Un semestre à Cluj-Napoca


Pourquoi ai-je choisi de partir à Cluj-Napoca pour un semestre?

Pour mon premier semestre Erasmus, je voulais découvrir quelque chose de nouveau. Non pas que j’eusse déjà beaucoup voyagé – à seulement 18 ans – mais je voulais non seulement découvrir un pays dans lequel je n’étais jamais allé, mais également sur lequel je ne savais rien, ou presque.

J’avais envie de découvrir l’Europe de l’Est, et mon choix s’est très vite porté sur la Roumanie, notamment à cause des clichés véhiculés sur ce pays (particulièrement en ce qui concerne la population Rom). L’une des raisons qui m’a aussi poussée à choisir la Roumanie fut aussi d’ordre financier, le niveau de vie étant très peu cher, du moins en comparaison avec la France. J’ai par la suite choisi Cluj-Napoca, car je n’avais pas envie d’étudier dans une capitale (trop grosse à mon goût) et parce que la ville était néanmoins assez grande pour ne pas s’ennuyer. C’est ainsi que commença mon aventure roumaine.

La ville

Selon moi Cluj-Napoca est une ville très agréable et surtout, à taille humaine. Elle n’est pas gigantesque, et presque tous les points d’intérêts sont accessibles simplement en marchant. La seule véritable raison pour laquelle j’ai eu besoin de prendre le bus fut pour me rendre dans les deux centres commerciaux – Iulius Mall et Polus Center - situés en périphérie de la ville.

Il est plutôt facile de se repérer dans le centre de Cluj-Napoca, même pour moi qui ne possède aucun sens de l’orientation. En effet, les rues sont en général plutôt rectilignes, ce qui facilite l’orientation. En outre, la ville possède de nombreux marqueurs qui aident également, comme la statue du cavalier Matei Corvin derrière l’église St Mihail sur la « Piața Unirii » (endroit souvent choisi comme point de rendez-vous).

Un semestre à Cluj-Napoca

La ville de Cluj-Napoca possède également plusieurs espaces verts, notamment le parc sportif communément appelé « Babeș Park », qui se pare de mille couleurs en automne et dont le petit lac gèle en hiver. Pour admirer la ville d'en haut, il est également possible de monter sur une colline (l'endroit s'appelle Cetatuia en roumain), à toute heure du jour ou de la nuit. Cette petite promenade offre une vue à couper le souffle au lever et au coucher du soleil, pour peu que le temps s'y prête.

Un semestre à Cluj-Napoca

Les transports

La ville de Cluj-Napoca est relativement bien desservie. Tout d’abord en ce qui concerne l’arrivée ou le départ, la ville possède son propre aéroport (situé à environ 30 minutes de la ville), ce qui constitue un avantage non négligeable. Dans la ville elle-même il est également facile de se déplacer en bus ou en tram (même si la majorité des déplacements quotidiens peuvent largement s’effectuer à pied). En outre, le prix des taxis est très abordable, et j’avoue avoir plusieurs craqué et pris un taxi pour aller à la fac lorsqu’il pleuvait.

Le climat

J’étais à Cluj-Napoca pendant le semestre d’hiver, et même si le temps est resté relativement clément jusque début novembre, les températures ont ensuite rapidement chuté. En effet, Cluj-Napoca est située sur une zone de climat de type continental, ainsi, lorsque je suis arrivée fin septembre il faisait encore beau, et les étés sont normalement chauds. Les hivers en revanche sont particulièrement froids. Dès le 13 novembre exactement, la neige s’est installée à Cluj, et n’est jamais vraiment partie. En effet, les températures restant très basses, la neige ne fond pas et se transforme en verglas particulièrement vicieux. Si vous restez également l’hiver à Cluj, assurez-vous d’avoir de bonnes chaussures pour ne pas glisser (ce qui, entre nous, relève du miracle). En ce qui concerne les températures en elles-mêmes, elles sont descendues jusqu’à -20 °C l’année où j’étais à Cluj-Napoca. Je tiens à souligner que je n’étais absolument pas équipée pour de telles températures, mais en adoptant la fameuse technique de l’oignon (empiler des couches et des couches de T-shirts, pulls, collants, et pantalons), combinée avec une bonne paire de gants, une écharpe et un bonnet : il est possible de survivre au froid.

Un semestre à Cluj-Napoca

Mon logement

Pour mon semestre à Cluj-Napoca, j’ai fait le choix de demander à bénéficier d’un logement sur le campus de l’université. L’une des résidences du campus est en effet spécialement réservée aux étudiants Erasmus. L’avantage principal de ce logement était sans aucun doute possible son prix : pour une chambre partagée, avec salle de bains, je payais 170 lei par mois (soit environ la modique somme de 40 €).

Certes, la chambre n’était pas très grande et je devais la partager avec une autre étudiante, mais nous avions notre propre salle de bains (avec baignoire et toilettes), et presque tout ce dont un étudiant pouvait avoir besoin était inclus dans le prix, notamment des espaces de rangement, des draps (qui pouvaient être déposés à la blanchisserie une fois par semaine), le chauffage, internet, etc. J’ai également eu de la chance avec ma colocataire, car elle vivait déjà dans cet appartement depuis un an, et je n’ai donc pas eu besoin d’acheter aucun ustensile de cuisine. Notre appartement, situé au troisième étage, était également équipé d’un balcon.

Un semestre à Cluj-Napoca

Un semestre à Cluj-Napoca

Pour ce qui est de la cuisine, elle était commune à chaque étage du bâtiment, et constituait un lieu de rencontre et de partage par excellence. Il faut seulement toujours s’assurer d’avoir des allumettes ou un briquet sur soi (même si quelqu’un sera probablement toujours dans les parages pour vous tirer d’affaire).

Je conseillerais à n’importe qui de choisir la résidence Erasmus comme logement pour un semestre, si la promiscuité avec une autre personne ne vous rebute pas trop (les chambres ne sont jamais mixtes). Non seulement vous ferez des économies fantastiques que vous pourrez dépenser à autre chose, mais vous aurez également des amis à seulement quelques portes de distance, que vous pourrez rencontrer à toute heure du jour ou de la nuit.

La cuisine roumaine

La cuisine roumaine pourrait presque se résumer en un mot : viande. En effet, la viande est quasi omniprésente dans la gastronomie traditionnelle roumaine. La Roumanie sera donc difficilement un paradis pour les végétariens et végans, même s’il existe évidemment des options. En ce qui concerne les légumes, d’après mon expérience, ceux qui reviennent le plus sont le chou et les pommes de terre. J’ai beaucoup apprécié l’univers culinaire roumain, avec ses plats réconfortants qui convenaient parfaitement à l’hiver.

Mon plat roumain favori était les « sarmale », sorte de bouchée à la viande enroulée dans une feuille de chou (semblables aux dolmas que l’on retrouve dans les pays turcophones par exemple).

Un semestre à Cluj-Napoca

Malheureusement pour moi, ce plat est quasiment toujours servi avec de la mămăligă (bouillie de farine de maïs semblable à de la polenta), dont je ne pouvais pas avaler plus d’une cuillère.

Pour ceux qui aurait toutefois du mal avec la cuisine roumaine traditionnelle, il existe à Cluj de nombreuses autres options pour se régaler (restaurants italiens, français, turcs, indiens, etc. ). On retrouve également les grandes chaînes de fast-food occidentales, pour ceux que cela intéresse. Je pense que chacun devrait trouver son bonheur parmi la diversité culinaire que Cluj-Napoca a à offrir.

La vie sociale

Cluj-Napoca est une ville très dynamique, et très étudiante. Elle dispose donc d’un large éventail de choix pour ce qui est de sortir et de s’amuser. La communauté Erasmus est également très importante, ce qui rend l’intégration plus facile. En outre, l’ESN (Erasmus Student Network) de Cluj-Napoca propose de nombreuses activités et sorties chaque semestre pour les étudiants Erasmus. Lorsque je suis arrivée en octobre (comme la plupart des autres étudiants internationaux), l’ESN a organisé des « Intro Days », afin que les étudiants puissent apprendre à se connaître et également à connaître la ville. Des soirées sont bien évidemment organisées, mais également une visite de la ville, un dîner international, ou encore une excursion à Salina Turda, une mine de sel située non loin de Cluj-Napoca.

L’un des centres névralgiques de la vie sociale clujoise se situe dans la rue jouxtant le campus : la Strada Piezișă. Cette petite rue est en effet parsemée de restaurants et de bars – entre autres, et est donc la plupart du temps très animée. C’est dans cette rue que, affamés en rentrant de soirée, vous pourrez par exemple déguster une « piadina » (sorte de sandwich originaire d’Italie) dans un des petits restaurants presque toujours ouvert. Dans cette rue, le bar Booha a ma préférence, pour son ambiance cosy et ses délicieux cocktails.

En centre ville, mes bars préférés étaient l’Old Shepherd (plutôt irlandais) pour ses bières, et le Che Guevara (latino) pour ses cocktails ensoleillés. En ce qui concerne les discothèques, j’aimais beaucoup l’Euphoria, située en dessous du campus, et le Caro Club, dans le centre. J’ai également découvert assez tardivement le Janis Club, qui est également tendance. L’un des plus gros avantages de cette vie nocturne à Cluj lorsque l’on est étudiant, est probablement le prix de l’alcool, qui est bien moins élevé qu’en France, et qui contribuera sûrement à créer des souvenirs inoubliables.

La langue

Le roumain est une langue latine, au même titre que le français, l’italien, l’espagnol et le portugais. Même si on y retrouve des influences slaves ou turques, il est parfaitement possible d’apprendre à se débrouiller avec quelques phrases basiques de roumain. De même, même si le roumain a quelques lettres différentes du français, l’alphabet reste le même, ce qui facilite grandement la vie de tous les jours. Si vous êtes particulièrement motivés, l’université propose même des cours de roumain aux étudiants Erasmus, ces derniers étant récompensés par 5 crédits ECTS.

Mes conseils à ceux qui souhaiteraient étudier à Cluj-Napoca

N’hésitez pas, lancez vous! Il y a tant à découvrir en Roumanie. C’est un pays culturellement très riche. Ne vous laissez pas rebuter par les clichés qui circulent à propos de ce pays, et venez découvrir la réalité par vous-même, vous verrez qu’elle est toute autre. En prime, grâce au coût de la vie relativement peu élevé à Cluj-Napoca, vous pourrez véritablement profiter au maximum de votre Erasmus, sans avoir à trop vous soucier des questions d’argent.

Personnellement, j’attends avec impatience le moment où je retournerai en Roumanie, pour en découvrir encore un peu plus.


Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Partagez votre Expérience Erasmus sur Cluj-Napoca!

Si vous connaissez Cluj-Napoca en tant que natif, voyageur ou étudiant d'un programme de mobilité... partagez votre expérience sur Cluj-Napoca! Évaluez les différentes caractéristiques et donnez votre opinion.

Commentaires (0 commentaires)



Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !