Advertise here

Mon premier jour à Rouen

Le train de Paris

Alors que le train accélérait de minute en minute, nous quittions le paysage urbain et commencions à traverser les forêts et les plaines. C'était au début du mois de mars et le paysage était toujours aussi abrupt, les arbres dénudés baignaient dans la lumière éclatante du soleil qui brillait dans un ciel dégagé. Ce que je savais de ma destination, c'était une petite ville (néanmoins historique) du Nord, nommée Rouen. Le jour où mon choix s'est arrêté sur cette ville, j'avais remarqué les nombreuses maisons gothiques colorées, les monuments, mais aussi toute une série d’autres choses que j’expliquerai plus tard. De façon générale, je savais que je me dirigeais vers un endroit qui semblait être tout droit sorti d'un livre d'images animées pour enfants, il m'était alors impossible de contenir mon excitation.

Plus nous nous rapprochions de la ville, plus je voyais apparaître des petites maisons par la fenêtre. Comme chaque nouvel étudiant Erasmus voyageant vers l'inconnu, j'étais partagée entre l'angoisse et l’allégresse. Pour ceux qui n'ont encore jamais éprouvé ce sentiment, rassurez-vous, c'est tout à fait normal et vous passerez un moment formidable, alors gardez la tête haute! Et puis, après près de 2 heures de voyage, je suis arrivée.

Faire ses premiers pas dans la ville

Au moment où j'ai posé un pied sur le quai de la gare, sans savoir où j'étais ni où je devais aller, j'ai ressenti en moi une soudaine poussée de courage et j'ai demandé mon chemin (demandez toujours autour de vous, ça vous permet de pratiquer la langue, mais aussi de commencer à surmonter votre anxiété!). Après quelques mimes et malentendus, on m'a montré la direction de la vieille ville, qui se trouve être le centre-ville. J'ai traîné mes bagages sur le trottoir, observant partout autour de moi, m'imprégnant de la ville. C'était tellement magnifique! Avant même que je ne rejoigne le centre-ville

Heureusement, ce n'était pas loin, et je me suis vite rendue compte que tout ce que j'avais vu avant ma visite était vrai; les maisons à colombages pittoresques avec leurs ossatures en bois apparentes sur les façades, les rues étroites, les petites places, les gens qui se promènent dans le froid tout en jetant un coup d'œil dans divers magasins vintage, même les petits cafés... Ça avait tout l'air d'un ancien magasin de curiosité, un véritable conte de fées! Et les couleurs, elles étaient vives et omniprésentes!

my-day-rouen-71b6e83a68b18d967aa49555dba

L'une des rues principales, menant à la place du Vieux Marché.

La cathédrale de Rouen

Après avoir m'être baladée, je suis tombée sur le plus grand monument de la ville, la Cathédrale. En tant qu’étudiante en architecture, j’avais déjà entendu parler de la complexité de la décoration et de la plasticité de la façade principale, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi volumineux et tout aussi délicat à la fois. À l'époque, je ne connaissais pas encore tout à fait la signification historique de ce bâtiment, mais je concevais qu'il pouvait être la fierté de Rouen, et que les gens adoraient passer du temps sur la grande place en face de celui-ci. La grandeur de cette église est fascinante et on peut voir la tour de la lanterne (avec la flèche de fer) de presque partout dans la ville. Je venais souvent ici pour me détendre, rejoindre des amis, dessiner la cathédrale, etc.

my-day-rouen-99c392cec8a32068a4017470e21

Je reviendrai avec une analyse détaillée de la cathédrale plus tard. Bref, après un certain temps, j’ai réussi à localiser l’Airbnb dans lequel j'allais rester pendant les quatre ou cinq premiers jours, jusqu’à ce que je puisse trouver un logement. Petit conseil : essayez de vous préparer au mieux pour vos recherches de logement. Pour moi, c'était un peu difficile, car mon semestre commençait en mars, ce qui signifiait que la plupart des appartements correspondant à mon budget ou en bon état étaient déjà pris, et qu'avec le froid du nord de la France, les recherches étaient loin d'être une promenade de santé! De plus, essayez de vous trouver un logement dans le centre, c'est beaucoup plus animé que le reste de la ville et ça vaut vraiment la peine de dépenser un peu plus d'argent!

Le Gros-Horloge

Dans l'après-midi, j'ai décidé d'aller explorer un peu plus la ville, et je me suis retrouvée de nouveau à la cathédrale. Juste en face, il y a une grande rue piétonne, appelée "La rue du Gros-Horloge". Vous l'avez deviné, il y a une grande horloge dans la ville et ce n'est pas une horloge ordinaire! C’est en fait l’un des plus anciens de son genre, son anneau intérieur représente diverses divinités et tourne en fonction des jours et des phases de la lune! Ainsi, chaque jour, on peut voir une image différente affichée sur l'horloge-même. Bien sûr, ce changement ne se remarque pas aussi facilement, il m'a fallu environ deux mois pour m'en rendre compte! Mais le plus surprenant, c’est que l’horloge se trouve dans l’un des bâtiments les plus anciens de Rouen, qui forme un arc que les habitants traversent, comme un passage. Vraiment, cette ville ne pourrait être plus pittoresque.

my-day-rouen-e712545b723b20efec0ed959997

Je vous donnerai plus de détails un autre jour, car il y a toute une histoire qui se cache derrière. Après tout, les étudiants Erasmus (tels de véritables explorateurs), y compris moi-même, ont le don pour dénicher ces détails et je suis sûre que vous aussi vous le pourrez, si vous venez visiter!

Goûtez aux bonbons français!

Dans tous les cas, j'étais vraiment perdue le premier jour en termes... d'orientation. Je n'avais pas bien saisi quel truc se trouvait à quel endroit, alors je suis restée dans le centre-ville. Après une longue marche, je me suis prise une crêpe dans une boutique locale et m'apprêtais à rentrer chez moi. Juste à côté de cet endroit, il y avait ce chic magasin de macarons, aménagé à l'intérieur d'un vieux bâtiment coloré. Si vous traversez la rue du Gros-Horloge, vous ne pouvez pas le manquer, ils ont même une petite charrette avec des macarons en décoration à l'extérieur. Je vous suggère d'y goûter, surtout si vous avez le bec sucré comme moi!

my-day-rouen-0afc8a3d8a4ba3235174b34fe36

Voilà, c'était mon premier jour à Rouen. À la fin, j'étais fatiguée et je stressais pour le lendemain, mais je me sentais bien dans la ville. Je savais qu'il allait se passer encore beaucoup de choses, j'ai donc décidé de me reposer et de franchir l'étape suivante : mon université. Mais ça aussi c'est pour un autre jour, trop d’informations vous embrouilleront!

Bonne journée et à bientôt!


Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !