler justement des divertissements publics pour les citoyens, dans un document du doge Vital Faliero de 1094.

Au cours des siècles, les célébrations ont subi des changements. Certaines années se sont inscrites dans l’histoire comme parmi les plus belles, tandis que d’autres ont assisté à un véritable déclin. En effet, les célébrations ont été interrompues durant l’occupation napoléonienne quand il y avait une grande crainte de rébellions populaires.

Depuis 1979 le Carnaval vénitien conquière de nouveau la scène, grâce à l’engagement de la population et au soutien de certaines institutions, qui ensemble ont remis sur pied un spectacle comme celui auquel nous assistons aujourd’hui.

Grâce au succès obtenu avec les festivités à l’occasion du Carnaval, Venise est devenue avec le temps la ville des masques et du plaisir, surtout durant ces jours-là.

Elle s’est fait une place sur la scène mondiale et c’est peut-être également grâce à cela si aujourd’hui elle jouit d’un succès intemporel parmi les voyageurs du monde entier.

Les touristes remplissent les rues de Venise, la ville magique sur l’eau, à toute période de l’année, mais durant le Carnaval on atteint le maximum lors des dix derniers jours de festivités, considérés comme parmi les meilleurs Carnavals dans le monde.

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-0045

Programme

Le programme du Carnaval vénitien prévoit le début des festivités en avance par rapport à la date du Mardi Gras.

Les bals commencent avec la Fête vénitienne sur l’eau, dans le Canal de Cannaregio. Dans un mélange de couleurs et de divertissement, un cortège d’embarcations vénitiennes s’ouvre un passage. Une fois terminé on nous concède une pause aux stands gastronomiques, où il est possible de goûter les produits typiques du Carnaval vénitien… mais soyez tranquilles, j’en reparlerai dans les prochains paragraphes!

Parmi les évènements à ne pas rater, se trouve le fameux Vol de l’ange de Venise. C’est l’un des plus attendu du Carnaval, qui se tient sur la Piazza San Marco et qui détermine le début officiel des festivités. Une scène spectaculaire, qui voit Marie (gagnante du concours de beauté des "Maries" du Carnaval de l’année précédente) monter sur le campanile de San Marco et s’abandonner dans un vol émotionnant qui se termine exactement au centre de la place.

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-2aaa

Si vous aimez ce genre de spectacles et les sensations qu’il transmet, ne ratez pas le Vol de l’Aigle, qui se tient toujours sur la Piazza San Marco; mais celui qui se jette du campanile, cette fois-ci, est un personnage célèbre surprise.

Pour rester dans le thème des vols, il y a ensuite ce que les Vénitiens appellent le "svolo", qui signe en revanche la fin des festivités, et qui consiste en la descente de la toile représentant le lion de Saint Marc.

Je vous conseille d’assister également à La fête des Maries, un cortège de jeunes filles qui défilent dans les rues de la ville en portant des costumes traditionnels vénitiens. Quelle meilleure occasion pour participer à l’une des traditions les plus anciennes de la ville!

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-c870

Ne ratez pas, pour finir, le concours de masques du Carnaval vénitien. Les masques défilent durant toute la journée, sous les yeux du public, qui décrétera ensuite qui pourra accéder à la final de l’événement. Les deux masques gagnants seront ainsi élus : le plus beau masque de tous, et le masque le plus proche du thème du Carnaval, choisi année après année.

Masques vénitiens

Mais quelle est la signification des masques vénitiens?

Comme il a déjà été dit plus haut, depuis ses origines, le masque octroyait aux citoyens l’illusions de cacher leur identité, même pour un jour seulement, annulant ainsi n’importe quelle distinction sociale.

Déjà depuis 1200 on produisait des masques artisanaux de tout type : il naissait ainsi une nouvelle classe de travailleurs, reconnue comme "mascareri", qui a permis la production d’ornements parfois même assez chers.

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-7464

Les masques aspirent au mystère, à l’élégance, mais chaque masque a sa propre histoire puisqu’il est né pour une utilisation spécifique.

Il existe deux typologies majeures des fameux masques du Carnaval vénitien, ceux strictement liés à la tradition, et ceux au caractère théâtral.

Voyons ensemble quels sont les plus connus.

Les masques typiques du Carnaval de Venise remontent à la tradition du passé. parmi les costumes vénitiens du VIIIème siècle, le plus traditionnel est sans doute celui de la dame vénitienne, une robe avec une longue jupe à effet ample, enrichi de plusieurs détails brodés à la main, habituellement accompagné d’un manteau et d’un chapeau accordés.

Parmi les plus sollicités, il y a la reine de cœurs du Carnaval vénitien, pensé en différents styles, une robe rouge et noire avec une jupe longue ou courte, et pour tous les âges.

L’un des déguisements les plus communs et les plus anciens est certainement celui de la Bauta, dont le masque est également appelé "larva". Il s’agit d’un simple masque blanc, avec les traits marqués, capable de couvrir tout le visage, au point de garantir l’anonymat absolu, et pour cette raison porté aussi bien par les hommes que par les femmes. Le déguisement se complète en enfilant également un tricorne noir, et un manteau sombre, dit tabarro.

La Moretta, était en revanche complètement le costume préféré des femmes. Un petit masque ovale, habituellement en velours sombre, à porter avec un chapeau et des habits élégants et raffinés. La caractéristique principale de ce déguisement, d’origines françaises, était le silence. Connu également pour cela comme le "déguisement muet" (parce que le masque se portait en gardant dans la bouche un petit bouton noir, à serrer entre les dents), il permettait l’anonymat absolu aux dames qui l’enfilaient et qui durant le Carnaval se laissaient aller à n’importe quel type de libertés.

Parmi les tenues du Carnaval de Venise, nous trouvons également celle du médecin de la peste. Même s’il ne s’agit pas exactement du typique masque de carnaval, il est encore très en vogue comme déguisement. Imaginé à l’origine durant la période de la peste à Venise, porté par un médecin pour éviter la contamination, le masque est accompagné d’une veste en lin ou en toile, qui arrive à couvrir les pieds, tandis que pour les mains et la tête sont prévus des gants et un chapeau. Sa particularité est dans le bec, qui par le passé contenait des herbes parfumées, et une éponge baignée dans l’huile, avec pour démarche de purifier l’air respiré.

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-98e4

Les suivants sont en revanche les masques liés à la Commedia dell'Arte.

Parmi les costumes du Carnaval vénitien, on ne peut pas ne pas mentionner:

  • Arlequin et Brighella : tous les deux d’origine bergamasque, mais faisant partie du Carnaval vénitien car d’après la tradition ils travaillaient comme serviteurs dans la ville. Ce sont les deux masques qui donnent vie à la commedia : Brighella habile et malin, porte un habit blanc avec des lignes horizontales, Arlequin, un peu bête mais plein de bon sens, a sur lui, en revanche, un habit créé avec des pièces de différentes couleurs.

  • Pantalon, et le Docteur : parfaits pour le Carnaval, deux personnages bouffons. Pantalon, le masque vénitien par excellence, en habit rouge avec un manteau noir, tombe seulement amoureux de femmes qui se moquent toujours de lui. Le Docteur, en habit noir avec des collants et un collier à volants, représente celui qui croit tout savoir mais qui en réalité…. devinez un peu!
  • Isabella et Colombine, la première, fille de Pantalon, est représentée en habit bleu, étoffé de neufs, et avec un éventail rose, avec un masque qui couvre tout le visage, elle adore papoter avec sa femme de chambre Colombine, maline et toujours prête à donner des conseils à sa patronne.

Dans cette atmosphère de tradition et de folklore, mais surtout de festivités, le Carnaval de Venise pense également aux enfants.

Parmi les déguisements les plus communs, on trouve les costumes de la petite marinière du petit clown, de la princesse des neiges, et de la boucanière, ou encore de l’artiste de rue, adapté aussi bien aux garçons qu’aux filles, car il existe une large variété de ce genre.

Fait curieux : si vous avez l’intention de participer au Carnaval vénitien et que vous n’avez pas de masque, rassurez-vous, dans tout le centre historique de Venise, vous trouverez des jeunes du lycée artistique disposés à maquiller votre visage pour participer à ce fantastique événement.

Que peut-on manger au Carnaval de Venise?

Et maintenant, après vous être immergés dans la tradition vénitienne des festivités du Carnaval, et avoir enfilé votre masque préféré, vous vous demandez certainement ce que l’on peut manger au Carnaval de Venise.

Il est vrai que "au Carnaval, toutes les blagues sont bonnes", mais en Italie, quand on parle de nourriture, on ne plaisante jamais!

Et bien oui, le Carnaval vénitien est également une tradition culinaire.

Déjà par le passé, durant cette période, on vendait des fruits de saison, des épices et, en tenant en compte les bonnes routes commerciales de Venise, également des produits typiques de pays lointains, surtout orientaux.

Aujourd’hui la tradition pourrait principalement se définir sucrée, car c’est à cette époque de l’année que les pâtisseries entrent en compétition pour remplir leur vitrine de frittelle, galani et castagnole.

Les frittelle : dites également "fritole" en dialecte, sont les beignets traditionnels par excellence, une recette transmise de père en fils.

Faites avec des ingrédients simples (œufs, farine et sucre), après avoir obtenue une pâte elles sont mises à frire et, une fois prêtes, recouvertes de sucre et servies.

Les frittelles vénitiennes par excellence contiennent également des raisins secs dans la pâte, ou, pour ceux qui préfèrent ne pas penser aux calories et les goûter sous toutes leurs variantes, il existe également les frittelle remplies de crème, de confiture, de miel, de Nutella… pour tous les goûts!

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-a4e2

Les castagnoles sont une version mini des frittelle : plus petites et dorées, elles ont une pâte plus consistante que les premières.

Si vous ne voulez vraiment rien rater, cela vaut le coup de les tester également!

Les galani, ainsi appelés en dialecte vénitien, sont des beignets typiques du Carnaval.

D’origines encore plus anciennes, puisque remontant à l’époque romaine, ce sont des beignets que l’on retrouve dans toute l’Italie, bien que sous diverses variantes, et appelés par des noms différents : chiacchiere, bugie, sossole, crostoli, risole, et j’en passe, je pourrais continuer ainsi un long moment, croyez-moi!

C’est une pâte feuilletée à base d’œuf, de farine, de beurre et de sucre, que l’on découpe en plusieurs pièces qui sont ensuite mises à frire dans de l’huile bouillante, et à la fin de la cuisson recouvertes de sucre en poudre. Les galani vénitiens, très fins et friables, se distinguent par la forme dans laquelle ils sont découpés, qui rappelle beaucoup celle d’un nœud.

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-ea60

Curiosités sur le Carnaval de Venise

Carnaval vénitien d’Annecy

Ville du sud-est de la France, Annecy est également connue comme la Venise des Alpes, puisque son centre historique est traversé par de nombreux canaux.

Le weekend du carnaval vénitien d’Annecy est célébré à la fin de l’hiver : les masques défilent dans les rues de la ville, se réunissent sur les scènes, prennent la pose, et des centaines de photographes se précipitent pour immortaliser les meilleurs moments et la fantaisie des couleurs et des costumes portés.

Là aussi le déguisement garantie l’anonymat. Personne ne sait qui se cache derrière ces masques, et les costumes laissent adultes et enfants ravis par la curiosité et par le charme de cette atmosphère.

Si vous êtes curieux de découvrir quelques curiosités supplémentaires sur cette ville, je vous conseille de lire cette expérience Erasmus à Annecy.

Informations utiles pour participer aux festivités du Carnaval vénitien

Quand : pour les dates du Carnaval vénitien, vérifier le rythme annuel des festivités selon le calendrier chrétien.

Je vous laisse ici les dates du Carnaval vénitien 2019 : 15 février – 5 mars.

: centre historique de Venise, surtout Piazza San Marco.

Prix : la grande fête du Carnaval est ouverte au public et donc gratuite.

Les fêtes privées, les dîners, les spectacles, sont en revanche payants. Par exemple, parmi tous, l’attendu bal masqué du Carnaval de Venise, ou le classique dîner de gala du Carnaval de Venise.

Musique, climat baroque, endroit magnifique, tout cela pour vivre une expérience de rêve.

Comment s’y rendre : au vu de l’important flux de touristes qui, poussés par la curiosité, arrivent du monde entier, je vous conseille de rejoindre la ville en train ou en bus.

Je rappelle aux indécis que cette expérience vous permettra de faire un saut vers le passé, de visiter une ville romantique et magnifique comme Venise, et de vous amuser en prenant part à de nombreux événements au programme, exactement comme raconté dans cette expérience à Venise.

Essayer de jeter un coup d’œil aux images du Carnaval de 2018… vous ne parviendrez pas à résister à la tentation!

carnevale-veneziano-tutto-ce-sapere-2f12

Et n’oubliez pas que si vous êtes à la recherche d’un logement, nous pouvons vous aider! Erasmusu vous permet de choisir entre de spacieuses chambres, des studios, des résidences universitaires et des appartements. De cette façon, vous pourrez trouver le logement qui vous plaît le plus, en ligne, et avant votre arrivée dans la ville.

Si cet article vous a plu, n’oubliez pas de nous suivre également sur Facebook, Twitter et Instagram !


Galerie de photos



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !