Advertise here

Le camp de concentration de Sachsenhausen


  - 1 avis

Camp de concentration près de Berlin

Introduction

Le camp de concentration de Sachsenhausen se trouve dans le village de Oranienburg, à environ 35km au Nord de Berlin, donc si vous êtes de visite dans la capitale allemande vous n'en serez pas très loin.

Un peu d'histoire

Ce camp de concentration fut construit par les nazis en 1936 et servait à emprisonner, punir et assassiner les opposants au régime nazi ainsi que ceux qui étaient considérés comme inférieurs, pour le simple fait d'être juifs, gitans etc. En 1936, les nazis n'étaient pas encore à l'apogée de leur pouvoir, donc ce camp était seulement fait pour les prisonniers de guerre, et les châtiments cruels ou les assassinats n'étaient pas encore monnaie courante. Mais selon les archives, quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, accompagnée de la toute puissance du régime, plus de 30. 000 personnes furent exportées dans ce camp, même si on pense qu'il serait possible qu'il s'agisse en fait de 100. 000 victimes (plus de 200. 000 prisonniers sont passés par Sachsenhausen).

Malheureusement, la cruauté pratiquée dans ce lieu ne s'est pas arrêtée avec la chute du régime nazi, car les Soviétiques déplacèrent leur Camp Spécial nº7 à Sachsenhausen, et il devint le Camp Spécial le plus important de la zone d'occupation soviétique jusqu'en 1950, date à laquelle ils se retirèrent. Les soviétiques n'en firent pas meilleur usage que les nazis, mais au moins le nombre de prisonniers ne dépassa pas quelques 60. 000, parmi lesquels environ 12. 000 perdirent la vie. On trouvait dans ce camp principalement des prisonniers politiques, mais aussi de personnes choisies aléatoirement et qui n'avaient rien fait de mal.

Après l'occupation soviétique, le camp de Sachsenhausen fut transformé en lieu commémoratif et ouvert au public pour qu'il puisse le visiter et se documenter sur son histoire, devenant le 'Gedenkstätte und Museum Sachsenhausen' (Musée et mémorial de Sachsenhausen).

Un fait curieux et important à propos de ce camp est qu'il y fut mené une entreprise de falsification d'argent parmi les plus difficiles de l'histoire grâce à la main d'oeuvre juive, appelée Opération Bernhard. Les meilleurs spécialistes Juifs en art, photographie etc furent choisis car ils étaient capables de falsifier une grande quantité de livres sterling et de dollars qui passèrent pour authentiques grâce au travail important minutieux qu'ils effectuèrent. Cette opération, mise en place par le système nazi, leur servit à financer nombre de leurs activités, mais le point positif est que grâce à leur travail, la majeure partie de ces Juifs furent sauvés de la mort. Un film traitant de cet exploit a été réalisé. Il s'intitule 'Die Fälscher' (Les Falsificateurs) et a gagné l'Oscar du Meilleur Film en langue étrangère en 2008.

Visite

En descendant du train, nous nous sommes retrouvés dans un village avec quelques petites maisons au milieu de rien, mais ce n'est pas très compliqué de rejoindre Sachsenhausen depuis la gare, car c'est indiqué. Si vous ne trouvez pas, demandez aux habitants, ils vous indiqueront tous où ça se trouve. Ils sont très gentils, et je pense qu'ils sont habitués à ce qu'on leur demande où c'est.

Vous reconnaîtrez l'endroit quand vous y serez car il y a comme des murs ou des grandes dalles séparées arborant l'inscription 'Gedenkstätte und Museum Sachsenhausen'. Juste derrière nous avons trouvé le centre d'information, auprès duquel on peut louer un audioguide ou demander tout ce dont vous avez besoin.

Camp de concentration près de Berlin

Notre visité a commencé par un chemin bordé à sa gauche de murs avec des photos plutôt grandes

illustrant les événements à l'époque du camp, ainsi que des informations à leur propos. Nous sommes ensuite arrivés à l'entrée principale du camp, après être passés dans une zone à l'air libre où se trouvaient des croix et des tombes éparpillées avec des plaques portant des inscriptions. Mon coeur s'est serré en voyant ça.

Camp de concentration près de Berlin

Nous sommes passés par l'entrée principale de à la Tour A, une construction blanche de forme très caractéristique qui m'a rappelé toutes les entrées de camps de concentration que l'on voit dans les films ou dans les vidéos de l'époque. Une fois entrés, on se retrouve face à un terrain immense avec quelques bâtiments dispersés et c'est là qu'on commence vraiment à se rendre compte d'où on se trouve; en plus il neigeait ce jour-là et le ciel était gris, un temps qui s'accordait à la visite et la rendait encore plus terrifiante et déprimante, mais d'autant plus réaliste.

Camp de concentration près de Berlin

Je me souviens que la première chose que nous avons visitée était les logements où nous avons pu voir le dortoir des prisonniers, comportant un grand nombre de petits lits en bois tous collés les uns aux autres, ainsi que les "sanitaires", les tables pour manger et d'autres endroits où les déportés vivaient leur vie quotidienne.

Camp de concentration près de Berlin

Camp de concentration près de Berlin

En sortant des logements, je me souviens qu'il y avait trois grands mâts en bois verticaux et parallèles avec un genre de clou sur la partie supérieure qui servaient à torturer les prisonniers.

Camp de concentration près de Berlin

Ensuite, nous sommes allés voir les cellules, minuscules, dans certaines desquelles il y avait des informations sur des prisonniers ou des faits importants.

Camp de concentration près de Berlin

De là nous sommes passés aux cuisines, dans lesquelles le plus marquant était la quantité de dessins faits par les détenus sur les murs, et ça m'a fait du bien parce que c'était le seul élément coloré que j'avais vu jusque-là, et ça m'a réjouie de me dire qu'au moins ils pouvaient s'exprimer de cette manière. Je ne comprends tout de même pas pourquoi les nazis ne les ont pas détruits (ou peut-être qu'ils les ont puni pour ça). Le dessin dont je me souviens le mieux en est un qui représentait des carottes qui voulaient faire du mal à une autre car elle n'était pas de la même couleur. Très significatif.

Camp de concentration près de Berlin

Nous ne pouvions pas ne pas passer par la salle de projection également, où était projeté un documentaire qui explique l'histoire du camp de sa création à sa fin, qui enrichit la visite et permet de connaître des faits étranges passés sous silence. Du fait de se trouver dans le camp, on est submergé par toute l'histoire et on ne peut pas être plus attentif qu'à ce moment-là.

Les murs devant lesquels étaient fusillés les prisonniers (appelée la Zone Z car Z étant la dernière lettre de l'alphabet, elle représentait la fin de la vie) et les chambres à gaz sont d'autres espaces importants à voir, car même s'ils ne sont en rien agréables, c'est un passage obligé. Je ne peux même pas imaginer ce qui s'est réellement passé dans ces lieux. À noter aussi les barbelés qui entourent toute la zone.

Camp de concentration près de Berlin

Camp de concentration près de Berlin

On peut également voir deux monuments, un dédié à la mémoire des prisonniers, le second à la libération du camp.

Le premier est une sculpture représentant trois hommes, dont un semble être mort, tenu par les deux autres. Sur la plaque on peut lire en anglais et en allemand l'inscription "À la mémoire des victimes du camp de concentration de Sachsenhausen, 1936-1945".

Camp de concentration près de Berlin

Le second est une obélisque érigée en 1961 à la mémoire des victimes et de la libération du camp; elle est marron et comporte 18 triangles oranges qui représentent les différentes nationalités des victimes qui sont passées par ce camp. À la base de l'obélisque se trouve une statue représentant un soldat soviétique libérant deux prisonniers.

Camp de concentration près de Berlin

La dernière salle que nous avons vue nous a donné la chair de poule; c'était la salle d'autopsie et d'expérimentation médicale, qui se trouve très proche de la sortie et est un espace fait de carreaux blancs, très différent des autres salles car c'est très lumineux, mais ensuite tu commences à penser à tout ce qui s'y est passé, et l'audioguide raconte des faits extrêmement durs.

Camp de concentration près de Berlin

Opinion personnelle

Mon opinion est très semblable à celle de tous ceux qui visitent un lieu tel que celui-ci, la visite n'est pas agréable mais c'est intéressant et émouvant, et ça ne peut pas vous laisser indifférent. Ça en vaut la peine et ça fait beaucoup réfléchir sur la vie, et sur toute cette partie de notre histoire qui n'aurait jamais dû arriver.

Camp de concentration près de Berlin

Tarif et horaires

L'entrée du camp de Sachsenhausen est gratuite, mais je vous recommande de louer un audioguide pour qu'on vous explique les différentes parties du camp, ce qui rend la visite beaucoup plus intéressante et ça vaut plus le coup, car sinon vous n'allez finalement pas savoir grand chose. Comme l'entrée est gratuite, 3€ ce n'est pas grand chose, et si vous partagez un audioguide ça revient à rien du tout. Nous nous en avons pris un pour deux, même si nous étions trois car une amie venait de Taïwan et comme les audioguides sont dans différentes langues elle dû en prendre un qu'elle comprenait, ce qui finalement était parfait car ils n'ont que deux écouteurs.

On peut visiter le camp entre mi-mars et mi-octobre de 8h30 à 18h et de mi-octobre à mi-mars entre 8h30 et 16h30 tous les jours.

La visite nécessite quelques heures. Nous y avons passé presque une matinée entière, entre le voyage depuis Berlin et la visite elle-même. Même si nous n'avons passé presque que deux jours à Berlin, je ne regrette pas du tout d'être allée à Sachsenhausen, il suffit seulement de bien s'organiser et de bien préparer le trajet.

Comment y aller

Pour se rendre au Musée de Sachsenhausen depuis Berlin, le mieux est de prendre le RE tren jusqu'à Oranienburg. Nous nous avons pris le train régional R5 à Berlin, mais on peut aussi prendre le train régional Berlin-Lichtenberg. Il y a des trains toutes les heures. un billet aller (Einzelfahrausweis) coûte 3. 30€, mais il vaut mieux prendre un billet à la journée qui coûte 7€, comme ça vous pouvez revenir quand vous voulez et vous balader dans tout Berlin le reste de la journée. Il faut descendre à la station Oranienburg. Une fois là, soit vous prenez le bus pour rejoindre le camp, ligne 4, ou alors vous pouvez marcher. Nous y sommes allées en marchant et ça nous a pris une vingtaine de minutes, car le bus mettait trop de temps à venir, nous étions pressées et mortes de froid. L'arrêt de bus s'appelle 'Gedenkstätte', et c'est ce que vous trouverez aussi sur les panneaux d'indication. Souvenez-vous en car nous on a eu un peu de mal avec ça puisque nous cherchions Sachsenhausen!

Galerie de photos



Donnez votre avis sur cet endroit !

Connaissez-vous Le camp de concentration de Sachsenhausen ? Donnez votre avis sur cet endroit.


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !