Advertise here

Rencontre avec la famille Erasmus

Se faire des amis

Rebonjour! Vous vous rappelez quand j'ai mentionné que trouver de bons amis dans votre programme d'échange Erasmus pouvait sembler être un énorme problème au début? Eh bien, laissez-moi vous dire que, à Rouen (et je parie dans la plupart des villes), vous allez rencontrer beaucoup de gens, de toute évidence, qui sortent de nulle part. Alors voici mon expérience personnelle! J'espère que ça aidera d'une certaine manière!

meeting-erasmus-family-2bfdc050c70f48cc3

Un coucher de soleil est (presque) toujours plus beau en compagnie de quelqu'un!

La Taverne de Thor et la rencontre d'échange linguistique

L'endroit idéal pour bien commencer, c'est l’Échange linguistique hebdomadaire ("Language exchange meeting"), qui se tient à l’étage supérieur du bar "La Taverne de Thor", un autre lieu bien connu des étudiants internationaux. Le bar est situé sur la rive droite du fleuve (il devrait être très facile à repérer) et offre une vue sur la Seine. En fait, je me souviens d'en avoir entendu parler avant même mon arrivée dans la ville, car les gens de mon pays qui avaient fait leur année Erasmus à Rouen et d'autres étudiants sur des blogs, etc., avaient l'air d'en parler avec passion.

Bref, cette réunion est en fait ouverte à tous les étudiants. Ils se réunissent tous une fois par semaine pour discuter, se rencontrer, jouer au billard (ou à ce qu'ils veulent) et boire un coup. Vous pensez peut-être que c'est difficile de vous mélanger sans connaître personne, mais vous vous rendrez compte que l'ambiance est très accueillante et apaisante. De plus, les étudiants font constamment des rotations entre différents groupes pour se présenter et parler respectivement de leurs pays, culture, croyances, cuisine, etc. Alors, au lieu de trop vous inquiéter, allez-y faire un saut dire bonjour!

Je me souviens encore très bien de ma première rencontre d’échange linguistique, car c’était le jour où j’ai emménagé pour la première fois dans ma chambre de résidence privée (vers le cinquième jour). Inutile de dire que j'étais épuisée physiquement et mentalement et que j'étais de très mauvaise humeur. Je ne voulais plus me sentir déprimée, alors j'ai appelé une ou deux personnes que je connaissais à l'époque et nous nous sommes tous rendus à la réunion.

Dès que nous sommes arrivés au bar, nous avons monté les escaliers pour rencontrer le groupe international. Sans m'y attendre, j'ai fini par me présenter aux étudiants et à en apprendre sur chacun d'entre eux, ce qui n'est pas forcément évident à faire dans la vie de tous les jours. Cependant, au cours de la période d'échange Erasmus, j'ai compris (comme tous les autres étudiants en échange) que je pouvais être très sociable et extravertie quand je le voulais, et d'une certaine façon, je suis parvenue à communiquer très facilement avec mes camarades. C'était peut-être le cas parce que j'avais conscience que tout le monde était en fait dans la même situation que moi, confronté à des problèmes similaires et partageant les mêmes préoccupations.

Ce qui m'a vraiment surprise, en tout cas, c'est la rapidité avec laquelle j'ai commencé à les apprécier et à quel point ils étaient accueillants envers... la nouvelle. Peu de temps après, je me suis retrouvée entourée d'un petit groupe de personnes de tous les pays, même de Madagascar! La conversation était géniale, tout le monde discutaient d'anecdotes propres à leurs pays respectifs et ils m'ont tous bombardée de questions, me demandant si j'avais rencontré des difficultés ou me proposant de m'aider dans à peu près tous les domaines. Bien sûr, ayant été pratiquement toute seule jusqu'à ce moment-là, j'avais vraiment l'impression d'avoir de la chance de tomber sur des personnes aussi cools et j'ai veillé à rester en contact avec tout le monde. J'ai même retrouvé des personnes de mon dortoir, ce qui s'est avéré très utile à tous les niveaux!

N'oubliez pas qu'il s'agit d'une action indépendante du réseau d'étudiants Erasmus, mais l'administrateur du groupe linguistique est en fait plutôt pas mal informé de qui se passe, de même que de tous les participants, donc en général, vous pourrez participer à différents voyages, excursions et activités organisées par les deux parties.

L'école de commerce NEOMA: une grande source d'activités

Bref, ce soir-là, j'ai rencontré beaucoup de gens qui étudient à l'école de commerce de NEOMA, l'une des universités les plus importantes et les plus influentes de Rouen. Comme la plupart des écoles, elle est située en haut de la montagne et constitue le cœur du campus de Mont-Saint-Aignan. Ce qui est vraiment génial avec NEOMA, c’est qu’elle regroupe une grande variété de clubs scolaires, qui organisent en permanence des activités ouvertes à tous les étudiants de Rouen, et qui sont vraiment amusantes! Que ce soit pour une dégustation de vin, des événements culinaires ou des excursions dans les lieux incontournables de la Normandie, NEOMA couvre à peu près tout, alors tenez-vous informés et participez à toutes les activités possibles, puisque elles vous permettront de rencontrer encore plus de gens et de vivre de nouvelles aventures.

Le Running Dinner : une nuit incroyable

L’une des premières activités que j'ai mentionnées ci-dessus, et aussi l’une de mes premières véritables expériences Erasmus à Rouen, c'est le Running Dinner. Il me semble que c'est une tradition de la NEOMA, vous aurez alors certainement la chance de pouvoir y participer également! Mais vous vous demandez sûrement : qu'est-ce que le Running Dinner? Eh bien, c'est un dîner marathon! En effet, les étudiants sont appelés à former des groupes d'environ cinq personnes, puis se voient attribuer trois maisons distinctes, à trois adresses différentes à travers Rouen. Ensuite, l’objectif est de visiter les trois maisons en un temps déterminé, de manger et de boire avec les hôtes et de s’amuser! Et je peux vous dire que ce fut une expérience vraiment mémorable pour moi, je vais donc essayer d'expliquer sans vous fatiguer!

Il ne s'était passé qu'une semaine ou deux depuis que j'étais arrivée à Rouen lorsque un de mes amis de NEOMA m'a proposé de rejoindre son équipe Running Dinner. Ne connaissant aucun des autres membres et mais étant néanmoins très intriguée, j'ai immédiatement accepté. Nous nous sommes donc tous retrouvés pour acheter des bouteilles à offrir aux hôtes et avons commencé notre petite soirée. Nous étions un groupe bruyant composé d'un Polonais, d'un Italien, d'un Brésilien, d'un Coréen-Chilien et d'une Grecque (moi-même). C'est pas dingue, ça? Nous représentions une émouvante mosaïque culturelle et, malgré nos origines si différentes, nous avons vite commencé à nous marrer et à nous amuser ensemble, avant même d'arriver à la première maison!

Une fois arrivés là-bas, nous avons été chaleureusement accueillis par trois Françaises enjouées, qui s'étaient dépassées pour mettre en place une jolie table accueillante spéciale "entrée" pour nous tous. Nous avons passé un si bon moment en discutant et en mangeant que nous avons presque perdu la notion du temps, mais j'ai aussi pu découvrir certaines choses à propos de mes co-membres et de leurs projets d'avenir, de leurs aspirations et d'autres petits détails. Ça valait le coup.

En nous rendant à la deuxième maison, nous étions déjà beaucoup plus ouverts les uns avec les autres et le vin avait commencé à assurer notre bonne humeur. À notre grande surprise, les hôtes du plat principal avaient un peu trop bu avec leur premier groupe, ce qui les rendait d'autant plus guillerets et accueillants. Ils nous ont même installé une table de bière-pong pour que nous puissions jouer et nous nous sommes tous assis autour d'une table basse et avons manger des pâtes. La conversation devenait de plus en plus chaotique et bruyante au fur et à mesure que le groupe grandissait. C'était vraiment cool, et ils semblaient vraiment apprécier notre compagnie, nous nous sommes bien amusés!

meeting-erasmus-family-724ec5e64b6295606

En route pour la troisième maison!

Enfin, dans le troisième appartement où nous avons dû nous rendre, il y avait déjà de nombreux groupes Running Dinner de rassemblés, on pouvait donc rencontrer encore plus de monde! Malheureusement, comme nous avions pris notre temps jusque là, nous n’avons pas eu de désert, mais après tant de nourriture et de vin, nous étions tous joyeux et pompettes. En fait, c'était vraiment drôle et je me souviens encore de chacun se montrant extrêmement ouvert et amical les uns envers les autres! Ce fut une très belle expérience et je pense que je m'en souviendrai comme l'une des expériences étudiantes les plus spéciales que j’ai jamais vécues. De plus, les amis que je me suis fait ce soir-là sont des gens absolument géniaux qui m'ont permis de me rendre compte que je faisais partie du puzzle international de Rouen, alors les amis, si vous lisez ceci, je vous remercie et vous souhaite le meilleur!

L'ESN de Rouen

Bien que n'étant pas une grande organisation, les jeunes impliqués dans l'ESN ont fait de leur mieux pour organiser un tas de choses, telles que des cafés culturels, des pique-niques au bord de la rivière (plus tard au printemps, la Normandie étant tristement célèbre pour ses jours de pluie incessants) et des petites excursions autour de notre petite ville pittoresque. L'une de ces excursions consistait en une promenade quotidienne dans une véritable ferme normande, dont, je pense, vous vous souviendrez si vous y participez, et que je décrirai une autre fois afin de pouvoir développer davantage. Ce qui est sûr, c'est que c’était génial de faire aussi partie de leur groupe, car je pouvais me faire encore plus d’amis grâce à leur plateforme et à leurs activités amusantes. Je leur souhaite donc bonne chance et que tout se passe bien pour eux!

Les groupes linguistiques de l'université

L'un des facteurs qui m'a rapproché de la communauté Erasmus de mon département universitaire était en réalité... le cours de français. Que, d'ailleurs, j'avais tenté d'esquiver au début de mes études, ayant déjà un bon niveau de français. Mais heureusement, j'ai été obligée de suivre les cours de français, tout comme le reste des étudiants étrangers, ce qui nous a permis de nous rencontrer! Vous voyez, pour notre part, il n'y avait pas de journée de bienvenue ni d'orientation de groupe à l'Université, et tout le monde était dans des classes et des cycles différents, il n'y avait donc aucun moyen de nous rencontrer de manière réaliste. De plus, nous étions un total de neuf personnes réparties sur les cinq années d’études, alors que dans des écoles telles que NEOMA, près de la moitié des étudiants viennent d’un autre pays! Donc... aucune comparaison valable ici.

Par le biais de diverses activités (telles que présenter nos endroits préférés de la ville lors d’une promenade en groupe et autres), notre petite classe a réussi à créer des liens en seulement trois mois de cours et nous venions tous pour passer un bon moment avec les uns et les autres, comme si nous étions de retour au lycée, un sentiment vraiment rafraîchissant.

meeting-erasmus-family-8ccfb71f813a8592a

Une camarade de classe présentant l'église de Saint-Maclou en français

Et donc, après tout ce temps que nous avons passé ensemble, je peux dire avec certitude que je suis heureuse d’avoir suivi ces cours! Si vous avez la possibilité de suivre des cours de langue, n'essayez pas de les éviter, c'est aussi un bon moyen pour commencer à créer des liens!

meeting-erasmus-family-9c0b7d3675684e888

Un mélange de Vietnam, de Russie, de Mexique et de Grèce

Bien sûr, une expérience en amène une autre, puis une autre, et encore une autre, mais je me suis dit que ça pouvait être une bonne chose que de partager avec vous mes premiers pas, afin de vous aider dans votre prochaine expérience Erasmus ici (ou ailleurs).

Dans l’ensemble, il existe de nombreuses autres occasions où vous pourrez rencontrer des gens, telles que dans les équipes sportives, les clubs culturels ou partout où vous vous engagerez, et tout se passera naturellement alors, encore une fois, n’ayez pas peur, vous ne vous sentirez seul qu'au début et ça passera tout seul! Rassurez-vous, montrez-vous sous votre meilleur jour, et vous vous entourerez de tonnes de personnes aussi intéressantes que dingues. Je veux dire, quelqu'un qui sors de sa zone de confort pour vivre cette expérience doit forcément être fou, vous savez?

Quoi qu'il en soit, ne vous en faites pas pour le moment et à bientôt !


Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !