Advertise here

Strasblog Partie Cinq : L'Histoire entre mes Mains...

Good morning! Comment ça va tout le monde?

Cette semaine, comme d'habitude, avec ma journée de sept heures et, le soir, le séminaire de torture de quatre heures (bon, cette semaine il a duré trois heures et demi... Je suis involontairement arrivé une demi-heure en retard... ma ponctualité n'est clairement pas au meilleur de sa forme en ce moment. )

Ça va vous paraître bizarre, mais je crois que ma tutrice a lu mon blog la semaine dernière, parce que lundi elle a fait quelque chose de vraiment... sympa. Alors que le cours était sur le point de se finir elle s'est dirigée vers le fond de la classe, où j'étais affalé après la torture que je venais de subir pendant quatre heures, et elle m'a demandé comment j'allais. Je suis presque sûr d'avoir juste marmonné quelque chose d'incompréhensible qui ressemblait à du français. J'étais tellement choqué que je ne savais pas quoi répondre!

Mardi et mercredi, mes deux jours libres en milieu de semaine, se sont passés sans rien de spécial, mis à part le match de football auquel j'ai assisté et participé. Mardi soir, j'ai regardé le match France - Espagne et c'était un sentiment génial de regarder un affrontement non seulement intéressant, mais dans lequel les deux équipes étaient au maximum de leur potentiel... pas comme mon équipe nationale, par exemple! Mercredi soir nous avons joué au foot en salle; une fois de plus j'étais au but, et une fois de plus j'ai laissé passer une passe entre mes jambes. C'était aussi douloureux que la balle en pleine tête que je me suis prise quelques minutes plus tard...

Pour tous ceux d'entre vous qui me lisent parce que je ne peux pas passer une semaine sans faire quelque chose de stupide, attendez encore un peu, vous n'allez pas être déçus. Jeudi, je suis allé acheter une enveloppe qui coûte environ six centimes. Sans réfléchir, j'y suis allé sans monnaie, avec juste un billet de dix euros. En voyant le pauvre homme vider sa caisse pour tenter de faire le compte, j'ai été pris d'un tel sentiment de culpabilité que je me suis senti obligé d'acheter quelque chose d'autre pour être aimable, donc j'ai acheté... de la colle. Je n'en utilise absolument jamais.

Après ce désastre, j'ai vécu un des meilleurs moments de mon séjour ici, qui explique le choix du titre de ce blog. Pendant mon cours d'Histoire régionale, nous avons visité un bâtiment avec des archives plein de vieux documents mis à la disposition des étudiants en histoire à l'Université. Pour un historien, cet endroit est comme Disneyland. La sensation de tenir entre ses mains un livre publié il y a cinq cents ans, de côtoyer une période éteinte depuis longtemps est quelque chose que je n'oublierai jamais et un souvenir que je chérirai toute ma vie.

Bref, après ce moment sentimental, parlons de vendredi, quand j'ai fait une autre vraie soirée à Strasbourg. Après avoir tenté d'apprendre à des allemands à jouer au Ring of Fire (pour votre gouverne, n'essayez pas: c'est impossible), on est allés dans un bar plutôt sympa qui avait un nom qui s'apparentait vaguement à « L'Artichaut ». Je n'ai pas bu beaucoup là-bas, mais j'ai quand même accepté de payer sept euros pour une Desperados en vue d'une éventuelle prolongation à notre soirée de folie. J'ai versé une larme le matin en réalisant l'erreur que j'avais faite.

Ce sera tout pour le moment mes amis, à la semaine prochaine, see you!


Galerie de photos



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !