Advertise here

20 idées reçues vraies et fausses sur l'Erasmus

Bonjour à tous!

Aujourd'hui, je me suis réveillée avec l'envie de partager avec vous certains aspects de l'Erasmus que j'ai découverts en vivant cette expérience moi-même et qui vérifient ou déconstruisent les idées reçues sur cette expérience. Toutes les phrases que j'ai énumérés ci-dessous, je l'ai ai entendues avant et après mon Eramsus. C'est parti!

20 idées reçues vraies et fausses sur l'Erasmus

Source

1. On mange mal (faux)

Cette phrase, on me l'a dite avant que je ne parte et en l'entendant j'ai pensé : la nourriture au Royaume-Uni laisse tant à désirer? . Toutefois, ce commentaire ne concernait en rien la qualité des produits, comme je l'avais d'abord imaginé. Il faisait plus référence au fait que les étudiants Erasmus ne disposent pas de grands talents culinaires. Mais tout est une question de temps. Il y a un temps pour, entre autres d'autres, apprendre à cuisiner et à faire attention à son alimentation. Mon Erasmus m'a permis d'apprendre beaucoup de nouvelles recettes et la phrase "on mange mal" n'avait pas lieu d'être durant mon séjour et j'espère que vous serez dans la même situation que moi. À mon sens, cette idée reçue sur l'Erasmus est vraiment fausse.

Il est vrai que la qualité des produits d'un supermarché en Angleterre n'est pas la même qu'en Espagne (je suis Espagnole), surtout en ce qui concerne les produits frais. Toutefois, cette différence n'enlève rien au fait que c'est vous et vous seul qui choisissez ce que vous achetez et qu'il ne tient qu'à vous d'adopter un régime alimentaire sain. Par ailleurs, si cette situation vous préoccupe, sachez qu'à Birmingham (ma destination Erasmus), il y avait des magasins bio avec une grande variété de produits frais, et les prix n'étaient pas nécessairement beaucoup plus élevés qu'au supermarché.

20 idées reçues vraies et fausses sur l'Erasmus

Fuente

2. Erasmus orgasmus (faux)

Tous ceux qui sont partis en Erasmus ont entendu au moins une fois la phrase " Erasmus orgasmus"... Maintenant que je suis revenue, voici ce que je peux vous dire : la plupart d'entre nous sommes jeunes et l'ambiance de l'Erasmus fait que le thème du sexe est quelque chose de naturel, c'est tout simplement normal pour des personnes de notre âge. En outre, le sexe fait partie de notre en vie de manière général, il ne faut pas se mettre en tête que les étudiants ne partent en Erasmus que pour s'envoyer en l'air. Ce n'est pas le cas. Nous sommes tous des adultes, et partir en Erasmus ne signifie pas forcément avoir des rapports sexuels. Il se passera ce qu'il doit se passer, avec ou sans sexe.

3. La première semaine est cauchemardesque (faux)

Personnellement, j'avais beaucoup d'appréhension avant de venir par rapport à cette fameuse première semaine, car nombreux sont ceux qui m'avaient dit qu'elle allait être horrible. Et je dois dire qu'il ne faut pas en faire une montagne. Il est vrai que durant la première semaine d'Erasmus, vous vous noierez peut-être sous une pile de documents que vous devez remplir ou faire signer. Vous ne vous attendiez pas à ça et le stress vous envahit, car certaines choses que vous croyiez réglées, ne le sont pas. Vous aurez envie d'oublier cette semaine, mais ne perdez pas espoir. Je pense qu'il s'agit également d'une idée reçue déplorable. Oui, je croulais sous une pile de documents et oui j'ai dû courir de département en département la première semaine, mais j'ai aussi rencontré plein de personnes, participé à des activités à l'université et fait beaucoup la fête. Mon expérience personnellene me permet pas de dire que la première semaine d'Erasmus est forcément vouée à se passer mal. C'est vrai qu'il y a plus de paperasse cette semaine-là, mais ce n'est pas un paramètre qui doit vous effrayer.

4. C'est la fête 24/7 (vrai)

La fête est un élément présent, nous pourrions même dire omniprésent de l'Erasmus. Oui, mes amis, la fête bat son plein tous les jours. Toutefois, pour votre santé, je vous déconseille de faire la fête tous les jours, mais si vous voulez sortir, vous n'aurez pas à chercher. Il y a toujours des soirées, censées être plus tranquilles au départ, qui tournent à la folie. Toutefois, ce n'est pas quelque chose de négatif si vous savez gérer votre temps.

20 idées reçues vraies et fausses sur l'Erasmus

Source

5. On n'étudie pas (faux)

Ceci est véritablement un mensonge monté de toute pièce. Bien sûr qu'on étudie. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que ce sera l'année la plus difficile de votre vie, j'aurais même tendance à dire que c'est la plus facile, mais cela n'a rien à voir avec le fait d'étudier. C'est une année où vous avez moins de travail, car le fonctionnement des universités est tout simplement différent. À mon sens, c'est un système qui se focalise plus sur l'évolution académique mensuelle de chaque étudiant, les professeurs n'organisent pas des petits tests comme en Espagne qui nécessitent vraiment de l'étude (lire et mémoriser). Le plus important c'est le processus d'évolution fondé sur la compréhension des cours et l'esprit critique que vous développer. Je pense d'ailleurs que cette méthode est beaucoup plus efficace que celle appliquée en Espagne. Au Royaume-Uni, je devais lire et comprendre une quantité de matière équivalente à l'Espagne, mais on nous demandait également d'exposer nos points de vue chaque semaine, chose qu'on faisait seulement lors de l'examen final en Espagne. Par conséquent, oui on étudie pendant l'Erasmus, mais différemment et pas comme nous y sommes habitués en Espagne.

6. Votre niveau de langue étrangère va s'améliorer (Vrai)

Je suis ravie de pouvoir dire que ceci est une vérité immubale. En effet, je vois difficilement comment vous ne pourriez pas améliorer la langue du pays dans lequel vous allez. À moins de vous enfermer dans un bunker. En effet, aussi minime que soit votre interaction avec le monde extérieur, vous vous améliorerez. Si vous êtes sociables et que vous engagez facilement la conversation avec d'autres, vous allez faire des progrès, c'est certain. Je ne suis pas entrain de vous dire que vous allez partir avec un niveau A1 et revenir avec un C1, mais vous verrez la différence.

7. Vous vous perdrez plus que dans toute une vie (vrai)

Je suis peut-être la première personne qui vous le dit, mais c'est la réalité. Se perdre fait partie de l'expérience Erasmus. Sachez que je n'ai pas le meilleur sens de l'orientation qui soit... Néanmoins, les fois où je me suis perdue, j'étais accompagnée et je ne pense pas que tous mes amis soient comme moi, ce qui ne nous a pas empêché de nous perdre. Rien que le premier jour, nous nous sommes perdus sur le campus de l'université. J'en profite pour vous conseiller de visiter l'université au moins une fois avant votre premier jour de cours, tout du moins si vous êtes comme moi et que vous avez besoin de quelques heures pour vous familiariser avec le campus.

20 idées reçues vraies et fausses sur l'Erasmus

Fuente

8. Faire la fête en Angleterre, ça craint (faux)

Encore un mensonge monté de toute pièce... Maintenant que je suis revenue de mon séjour au Royaume-Uni, je peux vous dire que c'est faux. Vous ne devez pas vous attendre à ce que faire la fête en Angleterre soit la même chose qu'en Espagne bien évidemment. Toutefois, ce n'est pas forcément une mauvaise chose, vous avez justement quitté l'Espagne pour vivre de nouvelles expériences et quoi de mieux que de découvrir comment les Britanniques font la fête. Tous les étudiants du monde entier qui aiment faire la fête en profitent au maximum, et je peux vous assurer qu'au Royaume-Uni, ils savent faire la fête, et plutôt bien. Outre la possibilité de sortir en boîte de nuit, expérience très intéressante au ici, il existe également ce qu'on appelle les "house parties". Et je dois dire que... Si seulement je pouvais vous montrer une vidéo. Ce n'est pas comme dans "project x" mais on s'en rapproche très fortement. Pour les gros fêtards, c'est vraiment le moment où jamais de vivre une expérience extraordinaire, qui se produira seulement pendant votre Erasmus. Dire que cela craint de faire la fête au Royaume-Uni est donc une autre fausse idée reçue.

9. La bourse Erasmus couvre toutes les dépenses (faux)

Si seulement cela pouvait être vrai... Il est peu probable que la bourse Erasmus suffise à couvrir toutes les dépenses que vous ferez durant cette année académique. Pour que vous vous fassiez une idée approximative : j'avais besoin d'environ 800-900 € par mois pour faire face à toutes mes dépenses (loyer, nourriture, transports... ), mon séjour au Royaume-Uni a duré 10 mois complets et j'ai reçu 2 500 € de bourse Erasmus. Sachez que vous avez beaucoup de chance si votre bourse suffit à prendre en charge toutes vos dépenses... La bourse ne constitue qu'une simple aide, rien de plus, et ce d'autant plus en Angleterre où le coût de la vie, et du loyer surtout, est beaucoup plus élevé par rapport à d'autres pays européens.

20 idées reçues vraies et fausses sur l'Erasmus

Source

10. Vous vous ferez des amis pour la vie (vrai)

L'Erasmus marquera une étape essentielle de votre vie. On colle souvent l'étiquette de "personnes de passage" aux étudiants Erasmus, c'est écrit sur notre carte étudiant et c'est ce que beaucoup semblent penser quand ils nous rencontrent. Le simple fait de dire que vous êtes un étudiant Erasmus lorsque vous rencontrez quelqu'un suffit à ce que cette personne se mette en tête que vous êtes seulement de passage et que vous laisserez une emprunte éphémère dans leur vie. Néanmoins, vous rencontrerez également de nombreuses âmes qui n'auront pas peur de passer du temps avec vous (ni vous avec eux), de partager avec vous sans limites et vous tisserez des liens d'amitié durables et indéfectibles. Courage, générosité, amitié.

11. On fait des folies (vrai)

Je peux vous dire que la phrase "je suis en Erasmus, si je ne le fais pas maintenant, je ne le ferai jamais", sera votre meilleure amie durant votre séjour. Et je regrette de vous dire cela, mais vous serez amenés à faire des choses que vous n'auriez jamais faites dans un autre contexte, comme courir dans la neige en bikini et bien d'autres choses que je ne peux pas vous expliquer en détail. Faire des folies, vous en ferez, et beaucoup et je vous y encourage vivement d'ailleurs. Vous en garderez des souvenirs inoubliables, ferez des choses que vous n'auriez jamais cru être capable de faire un jour, qui font aujourd'hui partie de vous et un sourire béat apparaîtra sur votre visage à chaque fois que vous y repenserez.

12. On prend quelques kilos (faux)

Personnellement, j'ai un peu grossi durant mon Erasmus, mais je pense pas que ce soit une généralité. Cela m'est arrivé, car les heures de repas étaient différentes de ce à quoi j'étais habituée et puis il faut dire que l'alcool et les fringales en rentrant de soirée n'ont pas aidé. Je pense que ce sont des facteurs qui peuvent affecter notre métabolisme, mais dans mon cas, j'avais deux amis qui cuisinaient beaucoup trop bien et je pense que cela m'a causé du tord. Je déteste dire le mot "trop", car je crois qu'il a mauvaise connotation, mais je me retrouvais souvent à manger des repas gargantuesques. Mais je suppose que je ne suis qu'un cas isolé au sein du monde Erasmus. Faites-attention. L'inverse se passe aussi, il existe aussi des personnes qui perdent du poids. Mais ce cas de figure sera sans doute dû au fait de ne pas savoir cuisiner!

13. L'Erasmus est une expérience incroyable pour tout le monde (faux)

La plupart des étudiants ont les yeux qui brillent en entendant le mot "Erasmus". Mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Pour certains étudiants, il ne s'agit pas d'une merveilleuse expérience. Et j'ai pu l'observer de mes propres yeux durant mon erasmus. L'Erasmus nous fait sortir de notre zone de confort, prendre des risques... Tout le monde n'est pas capable de se lancer dans l'inconnu, de se montrer plus sociable et plus ouvert, de changer de mode vie... Il est tout à fait possible que certaines personnes n'aiment pas l'idée de devoir sortir de leur zone de confort. Mais sachez qu'à partir du moment où vous décidez de vous embarquer dans cette aventure, vous sortez de votre zone de confort, car rien de ce que vous verrez dans votre destination ne ressemblera à ce que vous avez chez vous, et ce tout simplement parce que vous avez décidé que vous vouliez du changement. Pour ma part, ce changement a été formidable, mais il y certaines personnes qui vivent mal le fait d'être éloignées des leurs par exemple.

20 idées reçues vraies et fausses sur l'Erasmus

Source

14. La dépression post-erasmus existe (vrai)

Ce point n'a rien à voir avec le précédent. Je vais vous parler d'un phénomène qui s'appelle la dépression post-erasmus, certains l'ont peut-être déjà vécu, d'autres n'en ont peut-être jamais entendu parler. Durant notre Erasmus, nous accomplissons tellement de choses nouvelles tous les jours qu'on ne se rend parfois pas compte de tout ce qui passe sur le moment-même. C'est seulement après qu'on prend conscience de l'importance des moments qu'on a vécus, les petits comme les grands, et il nous sera impossible de les oublier, même des mois et des mois après. L'Erasmus est un voyage en somme, un voyage avec un "avant", un "pendant" et un "après". Loin de moi l'envie de vous déprimer. En effet, il n'y a rien de plus beau que de se remémorer des heureux souvenirs avec nostalgie. Ils sont à vous et à vous seul et personne ne pourra jamais vous les enlever. Vous pouvez également vous faire aider (par un psychologue par exemple), si vous le souhaitez.

15. Tout le monde adore les étudiants Erasmus (faux)

Aussi merveilleux que ce soit le monde des Erasmus, il y également de la place pour les étudiants qui ne sont pas Erasmus. Une fois de retour dans votre université, vous reverrez certains de vos camarades de classe qui n'auront pas vécu cette expérience et certains d'entre eux n'auront peut-être pas envie de vous raconter tout ce qu'il s'est passé durant votre absence. Mais ne vous en faites pas... cela leur passera.

16. On ne va pas en cours (faux)

Il est évident qu'on va en cours pendant l'Erasmus. Nous avons moins d'heures de classe et il y a beaucoup de cours qui ne sont pas obligatoires. Cela signifie donc que nous allons moins en cours qu'à l'accoutumée, mais en aucun cas que "ne pas aller en cours" est une religion propre à l'Erasmus. On va en cours.

17. La musique dans les discothèques au Royaume-Uni est nulle (faux)

C'est une des choses qu'on m'a le plus souvent répétées avant mon départ pour Birmingham Bon... Oubliez le reggaeton, à moins que ce soit spécifiquement le thème d'une fête à laquelle vous allez. Mais une fois ici, vous vous rendrez compte que vous vous amuserez sans nécessairement avoir besoin de musique que vous entendez en Espagne. En outre, la plupart des discothèques en Angleterre, dans lesquelles j'ai été, disposaient de différentes salles avec des ambiantes différentes, allant du r&b à la musique électronique en passant par le pop. Les fêtes à thèmes où on pouvait se déguiser étaient également très divertissantes. Mensonge, mensonge, mensonge donc.

18. On voyage beaucoup (vrai)

Ici encore l'excuse "je suis en Erasmus" vous sera très utile pour voyager, tout comme le fait d'avoir à proximité des aéroports d'autres pays où les vols sont peut-être moins chers... C'est comme ça que je me suis retrouvée à Istanbul durant mon Erasmus. Outre ces facteurs, le fait d'être dans un autre pays joue beaucoup, vous vous dites "puisque je suis ici... autant en profiter". À part Istanbul, j'ai également été à Londres, Leeds, Liverpool, Édimbourg, Warwick... Je me réjouis donc de vous annoncer que si vous le désirez, vous allez pouvoir voyager beaucoup, et ce à petit prix.

20 idées reçues vraies et fausses sur l'Erasmus

Source

19. Les Erasmus ne font pas rien (faux)

Des rumeurs qui circulent sur les Erasmus disent également que nous sommes des êtres humains qui viennent vivre leur plus belle vie et que nous nous la coulons douce durant toute l'année. Et bien non, les amis. Les Erasmus sont des étudiants courageux qui ont soif de découvrir, d'apprendre, de travailler, de voir.

20. L'expérience nous fait grandir (vrai)

Il y a clairement un "avant" et un "après", visible dans de nombreuses facettes de notre personnalité. Je trouve que c'est important de le dire, car je crois que nous revenons en ayant accompli des choses qu'on aurait jamais imaginé faire un jour dans notre vie. L'Erasmus nous donne la chance de vivre des expériences nouvelles, ce qui signifie que nous sommes forcés de sortir de notre zone de confort pour affronter toutes les situations du mieux que nous pouvons. Ce qui vous fait grandir sur le plan personnel. Pour ma part, je trouve cela formidable.

Je vous embrasse,

Elena.


Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !