Les leçons de vie que j'ai apprises en voyageant au Japon

Publié par Fanny Blt — il y a 1 an

Blog : Rien n'est ordinaire
Dans : Blog Erasmus Japon, Japon, Japon

Bonjour à toutes et à tous! Je suis vraiment contente de pouvoir vous partager toutes les leçons de vie que j'ai apprise lors de mon voyage au Japon il y a deux ans. Avec cet article, je veux vraiment souligner comment les voyages peuvent offrir une multitude d'apprentissages si on reste ouvert et si on se laisse porter par la diversité!

(Petite précision avant de commencer: quand j'écris "les japonais", je ne veux en aucun cas stéréotyper ou généraliser. Chaque japonais est différent, a des attitudes et des valeurs différentes. C’est une façon pour moi de parler des tendances que j’ai remarquées au Japon. Merci de votre compréhension!)

La confiance règne, et non la méfiance

On commence fort avec un de mes plus beaux souvenirs au Japon:

Je cherchais l'appartement "Airbnb" que j'avais réservé, mais je n'avais que l'adresse et pas de photos de l'extérieur, seulement la photo d'un vélo.

Alors, quand j'ai vu un vélo similaire à côté d'une maison, j'ai pensé que c'était le bon endroit: j'ai ouvert le portail, traversé le jardin, entré dans la maison, enlevé mes chaussures, commencé à marcher à l'intérieur et finalement réalisé que quelque chose n'allait pas...

Quand j’ai vu des photos suspendues d’une famille et de quelqu'un ronflant dans l’une des pièces, j’ai compris que ce n’était pas le bon endroit et que je venais de faire irruption chez quelqu'un!

J'ai fini par trouver à la fin le bon endroit en demandant à quelqu'un dans la rue, mais j'avais vraiment honte à ce sujet! J'ai entendu plus tard qu'il était très courant au Japon de laisser la porte de sa maison ouverte, car ils sont très confiants.

Ce contraste m'a vraiment marqué! Car c'est totalement l'inverse de mes voisins en France qui ont acheté un chien de garde féroce pour s'assurer qu'il n'y ait pas de voleur qui puisse rentrer.

Ça m'a vraiment fait réfléchir à ce qu'est la sécurité: ce n'est pas absolue. C’est à nous de trouver l'équilibre entre la confiance totale et la prudence, sans tomber dans la peur et la paranoïa.

Remarque: je viens de lire ce matin que, selon certaines études, faire confiance à son entourage serait l'un des éléments les plus importants du bonheur. Intéressant...

Ne pas avoir peur du silence et d'être seul

Au Japon, être silencieux et se sentir à l'aise avec le silence est un signe de respect pour les gens qui vous entourent, il n'y a pas de quoi être gêné! Alors que dans notre culture occidentale, on peut avoir tendance à parler très rapidement (voire à couper la fin de l'autre phrase), souvent pour éviter ce fameux silence "embarrassant".

De même, il est très courant de voir des Japonais profiter seul d'activités (parc de loisirs, restaurants... ) Alors qu'à Paris (dans mon cas), la majorité semble gênée d'aller seule au restaurant.

Par exemple, une fois, j'allais déjeuner seule pour goûter la nouvelle recette d'un restaurant que j'aime, et quand ma mère a entendu que j'y allais seule, elle m'a dit: "Mais t'es sûre que tu veux pas inviter quelqu'un? C'est triste de manger seul!", Et je pense que c'est un bon résumé de l'image occidentale qu'on a tendance à avoir.

Vous ne devriez pas avoir peur d'être jugé. Passer du temps avec vous-même est tout à fait correct et une expérience formidable! Vous ne dépendez de personne pour faire les choses que vous aimez.

Ne faites pas les choses à moitié, y compris la générosité

J'ai dû demander de l'aide à plusieurs reprises, principalement pour les directions, car le système d'adresse au Japon n'était pas clair pour moi. La plupart du temps, je leur demandais où est-ce qu'il fallait aller pour trouver "x", et ils me proposaient de m'accompagner carrément jusqu'à destination! Et parfois, je n'avais même pas besoin de demander, parce que certains japonais voyaient que j'avais l'air perdu et me demandaient directement si j'avais besoin d'aide.

Un autre exemple serait quand j'étais dans un supermarché, à la recherche d'un repas végétalien.

Pour me gagner du temps dans ma recherche dans ce grand supermarché que je ne connaissais pas, j'ai simplement demandé à un employé s'il y avait quelque chose de végétalien.

Il avait l'air très paniqué et a demandé de l'aide à un de ses collègues. Ensuite, ils ont tous les deux commencé à errer partout dans le magasin pendant peut-être 15 minutes (et je n'exagère pas, ils ont vraiment pris beaucoup de leur temps juste pour moi).

Et à la fin, l'un des employés m'a apporté un panier avec tous les ingrédients pour faire une recette végétalienne japonaise à base de tofu. Je me suis sentie à la fois si reconnaissante et gênée à cause du temps et de l'énergie qu'ils m'ont consacrés, j'avoue ne pas avoir l'habitude de ça en France!

La nourriture est une bénédiction, nous devrions en être reconnaissants

Une chose qui m'a étonnée au Japon, c'est l'habitude de prendre des photos à presque tous les repas. Que ce soit pour un compte "Instagram" ou pour un journal intime, cela montre vraiment un amour inconditionnel pour la nourriture. Mais, en fait, j'ai découvert que ça allait au-delà du simple "food porn".

En effet, les Japonais disent "itadakimasu" avant de commencer à manger, et finissent avec "gochisamadeshita".

"Itadakimasu" vient des racines japonaises du bouddhisme, qui enseigne le respect de tous les êtres vivants. Cette réflexion s'étend aux repas sous la forme de remerciements aux plantes, aux animaux, aux agriculteurs, aux chasseurs, aux "chefs" et à tout ce qui a servi au repas.

Le cœur du rituel "itadakimasu" est celui de la gratitude et de la réflexion, ne serait-ce que pour un instant. Dans cette optique, commencer un repas avec "itadakimasu" implique que vous finirez tout.

Et la même chose s'applique lorsque vous avez fini de manger: "gochisamadeshita" peut se traduire par "merci pour le festin".

Altruisme: soyez conscient de votre environnement et respectez-le

Les Japonais font très attention à garder les choses propres, ils respectent leur environnement et comprennent qu'ils ne sont pas seuls. Chacune de nos activités a des conséquences! Qu'il s'agisse de ne pas jeter les déchets, de fumer uniquement, ou de rester silencieux pendant les déplacements pour ne pas déranger les autres... ils pensent collectivement, et ça fait du bien.

Libérer son corps du jugement des autres

Que ce soit les bains publics, les vestiaires de la piscine, les japonais (du même sexe) se retrouvent souvent nus devant les autres. Pour de nombreux étrangers, ça peut être difficile! Mais à la fin, je pense que ça nous rend, nous les humains, plus proches et plus liés les uns aux autres.

Pour moi, c'était la première fois que j'étais nue dans un "onsen" (bains chauds publics) avec d'autres personnes.

Première fois que j'étais nue dans un lieu public, tout court d'ailleurs! Et étrangement, je me sentais à l'aise et libre. J'ai même oublié que j'étais nue!

Mieux vaut prévenir que guérir

Pendant plusieurs jours d'affilés, j'ai entendu chaque matin une alarme chez le voisin avec une annonce sonore. Je dormais encore quand l'annonce s'est répandue. Ça me réveillait à chaque fois parce que je ne savais pas si c'était une alarme sismique ou non! Avec le temps, j'ai finalement pu reconnaître certains mots et comprendre de quoi il s'agissait. Une alarme pour prévenir du danger des vagues de chaleur!

Un autre exemple: les chauffeurs de bus. Quand ils sont sur le point de tourner, ils le disent à haute voix! Ils s'assurent que nous sommes stables et saisissons la barre pour ne pas tomber, même si le virage est léger. J'ai été vraiment surprise car je n'ai jamais vu ni entendu ça à Paris!

Intégrité: ce que vous possédez est suffisant

Une histoire qui se produit souvent avec des personnes visitant le Japon (et qui se finit toujours par le même dénouement): si vous avez oublié ou laissé tomber vos affaires, ne vous inquiétez pas, vous les retrouverez. Je n'ai jamais entendu parler de vols au Japon! Bien sûr, je ne dis pas que cela ne peut pas arriver, mais (en tant que personne vivant à Paris), c'est vraiment rare.

Par exemple, une de mes amies a oublié son sac dans un "Starbuck", avec à l'intérieur son argent, son passeport, tous ses papiers officiels... Heureusement, elle l'a finalement remarqué 4 heures plus tard: elle est vite retournée au "Starbuck", et bien que le restaurant était bondé, personne ne s'était assis à la table où le sac était posé, et personne ne l'a touché!

On peut retirer plusieurs leçons de vie de cette histoire, mais j'ai pensé qu'il serait intéressant de la relier à l'intégrité: tous vos biens sont suffisants, vous n'avez pas besoin de les voler aux autres.

Ce qui est fait maintenant n'est plus à faire

Une autre chose dont les japonais ont tendance à se soucier, c'est le bon tri des poubelles (ce qui est une très bonne chose!)

De mon point de vue, nous ne sommes pas très bien éduqués sur ce sujet en France, et les lois ne sont pas très strictes non plus (pas assez en tout cas). Dans les rues de Paris, par exemple, on n’a souvent qu'une poubelle pour tous les types de déchets, pas moyens de trier ou recycler (même si je sais que ça évolue, ce n'est pas le cas de la majorité des poubelles).

Mais au Japon, c'est vraiment important et est considéré comme la "base". Ils ne s'en plaignent même pas parce que c'est considéré comme normal. Ils le font donc directement, machinalement, sans même y penser.

Je connais beaucoup de gens dans mon entourage qui considèrent ça comme une corvée ennuyeuse et voudraient l'éviter à tout prix. Du coup, ils reportent le tri ou la sortie des poubelles à plus tard ou alors ne se cassent pas la tête et mettent tout dans le même sac.

Encore une fois, les japonais pensent collectif. C'est un bon rappel: c'est important de changer nos perspectives et de repenser nos "corvées" et notre définition de ce qui est "ennuyeux". Ça nous invite à réfléchir à la raison pour laquelle nous devons faire certaines choses. Et si personne ne le faisait aussi? À quoi ressemblerait le monde?

Merci d'avoir lu, j'espère que vous avez appris quelque chose!

Et dernière chose: si vous avez aimez ce genre d'article et de réflexions, n'oubliez pas de prendre des notes quand vous voyagez (vraiment tout le temps, dès que vous voyez quelque chose de différent ou de surprenant, notez-le!) C'est tellement enrichissant, et ça vous permettra d'en tirer des leçons de vie. A bientôt!)

Source



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !