Advertise here

Un samedi à l'aventure : Cividale del Friuli e Kobarid

Chers amis d'Erasmusu, aujourd'hui, je vais vous parler d'un beau samedi de fin octobre durant lequel j'ai visité la Slovénie pour la première fois. La destination principale du voyage, effectuée en voiture avec ma mère et son compagnon, était Caporetto (Kobarid en slovène), une petite ville située à quelques kilomètres de la frontière italienne. Pendant quelque temps, j'ai voulu visiter cette ville pour voir par moi-même l'endroit où s'est produite la défaite la plus désastreuse de l'histoire de l'armée italienne : la soi-disant "bataille de Caporetto", qui s'est déroulée pendant la Première Guerre mondiale. Avant de décrire cette expérience, je parlerai de Cividale del Friuli, une petite ville proche d’Udine que nous avons visitée juste avant d’arriver en Slovénie.

Cividale del Friuli

Que voir

Si vous vous retrouvez un jour à Udine, ou dans tous les cas dans la région de Frioul-Vénétie-Julienne près de la frontière slovène, je vous recommande de faire un saut à Cividale del Friuli. C'est une très petite ville mais elle conserve un beau patrimoine historique datant du Moyen Âge qui témoigne de la conquête des Lombards en Italie. L'arrêt à Cividale n’était qu’un court arrêt de notre itinéraire, nous n’avons visité que les principaux monuments de la ville. Voici le temple lombard, l'un des bâtiments historiques les plus célèbres de Cividale :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Malheureusement, je n'ai pu le voir que de l'extérieur. Si un jour vous allez à Cividale, je vous suggère de visiter également les salles intérieures du temple.

Voici la cathédrale de Santa Maria Assunta :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Et ça c'est le beau Palazzo Communale :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

J'ai vraiment apprécié cette ville car elle conserve toujours parfaitement l'aspect esthétique qu'elle a présenté au cours des siècles passés. Sans les vêtements des gens et d'autres éléments clairement contemporains, j'aurais vraiment eu l'impression d'être dans le passé. Voici quelques photos que j'ai prises lors de la promenade dans les rues du centre historique :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Au-delà de l'aspect historique et culturel, cette ville offre également aux visiteurs la possibilité de contempler un paysage naturel évocateur. Une rivière aux eaux cristallines, une végétation dense et des montagnes à l'horizon sont les éléments de ce paysage enchanteur visible depuis l'ancien pont du Diable, symbole de la ville. J'ai pris ces deux premières photos en regardant la vue du côté gauche du pont :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Ces deux autres photos du côté droit :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Sur la photo suivante, le pont vu de loin et les eaux cristallines du cours d'eau Natisone :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Conseils pour déjeuner

Si vous êtes au centre à l'heure du déjeuner et que vous avez envie de manger quelque chose, je vous suggère de vous arrêter à l'Osteria alla Terrazza, située dans la Stretta C. Gallo au numéro 3, à quelques pas du Duomo et du temple lombard. En dépensant quelques euros, vous pourrez déguster les spécialités typiques du lieu, comme le très bon Frico frioulan (à base de fromage et de pommes de terre). Si vous ne souhaitez pas rester assis à table parce que vous êtes pressés de continuer votre visite de la ville, la taverne abrite également un autre restaurant, situé en face du restaurant principal, où vous pourrez choisir et commander un repas à emporter vite fait. Je me souviens d'avoir mangé un délicieux sandwich au jambon de San Daniele.

Kobarid : un plongeon dans la première guerre mondiale

Nous avons enfin atteint la partie que je préfère de ce voyage : Kobarid. Après notre visite à Cividale, vers 13 heures, nous sommes partis pour la Slovénie et avons atteint notre destination en une quarantaine de minutes. Kobarid est un joli et paisible village frontalier qui se dresse dans une vallée entourée d'un paysage naturel fascinant. À part une petite église au centre, le mémorial militaire et le pont Napoléon, il n'y a pas de bâtiments historiques d'importance particulière. Le musée de la Première Guerre mondiale est le principal centre d’intérêt de Kobarid. Avant de commencer à le décrire, je vous montre quelques photos de la ville :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Le musée

Certes, en Italie, de nombreux musées racontent l’histoire de la Première Guerre mondiale. Celui de Kobarid, cependant, a quelque chose de plus que les autres : il se situe là où autrefois était le théâtre de la bataille. Aujourd'hui, nous pouvons entendre le chant des oiseaux, les bruits de la nature et les rues silencieuses. 100 ans avant, on entendait le rugissement des bombes, il y avait des soldats morts et il s'agissait d'une ville en danger conquise par l'armée ennemie. Pour moi, c'était vraiment touchant de me trouver ici en personne et de visiter les salles de ce musée. Après avoir étudié passionnément cet événement historique au second semestre de mon Erasmus à Bordeaux, je pense avoir ressenti plus d'émotions que celles d'un visiteur normal.

Pour accéder au musée, je vous recommande de vous déplacer en voiture. Voici le bâtiment :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Ironie du sort, nous nous sommes retrouvés ici le jour où en 1917 a débuté la bataille (le 24 octobre). Pour l'occasion, le musée avait organisé un événement commémoratif.

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Le prix de l'entrée est totalement accessible et comprend une visite des trois étages de l'immeuble. Les chambres présentent des reliques originales trouvées sur le champ de bataille, telles que des armes, des journaux intimes, des documents officiels, des uniformes militaires et des photographies témoignant de la dure vie des soldats pendant la guerre. Voici quelques photos :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Il s'agit, ici, d'un beau modèle en plastique qui montre les positions des troupes italiennes et austro-allemandes en pointillés, alignées sur les pentes des montagnes entourant Kobarid :

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

Avec la photo ci-dessous, j'ai immortalisé l'un des moments les plus émouvants de la visite de ce musée.

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

La statue que vous voyez sur l'image représente un soldat en train d'écrire une lettre à l'intérieur d'une grotte dans une tranchée. En sélectionnant votre langue à l'entrée, vous pouvez écouter le texte via un enregistrement audio. Les mots sont vraiment poignants, le soldat dit à ses proches, qu'il n'a pas vus depuis son départ pour le front, qu'il s'est habitué au bruit des explosions et qu'il doit se réveiller le matin avec le bruit des bombes. Dans l’ensemble, il va bien et il a hâte de rentrer chez lui. Qu'il s'agisse des mots d'une lettre reçue ou d'un texte inventé, il s'agit toujours d'une histoire touchante que tous les soldats ont certainement vécue à cette époque.

- Au-delà de l'histoire : la vue naturelle sur le fleuve Isonzo

Comme à Cividale del Friuli, en plus d’une immersion dans l’histoire locale, Kobarid offre aux visiteurs une immersion suggestive dans la nature. Si vous avez déjà visité la ville et les salles du musée, ne pensez pas que votre voyage est terminé! Vous devez encore contempler le fascinant paysage naturel avec au centre du panorama le fleuve Isonzo.

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k

un-sabato-allavventura-cividale-friuli-k


Galerie de photos



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !

Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !