Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison | Blog Erasmus Pula, Croatie

Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison

Bonjour à toutes et à tous!

Dans mon premier article, je vous avais déjà parlé un peu de mon expérience à Pula, en répondant à quelques questions parmi les plus fréquentes que se posent ceux qui aimeraient choisir cette ville pour leur Erasmus. Je vais maintenant approfondir un peu la question et vous raconter tout ce que j'ai découvert et appris sur Pula durant l'année où j'ai vécu là-bas.

Pula est une ville côtière de Croatie, située dans le sud de la péninsule d'Istrie, dans le nord du pays. Ce n'est sûrement pas l'une des zones les plus connues de Croatie, mais justement, cela en fait un lieu surprenant et spécial.

Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison

Le climat

La Croatie est un pays incroyable pour de nombreuses raisons, et l'une d'entre elles tient à son climat. Pendant l'hiver, il ne pleut pas trop et il fait froid, mais cela reste supportable. En ce qui nous concerne, il a neigé une fois, mais c'était très étrange car, d'après ce que nous disaient les gens de là-bas, ce n'était pas arrivé depuis environ une trentaine d'années.

En ce qui concerne l'été, il a débuté au mois d'avril, du moins l'année où nous y étions, par conséquent, vous pouvez imaginer... Un pur bonheur, nous avons passé notre temps à aller tous les jours à la plage depuis avril jusqu'à notre départ de Croatie. Ce fut l'un des rares étés où j'ai réussi à véritablement bronzer, ce qui veut tout dire. En plus, la chaleur n'est pas étouffante, c'est parfait pour s'étendre au soleil, pour porter des vêtements légers, etc., mais sans être suffocant.

Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison

Selon moi, la ville a le climat parfait. Particulièrement pendant les mois de mai et avril, il est très plaisant de se promener dans la ville, et c'est la période parfaite pour profiter de Pula et de ses plages, puisque la majeure partie des touristes n'est pas encore arrivée.

Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison

Affluence touristique

En ce qui concerne le tourisme à Pula, je dois dire que je suis repartie au moment où la saison haute était en train de démarrer, c'est-à-dire à la fin du mois de juin. Pendant l'automne et l'hiver, on ne remarque pas vraiment de foules de touristes, nous en voyions seulement de temps en temps lorsque nous visitions des attractions touristiques comme le Forum Romain ou l'Arc des Sergius, mais pas beaucoup.

C'est au mois de mai qu'ils ont commencé à affluer, et les rues étaient déjà beaucoup plus fréquentées. Mais pour être honnête, la ville est en général très tranquille toute l'année, à l'exception des mois d'été.

Influence italienne

Il s'agit d'une zone très proche de la frontière italienne, et c'est pourquoi la culture italienne est très présente dans cette zone. De fait, la plupart des panneaux, des affiches, etc., sont écrits en croate mais aussi en italien.

En ce qui concerne la gastronomie, il est également très facile de remarquer cette influence, puisque qu'il y a d'innombrables restaurants italiens où vous pouvez déguster de délicieuses pizzas ou de bons plats de pâtes.

Une grande partie de la population sait même communiquer parfaitement en italien: certains des Croates dont nous avons fait la connaissance dans la ville étaient d'origine italienne et étaient venus vivre à Pula. On peut également se rendre compte de cette influence en regardant les bâtiments du centre historique, qui ne sont pas sans rappeler certaines villes italiennes.

Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison

La langue

En parlant de langue, la langue officielle parlée en Croatie est le croate. Comme je vous l'ai dit, une grande partie de la population sait également parler italien.

Mais, ce qui m'a surprise à Pula, c'est le nombre de gens capables de communiquer sans problème en anglais avec nous. C'est que, souvent - à cause de certains préjugés - nous nous représentons la Croatie et les autres pays des Balkans comme étant relativement moins développés que l'Espagne par exemple. Mais, lors de mon séjour là-bas, je me suis rendue compte qu'il n'y a pas autant de différences entre nos pays qu'on pourrait le croire.

Donc, comme je vous le disais, en ce qui concerne la langue, nous avions au moins un avantage. Dans l'absolu, ce n'était pas difficile de trouver des gens pouvant me répondre en anglais, que ce soit chez le boulanger, à l'arrêt de bus, dans un bar, dans la rue, etc. Où que ce soit et peu importe leur âge, parce même la plupart des personnes âgées de 65 et quelques, que j'ai rencontrées et avec lesquelles j'ai essayé de communiquer, étaient capables de me répondre, même si leur vocabulaire était plutôt limité.

Monnaie: la kuna

Une autre information importante à propos de la Croatie, c'est sa monnaie, puisqu'ils n'utilisent pas l'euro, même s'il est prévu qu'ils l'introduisent dans quelques années. À la place, ils utilisent la kuna (HRK), qui équivaut à 0.13 euros. C'est-à-dire, 1 euro équivaut à 7 kunas.

Peut-être que pour ceux qui souhaitent passer quelques jours ou semaines à Pula ou dans une autre ville de Croatie, cela sera un peu difficile à manipuler au début. Mais, du moins dans mon cas, il ne m'a fallu que quelques semaines pour m'habituer à l'utiliser.

Il existe beaucoup de guichets où vous pouvez faire convertir vos devises, mais qui font payer une commission, c'est donc mieux d'arriver avec déjà pas mal d'argent en liquide, afin de ne pas perdre 2 euros (ou quelque soit le montant) à chaque fois que vous souhaitez retirer de l'argent au distributeur.

Le coût de la vie

En général, les prix à Pula sont un peu plus bas qu'en Espagne, mais la différence n'est pas si grande non plus. Selon le produit concerné, la différence se remarque plus ou moins. Par exemple, si vous prenez un café, le prix sera le même; en fait, il sera même probablement plus cher si vous le prenez dans une zone plus touristique. Mais dans le cas des produits que vous pouvez acheter au supermarché, les prix de certains produits diminuent un petit peu.

En ce qui concerne le logement, les prix sont plutôt abordables. Ils sont plus ou moins équivalents aux prix pratiqués en Espagne dans les villes pas très grandes et peu chères comme Ourense, qui est la ville dans laquelle j'étudie actuellement, et dont les prix sont plus ou moins les mêmes.

Il est assez facile de trouver des appartements à louer, surtout pour deux ou trois personnes, et la plupart sont relativement neufs. Certes, il faut que vous cherchiez en avance, et pas en période estivale, puisque c'est le moment où tous les touristes arrivent et qu'il y a beaucoup plus de demande. De fait, la plupart des appartements sont loués à des étudiants pendant l'année, mais à partir du mois de juin, voire parfois avant, ils doivent être libérés pour pouvoir être loués aux touristes.

En plus, dans notre cas par exemple, notre appartement était situé presque juste à côté de l'université, donc pas si près du centre. Mais, malgré cela, cela reste très pratique de vivre à Pula, parce que tout est plus ou moins à portée de main. Personnellement, nous devions marcher seulement 15 minutes pour arriver dans le centre ville.

Vivre à Pula

Pula est une ville parfaite où vivre. En plus de son climat agréable et de son incroyable patrimoine culturel, c'est une ville côtière, par conséquent, c'est l'endroit parfait pour tous ceux qui - comme moi - considèrent la mer comme un élément fondamental.

Certes, même si le centre dispose d'une promenade le long de la côté, il n'y a pas de plages. Ce que l'on peut voir correspond plutôt à un quai avec une grande quantité de bateaux amarrés, une usine quelconque et quelques étranges grues qui s'illuminent de diverses couleurs pendant la nuit, ce qui donne une atmosphère spéciale à la vue nocturne sur la mer.

De toute façon, ne vous inquiétez pas, parce que les plages ne sont pas si loin. Personnellement, nous allions toujours à pied jusqu'à l'une des plus proches, telle que celle de Lungomare, et cela nous prenait environ une demi-heure à pied depuis le centre. Il y a également plusieurs bus qui partent du centre en direction des différentes plages de la zone.

Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison

Quand vient l'heure de faire les courses, il y a pas mal de supermarchés dans tout le centre ville. Il faut faire attention, car certains sont parfois situés à côté de zones touristiques et pratiquent donc par conséquent des prix plus élevés.

J'avais déjà parlé de cela lorsque j'avais répondu à quelques questions sur Pula, mais ces supermarchés du centre ville sont assez petits, et n'ont donc principalement que les produits basiques et peu de variété de fruits et légumes. Dans mon cas, puisque je consomme toujours énormément de légumes, j'avais donc l'habitude de me déplacer jusqu'à un autre supermarché un peu plus éloigné du centre, tel que le Spar, qui était situé à 20 ou 25 minutes à pied. En réalité, c'est ce que nous faisions tous lorsque nous faisions de grosses courses, mais le retour à la maison, chargés de tous les sacs de course, était donc assez difficile.

Mes premières semaines à Pula

Comme je vous l'ai dit, je suis restée un an dans cette ville incroyable dans le cadre de mon Erasmus, mais je dois souligner que je suis arrivée à Pula deux semaines avant le début des cours à l'université. J'avais notamment l'intention, grâce à cela, de me trouver un appartement où vivre.

Expérience à l'Hostel Antique

Par conséquent, j'ai passé mes deux premières semaines dans une auberge de jeunesse: l'Hostel Antique. C'était la première fois que je voyageais seule et également ma première fois dans une auberge de jeunesse. J'ai justement choisi de rester pendant ces semaines là-bas plutôt que dans un appartement parce que je souhaitais faire de nouvelles rencontres avant que les étudiants Erasmus n'arrivent.

Et cela s'est passé exactement ainsi. Peut-être que cela motivera les personnes qui sont peut-être un peu réticentes à l'idée de séjourner seules dans une auberge de jeunesse. Pour être honnête, au début je n'étais pas sûre non plus que cela me plairait de rester dans une auberge de jeunesse, notamment parce que, après tout, on n'a pas vraiment d'intimité, etc., mais au final j'étais enchantée.

Il faut dire que ce n'était pas n'importe quelle auberge de jeunesse, puisque leurs infrastructures étaient super neuves, propres et que généralement parlant, tant les chambres que les salles communes étaient géniales. Comme compagnons de chambres, je suis tombée sur un garçon du Paraguay et une fille croate. Je suis devenue bonne amie avec les deux, et ils ont fini par devenir mes compagnons de voyage 24h/24. Avec le Paraguayen, j'ai découvert un garçon qui se consacrait à voyager d'un bout à l'autre de l'Europe, mais qui avait également déjà séjourné dans divers pays asiatiques. Il faisait partie de ces gens qui se laissent porter au gré du vent, sans attaches fixes. Il m'a appris énormément de choses, de même que la fille croate avec laquelle nous partagions notre chambre.

Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison

Nous avons même fini par être amis avec le personnel de l'auberge de jeunesse. De fait, même après avoir trouvé mon appartement et avoir commencé à vivre avec d'autres camarades Erasmus, je suis restée en contact avec eux et les ai présentés à mes nouveaux colocataires. Ces derniers sont également devenus de très bons amis et parfois nous faisions des choses ensemble.

C'est la raison pour laquelle je crois que c'est une très bonne idée de voyager seul. e au moins une fois dans sa vie, parce que cela permet de faire la connaissance de beaucoup de gens et de voyager d'une manière complètement différente. De fait, dans mon cas, c'est grâce à mon ami paraguayen que j'ai découvert de nombreux endroits de Pula dont je vous parlerai plus tard. Il adorait explorer et chercher des lieux inconnus de la plupart des touristes.

Pula: ma destination Erasmus et ma deuxième maison

Voilà, c'est tout pour le moment. Bientôt, je vous raconterai plus de choses sur Pula, telles que les lieux les plus intéressants à voir dans la ville.

Merci encore une fois de m'avoir lue!


Galerie de photos



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !