Strasblog Partie Trois : La Troisième Semaine !

Alors que je m'asseyais pour écrire mon blog, en train de penser à toutes les choses que j'avais faites cette semaine, une réflexion m'est venue à l'esprit... ne venais-je pas de publier une première partie? Genre hier? La réponse est non, bien sûr, j'avais publié la Partie Deux dimanche dernier. Cependant, comme j'ai l'impression que dimanche dernier était hier, et mon départ de Peterborough avant-hier, je me demande vraiment où le temps est passé. La France est-elle une bulle spatio-temporelle où on voyage à vitesse supersonique dans le temps? C'est fou...

Quoi qu'il en soit, cette semaine, pourtant pas aussi mouvementée que les deux dernières, a tout de même eu son lot de hauts et de bas qui, en fin de compte, ont fini par définir mon séjour en France. Les bons côtés sont que j'ai enfin réussi à mettre au clair mon emploi du temps et les détails concernant mes examens, et à faire le point dans mes essais. Ça a duré toute la semaine, et quel meilleur moment pour commencer que le premier jour... lundi.

Lundi n'a pas trop mal commencé. J'ai eu un assez bon cours le matin et l'après-midi quelqu'un a décidé de me prendre dans son groupe de présentations pour le séminaire, fait remarquable qui mérite d'être signalé. Les choses ont pris un mauvais tournant quand le professeur nous a prévenus que nous aurions un examen la semaine prochaine, chose relativement préoccupante puisque personne n'avait jugé nécessaire de m'expliquer comment se déroulaient les examens en France, ou si je pouvais en être dispensé en tant qu'étudiant étranger.

Mardi a été le tournant décisif de la semaine, et, pour une fois, je reprochais à mon professeur de raconter absolument n'importe quoi pendant cinq heures. J'avais arrêté d'écouter à la moitié du cours, j'étais donc une cible facile à la question soudaine et imprévue qu'il m'a posée. J'ai bluffé en essayant de faire illusion et, sans le savoir, je me suis retrouvé avec un énorme travail personnel à faire à la maison et à rendre à la fin du semestre. Je me suis dit : « Ça suffit, c'est le moment de savoir exactement ce que je dois faire. Je ne peux pas continuer encore longtemps en ayant aucune idée du travail à faire pour ce cours. » Je suis rentré chez moi, j'ai ouvert mon ordinateur et j'ai écrit des e-mails avec de belles phrases bien tournées qui disaient, en gros, que je n'avais aucune idée de la raison de ma présence ici. Mais vraiment aucune.

La réponse est arrivée mercredi. Leicester me confirmait que je n'avais pas de travaux personnels à rendre, que je devais seulement suivre les cours douze heures par semaine et que je pouvais demander à passer les examens en contrôle continu plutôt que de passer les examens écrits. C'était comme une merveilleuse révélation qui me libérait l'esprit et m'ôtait un énorme poids des épaules. Tout ce que j'avais à faire était de me rendre au département d'histoire jeudi pour mettre les choses au clair et hop! Tout serait fini!

Nous sommes aujourd'hui vendredi, et je me retrouve d'un seul coup avec beaucoup plus de temps libre! Qu'est-ce que je vais en faire? Il va falloir attendre et voir ce qui se présente, et si ce n'est pas une raison pour lire la Partie Quatre la semaine prochaine, alors je ne sais pas à quoi ça sert...

See you les amis !


Galerie de photos



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !