Strasblog Partie Onze : Plus que quatre semaines !

Hi! Comment ça va?

La semaine dernière j'ai entamé mon dernier mois en France avant mon retour en Angleterre pour Noël! Les trois mois que j'ai passés ici ont défilé à la vitesse de l'éclair, mais je suis quand même impatient de retourner au 38 Arnhem Way retrouver le clan Gilbert!

Lundi matin je me suis réveillé en me sentant un peu mal et avec un quota de sommeil à peu près équivalent à celui d'un geek shooté à la caféine. Je me suis donc dit que ce n'était peut-être pas la peine de m'infliger les cours et les séminaires qui me rendent déjà zombie en temps normal. Même si je n'étais pas au top de ma forme, lundi et mardi se sont en réalité avérées être deux journées de travail très productives... alors qu'est-ce qu'on en dit?!

Mercredi je me suis senti beaucoup mieux... pendant environ dix heures. La raison de ma guérison était l'entraînement de foot du soir, ou plutôt entraînement de murderball ou balle tueuse. Sérieusement, deux joueurs boiteux, deux autres blessés mais qui marchaient encore et moi qui ai fini le match en tant que bleu vivant avec des jambes. Moments difficiles...

Jeudi était le jour de mon exposé sur l'Opération Nordwind. Cet exposé devait constituer ma dernière note du module, durer 20 minutes et être présenté devant une classe de trente français. J'étais tellement stressé que j'ai failli vomir quatre fois dans l'après-midi. Le moment tant redouté a donc fini par arriver et il n'y avait rien que je ne puisse faire à part... commencer. Malheureusement je crois que ma nervosité avait pris le dessus sur mon accent (à tel point que parfois je n'étais même pas sûr de ce que je disais), mais à part ça ça ne s'est pas trop mal passé, j'ai même eu droit à une salve d'applaudissements de la part de la classe je ne peux pas vous dire à quel point ça m'a fait du bien. Je repense maintenant à ces 20 minutes avec sourire, parce que quand on y pense, combien de fois dans ma vie est-ce que j'aurai l'opportunité de revivre ça?

Vendredi je suis allé dîner dans un mauvais petit restaurant américain avant de débarquer à l'Artichaut une fois encore. C'était une soirée sympathique en bonne compagnie, à l'exception d'un groupe bizarre de mendiants (vraiment du genre à sillonner les rues) qui faisaient le tour de la salle et harcelaient les buveurs peu méfiants, se battaient avec des lampadaires et reniflaient l'endroit. On a presque été obligés de payer pour une autre table et d'autres glaces mais heureusement on s'en est sortis sans dépenser un centime!

Le weekend je me suis à nouveau promené dans l'extraordinaire marché de Noël. C'est incroyable de voir comment Strasbourg, qui avant l'ouverture du marché était une ville silencieuse et endormie une fois la nuit tombée, est maintenant bouillonnante de vie, et que les boulevards qui étaient de vastes espaces vides sont maintenant des allées noires de monde. Cela dit, la soudaine surpopulation ne nous a pas empêchés mes amis et moi de profiter du vin chaud, des bretzels salés et de la vue imprenable de la ville du haut de la Cathédrale. Mon engouement pour les attractions touristiques de Strasbourg n'inclut en revanche pas le patin sur glace, qui a été notre passe-temps du samedi. C'est un « sport » qui n'est pas seulement terrifiant (pour vous donner une idée, j'ai failli casser une main en m'y accrochant comme un fou... à ce propos je suis désolé Kate, vraiment... ) mais également quelque chose de pas naturel et que je pense ne jamais pouvoir faire. Plus jamais pour moi!

C'est donc tout pour le moment, bye guys!


Galerie de photos



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !