Advertise here

Licence au Royaume-Uni : comment fonctionne le système de notation ?

L’année dernière, j’ai effectué un séjour à Cardiff (Pays de Galles). J’étudiais pour la première fois à l’étranger, et je ne savais pas comment fonctionnait une université britannique.

Licence au Royaume-Uni : comment fonctionne le système de notation ?

Je me posais beaucoup de questions, et l’une d’entre elles m’occupait sans cesse l’esprit : les notes seraient-elles vraiment si différentes de celles de mon université d’origine?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser que j’avais toujours tenu pour acquis que le système de notation de l’université serait similaire à celui du lycée (de 0 à 20 en France, par exemple). Je ne pouvais pas être plus à côté de la réalité.

Imaginez ma surprise lorsque j’ai obtenu la note de 72 (le système de notation va de 0 à 100) à mon premier devoir noté, pensant alors avoir eu un 12/20 (un « bien » en France). J’ai vérifié mes réponses, et j’avais répondu correctement à la plupart des questions. Alors, pourquoi 72?

Au Royaume-Uni, une note de 70 ou plus est appelée « first » ou « first-class », et est équivalente à une mention « excellent ». Si vous avez obtenu cette note, vous avez effectué un très bon travail. Un « first » est la note la plus élevée que vous pouvez obtenir au Royaume-Uni.

Clarifions tout cela :

  • Une note de 70% est l’équivalent d’un « excellent » en France. Il est important de relever que si vous obtenez un 80% en licence, votre travail est considéré comme publiable. Je ne vais pas vous mentir, il est difficile d’obtenir une note de 80 ou même simplement supérieure à 70, mais c’est ce que j’aime avec les universités britanniques. Si vous travaillez bien, que vous effectuez correctement vos recherches et si vous appuyez vos arguments sur une bonne base logique, alors vos efforts paieront.

Même si 70% et 80% sont tous les deux considérés comme des notes « excellentes », il y a une légère différence entre les deux :

  • Avoir plus de 80% correspond à un « excellent avec félicitations » (18-20)

  • Obtenir une note entre 70-79% correspond à un « excellent » (15-17)
  • Une note située entre 60-69% est aussi appelée « 2 :1 upper second», soit l’équivalent d’un « très bien » (13-14).
  • Une note située entre 50-59%, aussi appelée « 2 :2 lower second » est l’équivalent d’un « bien » (12-13). C’est une note correcte.
  • Une note située entre 40-49%, aussi appelée « third » (10-12) est la note la plus basse que vous pouvez obtenir si vous souhaitez valider vos examens. Vous êtes proches d’un échec, alors je vous conseille de travailler plus dur si vous ne souhaitez pas passer de rattrapages. Ce n’est pas vraiment une note que vous souhaitez obtenir à l’université.
  • En dessous de 40%, vous n’avez pas validé vos examens. La note est insatisfaisante.
  • Une note comprise entre 30-39% équivaut à une note comprise entre 5 et 9 sur 20.
  • Une notre comprise entre 0-29% équivaut à une note comprise entre 0 et 4 sur 20.

Licence au Royaume-Uni : comment fonctionne le système de notation ?

Source

Pour faire simple, veillez à obtenir un minimum de 40 et vous validerez vos examens. Sympa, non? Toutefois, faites attention à la conversion des notes et des crédits entre les différentes universités. La vôtre n’est peut-être pas aussi généreuse. Chaque université à ses propres règles.

Si vous partez étudier au Royaume-Uni, ne paniquez pas si vous n’obtenez pas une note de 100%, particulièrement en licence (ou baccalauréat universitaire).

Pour résumer, il est difficile d’obtenir un « first », et encore plus dans les domaines des arts, des lettres et des sciences humaines. Les devoirs effectués dans ces licences sont notés à la manière de travaux académiques, et certains peuvent être considérés comme assez bons pour être publiés dans des journaux ou des revues.

Du côté des sciences, il est plus « facile » d’obtenir une note parfaite. L’un de mes amis, étudiant en médecine, était parvenu à obtenir de nombreuses notes au-delà de 80% (ce qui est pratiquement impossible en sciences humaines). Bien sûr, je ne dis pas que ces domaines scientifiques sont très faciles, mais leurs examens sont différents.

Par exemple, imaginez que vous passez un examen de chimie à l’université et vous répondez correctement à toutes les questions. Vous n’obtiendrez pas une note de 70 ou 80%, mais un 100%. Pourquoi?

Tout d’abord, il s’agit d’un baccalauréat universitaire en sciences et non en lettres. Les examens sont différents et les systèmes de notation changent en conséquence.

Pour en baccalauréat universitaire en lettres, les meilleures dissertations obtiendront une note de 70-80% ou plus, et seront considérées comme suffisamment bonnes pour être publiées. Je ne crois pas que ce soit le cas pour les baccalauréats universitaires en sciences.

Pour information, j’explique comment le système de notation fonctionne selon ma propre expérience à l’université de Cardiff et en fonction de quelques lectures supplémentaires que j’ai pu faire. Le système ne devrait pas changer d’une université à l’autre au sein du Royaume-Uni, mais ça ne vous coûte rien de vérifier.

Licence au Royaume-Uni : comment fonctionne le système de notation ?

Source

"Il vaut mieux prévenir que guérir"

Pensez à vérifier les tables de conversions de notation. Il est important de connaître l’équivalent d’une note selon le système de votre université d’origine. J’insiste sur « université d’origine » et non pas « pays d’origine ». Votre université doit vous donner les mêmes notes que celles expliquées dans son tableau de conversion, dont les valeurs sont supposées être nationales. Cependant, pour être honnête, vous seriez bien chanceux.se si cela arrivait. Je me répète, je sais, mais chaque université suit ses propres règles. Vos notes converties sont peut-être différentes de celles de votre université d’accueil.

Ça donne le bourdon, mais parfois, dans le processus de conversion, vous perdrez des points et vos notes seront moins bonnes. Vous me demanderez: pourquoi les universités ne restent-elles pas fidèles aux tableaux de conversion? Je l’ignore. Franchement, ça me dépasse. Toutefois, dans certains pays, la situation est inversée. L’une de mes amies a obtenu un 70 au Royaume-Uni et son université d’origine lui a donné une note de 30 (« excellent ») dans son système de notation.

Un petit conseil : envoyez un email à votre université d’origine ou à votre coordinateur Erasmus pour connaître, au préalable, la manière dont vous serez notés.

En Espagne, il semble que les notes changent bien d’une université à l’autre. J’ai rencontré divers étudiants espagnols, qui m’ont expliqué qu’une note de 70 équivalait à un « bien » dans leur université.

Si j’ai retenu une chose de tout ça : les universités font ce qu’elles veulent. Renseignez-vous bien! J’insiste vraiment là-dessus. Peu importe la note que vous obtenez dans votre université d’accueil, c’est la note que vous aurez dans votre université d’origine, après conversion, qui compte.

Ne désespérez pas. Vous avez étudié là-bas, vous y avez passé vos examens, vous avez obtenu de bonnes notes. Laissez-moi vous dire que vos efforts ne sont jamais vains! Je parle par expérience. Je me considère chanceuse d’avoir pu étudier à l’étranger, et je suis reconnaissante pour tout ce que j’ai appris. Profitez de votre séjour Erasmus, et ne stressez pas trop si vous n’avez pas obtenu les notes que vous souhaitiez. Faites de votre mieux, c’est amplement suffisant.

J’espère que vous aurez trouvé mon article utile. N’hésitez pas à m’envoyer un message si vous avez des questions.


Galerie de photos



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !