Jeanne d'Arc : une promenade historique à travers Rouen

Tomber par hasard sur l'église de Jeanne d'Arc

Quand je me suis retrouvée pour la première fois dans l'hypercentre de Rouen, sur la Place du Vieux Marché, je suis tombée sur un bâtiment très particulier, une sorte d'église. Elle était bizarre et assez singulière, mais elle s'inscrivait toutefois dans un décor harmonieux, entourée de toutes ces maisons gothiques pittoresques et colorées de la vieille ville. J'avais aperçu ce bâtiment sur des photos défilant devant mes yeux quand j'avais commencé à chercher des informations générales sur ma destination, mais je ne m'étais jamais vraiment intéressée à ce que ça pouvait être exactement. Je n'en avais alors absolument aucune idée.

Perplexe, j'ai demandé à un passant au hasard ce qu'était cette énorme construction. Surpris par ma question, il a froncé les sourcils et a dit "Mademoiselle, c'est l'église Sainte-Jeanne-d'Arc! " et il est aussitôt reparti. J'ai alors d'abord pensé qu’il s’agissait d’une église dédiée à la fameuse guerrière française, la plus aimée, voire même la plus vénérée du pays, et en particulier dans la région du Nord de la France, marqué par ses actes.

Et c'est là que je l'ai vu. Un haut mât surmonté d'une croix, trônant juste à côté de l'étrange église et surplombant la place. J'ai alors su que ni l'église ni la place n'étaient ordinaires. C'était l'endroit exact où la vie de Jeanne fut consumée par les flammes, là-même où se trouvait ce pôle.

jeanne-darc-historical-walk-rouen-35398a

La croix indique où se trouve le pôle

jeanne-darc-historical-walk-rouen-b97c53

jeanne-darc-historical-walk-rouen-dd63ac

Différentes vues de l'église

jeanne-darc-historical-walk-rouen-dcf0bf

L'église de l'intérieur, tout aussi particulière qu'à l'extérieur

Un sentiment d'effroi m'a submergée et des images d'un scénario possible de chasse aux sorcières avaient commencé à s'imposer dans mon esprit. J'étais inquiète, troublée, et pourtant, tout à coup, c'est grâce à ces émotions que j'ai voulu accorder à la ville plus... d'importance. Un lieu ravagé par la guerre et la mort, mais qui est parvenu à conserver sa beauté et sa chaleur au fil des ans. Tout était nouveau pour moi, mon intérêt pour Rouen s'était alors amplifié, et cette fois, plutôt que ce qui est visible à la surface, je m'intéressais davantage à la partie immergée de l'iceberg; l'histoire derrière le livre d'images.

Plus tard, tout au long de mon Erasmus, j’ai appris une énorme quantité de faits historiques sur la ville, jadis une des plus importantes et des plus influentes du Nord, sur son implication avec d’autres figures emblématiques telles que Guillaume le Conquérant ou Rollon le Viking, et bien plus encore! Cependant, je pense que le cas de Jeanne doit tout d’abord être mis en lumière, car c’est peut-être l’un des plus grands modèles d'émancipation des femmes et son histoire, bien qu'obscure, peut être interprétée de nombreuses manières.

Le récit de Jeanne qui résonne dans les rues de Rouen

En me promenant dans Rouen, j'ai commencé à remarquer la présence de Jeanne partout. Des interprétations de son visage, peints sur les murs de certaines ruelles, divers objets façonnés d'après ses nombreuses illustrations en chevalier exposés dans plusieurs vitrines d'antiquités et, bien-sûr, dans les églises et les musées de Rouen. Voyez-vous, en France, Jeanne est bien plus qu'une figure historique révolutionnaire : elle est une Sainte. Et cela seul explique pourquoi, dans un endroit comme Rouen, où elle a rendu son dernier souffle, son ombre plane toujours dans les rues et habite le cœur des gens. Elle est aimée, même si à l'époque elle ne l'était pas.

Cela dit, la vie de Jeanne tout comme ses choix ont été maintes fois discutés, non seulement par des historiens et des experts, mais aussi par des gens ordinaires. Pourquoi a-t-elle agi comme elle l'a fait et qu'est-ce qui a mené au résultat que nous connaissons tous? Moi-même, après avoir regardé des films ou lu son histoire en partie, je ne m'étais pas vraiment fait une opinion, mais je n'étais pas moins impressionnée par sa ferme résolution. Après tout, elle n’était qu’une enfant quand elle a décidé de prendre le chemin qu’elle a choisi, ce qui implique beaucoup de courage, de bravoure même, et pourtant, son personnage est resté un mystère pour moi. Toutefois, une visite à l'Historial Jeanne d'Arc de Rouen m'a aidée à comprendre l'ensemble de l'histoire et j'expliquerai au mieux pourquoi.

Historial Jeanne d'arc : faire revivre la légende par des moyens contemporains

En tant qu'étudiante Erasmus, je voulais évidemment faire plus que la fête et étudier, et j'avais un besoin impérieux d'explorer autant que je le pouvais. Les nouvelles informations que je détenais sur Jeanne ont alors débouché sur une voie historique à travers quelques uns des points principaux expliquant son histoire. Si vous ne connaissez pas (ou si vous souhaitez actualiser vos connaissances) la vie de Jeanne, l'ingénieuse exposition de l'Historial sera une introduction bien plus que suffisante.

Vous verrez dans ce musée une reprise du deuxième procès de Jeanne d’Arc qui s’est déroulé quelques décennies après sa mort sur la Place du Vieux Marché, où tous les éléments de preuve ont été réexaminés, de sorte qu’une décision finale sur l'équité de sa peine soit prise. En d'autres termes, l'exécution de Jeanne sur le bûcher avait été lourdement remis en question et, bien des années après, les responsables de sa mort (une sorte de jury) avaient été appelés à témoigner une fois de plus, mais cette fois dans un tout autre contexte. La situation politique de la France avait en effet beaucoup changé et, par conséquent, un grand nombre de personnes précédemment condamnées avaient ensuite été innocentées. Jeanne, bien-sûr, était l'un des cas les plus intrigants et, à ce titre, des personnes de son enfance et de sa ville natale avaient également été invitées à prendre part au processus.

jeanne-darc-historical-walk-rouen-796610

Une salle de l'Historial

Le procès est représenté par un scène de théâtre projetée sur les murs des salles, commençant à la crypte de la cathédrale et continuant aux étages supérieurs, où vous pourrez profité d'une vue imprenable sur la région. En d'autres termes, vous voyez les personnages discuter de la vie de Jeanne étape par étape, en faisant parfois des commentaires afin de maintenir les croyances et l'"impression" générale de l'époque. De cette manière, il est non seulement possible de connaître son passé et ses expéditions éphémères, mais aussi peut-être de comprendre (dans une certaine mesure) la psychologie à la base de tout cela.

Mon récit de la vie de Jeanne (sautez si vous la connaissez déjà ou si vous voulez en savoir plus par vous-même! )

Comme j’estime que c’est beaucoup mieux et bien-sûr plus fascinant de vivre cela par vous-même, j’essaierai de raconter la version courte de l’histoire, telle que je l’ai interprétée après ma visite à l’Historial. Alors voilà :

Jeanne avait grandi à la campagne, dans l'une des petites régions qui n'étaient pas encore conquises par les Anglais. C'était une fille très calme, qui priait régulièrement Dieu et ne causer aucun problème, comme pouvaient en témoigner ses voisins, et qui contribuait toujours aux tâches ménagères de son foyer. À l'âge de treize ans, la jeune fille avait prétendu avoir commencé à entendre des voix qui seraient d'origine divine.

Plus tard, à dix-sept ans, Jeanne rendit visite à Henri V, se présentant comme prophète qui pourrait lui rendre le trône car il en était l'héritier légitime. Bien que méfiant, l'homme en vint rapidement à faire confiance à Jeanne, car elle semblait être au courant de choses que personne d'autre que lui ne pouvait savoir (et pour d'autres raisons qui seront expliquées lors de la visite). Ainsi, il lui donna une petite armée pour son expédition qui allait bientôt commencer. Jeanne se coupa les cheveux, revêtit une armure masculine et chevaucha pour récupérer la ville d'Orléans.

Il lui fallut très peu de temps pour y parvenir, car son armée était convaincue de sa divinité, et par conséquent leur courage (ainsi que la peur de leurs ennemis) en était grandi. En d'autres termes, outre sa posture, Jeanne était un catalyseur pour leur moral, et c'est ce qui rend son histoire aussi intéressante! La stratégie exacte suivie ainsi que la série d'événements de la bataille d'Orléans sont analysées dans le musée à travers une projection détaillée. Je suis donc certaine que vous comprendrez bien mieux tout ça sur place!

Comme promis, le couronnement de Henry V devint une réalité et Jeanne tenta plus tard d'entreprendre la tâche plus lourde que consistait de la libération de Paris, mais elle échoua pour de nombreuses raisons. Les gens commencèrent à perdre foi et doutèrent de sa bienveillance et de sa pureté. Après une série d’événements dont l'explication risque probablement de prendre un certain temps, la guerrière fut descendue de son cheval, capturée et emmenée à Rouen, où elle fut emprisonnée et interrogée.

Lorsqu'elle refusa de compromettre ses idéaux concernant sa foi et sa motivation, Jeanne fut ridiculisée publiquement dans un autre monument extrêmement important de Rouen, l'abbaye de Saint-Ouen, où elle fut contrainte d'accepter de porter des vêtements féminins et d'abandonner ses anciennes habitudes. On la ramena ensuite dans sa cellule, mais au bout de quelques jours, elle décida de faire marche-arrière et de porter de nouveau son armure.

Constatant sa désobéissance aux ordres de l'église, un jury fut formé pour prendre une décision concernant le sort de la jeune fille. Permettez-moi de vous rappeler que Jeanne était une jeune fille de dix-neuf ans, une très jeune femme qui, malgré son âge, avait réussi à faire beaucoup de choses en l'espace de deux ans seulement. Rejetant tout cela, elle fut considérée comme sorcière et condamnée au bûcher devant le peuple de Rouen.

Dans la projection virtuelle du deuxième procès, le public apprend que Jeanne avait été déclarée innocente, car sa foi en son propre Dieu, plutôt qu'en l'église, n'était pas considérée comme une chose pouvant entraîner la peine de mort, sans parler du jury qui semblait avoir pris en considération des facteurs mineurs tels que les habits masculins.

L'exposition jusqu'à aujourd'hui

Plus tard, Jeanne d'arc deviendra le symbole de la France, parfois considérée comme la protectrice des jeunes filles et une figure de la moralité et de la liberté. Comme on peut le voir dans la suite de l'Historial, après être monté au sommet et avoir observé divers lieux d'intérêt en rapport avec son histoire (Saint-Ouen, le cachot où elle était gardée, etc. ), la dernière partie se réfère à ses représentations artistiques, tels qu'au cinéma ou au théâtre, et inclue naturellement une analyse de ses attitudes et agissements, réalisée par divers historiens et anthropologues, via une plate-forme virtuelle innovante.

jeanne-darc-historical-walk-rouen-1a09d9

Les costumes des nombreuses "Jeannes" du cinéma

C'était très instructif et j'ai passé beaucoup de temps à lire et à écouter à son sujet. En tant que femme, je me suis rendue compte que quelle que soit sa motivation, Jeanne agissait dans un "monde d'hommes", ce qui était impensable à l'époque, je ne pouvais donc m'empêcher d'admirer sa détermination.

Le Panorama XXL de Rouen

Le Panorama XXL est un endroit captivant à visiter après l'Historial. C'est un cylindre bleu gigantesque d’un bâtiment situé à l’ouest de Rouen et facilement accessible en bus. Vous ne pouvez pas le manquer, car il ressort du paysage urbain grâce à sa forme géométrique stricte et à ses couleurs vives. En fait, ce cylindre bleu est en réalité une pièce immense où est projetée une représentation panoramique du Vieux Rouen. Ce panorama a été conçu par un architecte et artiste du nom d'Asisi et de son équipe. Au centre, il y a une plate-forme à trois étages sur laquelle vous pouvez monter et qui affiche à chacune d'elle une perspective différente du Panorama.

jeanne-darc-historical-walk-rouen-c0be2c

Une référence à Jeanne est faite avant que l'on entre dans la pièce principale. Le spectateur dispose également d’une vidéo explicative de la composition complexe du panorama tout au long de sa conception par Asisi, que j’ai trouvée vraiment passionnante! Ce qui est vraiment à couper le souffle dans le panorama, ce sont les effets de lumière et de son qui indiquent les changements de jours ou d’époques, et des incendies ou des zones détruites sont représentés par des points sur l’immense dessin. Depuis le dernier étage, vous pouvez clairement voir sur la Place du Vieux Marché quelqu'un brûler vif pendant que d'autres regardent. Mais qui cela peut bien être? Et oui, ce n'est autre que Jeanne, et ce clin d’œil subtil à l'histoire de Rouen dans son ensemble, bien que discret, semblait plutôt malicieux, et vous donnera des frissons.

La Tour Jeanne d'Arc

Malheureusement, on ne peut voir que les vestiges du donjon de Rouen, l'ancien château du roi d'Angleterre, qui a été démoli à un moment donné. Cependant, l'une des tours du château a échappé à la démolition et est ouverte aux visites. Cette tour porte le nom de Jeanne d’Arc, mais en vérité elle était emprisonnée dans une autre tour de l'édifice. Néanmoins, ce "souvenir" a été créé pour lui rendre hommage. Vous devriez pouvoir apercevoir la tour du haut de l'Historial, tandis que si vous voulez vous y rendre vous-même, vous devrez la trouver dans la zone située entre la gare et le Musée des Beaux-Arts (elle est si petite que je ne me rappelle pas la voir sur la carte des monuments historiques, vous devrez donc peut-être faire quelques recherches, bonne chance! ).

Jeanne, partie intégrante de la culture rouennaise

Comme énoncé plus haut, vous pouvez trouver des traces de l'héroïne dans chaque recoin et interstice de Rouen, ainsi tout ce que vous aurez à faire, c'est... ouvrir l’œil! Ou encore mieux, écouter ce que les gens racontent. Pour moi, le gens du Nord, bien qu'un peu réservés, se sont avérés une source utile d'information, prenant part à l'histoire par leurs propres existences, présents et tout à fait conscients, à l'endroit-même où tout s'est produit. D'une génération à l'autre, si vous écouter avec attention, vous vivrez la légende à travers les yeux des gens du pays, ce qui est... précieux et mérite d'être chéri. C'est là que vous pourrez dire que vous avez senti la culture se répandre en vous, alors n'hésitez pas à vous renseigner auprès des gens autour de vous!

jeanne-darc-historical-walk-rouen-2d4854

Une sculpture de l'héroïne

Je vous conseille de toujours découvrir au mieux une ville à travers son histoire et son passé, pas seulement le présent. Jeanne étant l’une des plus grands personnalités et probablement des plus célèbres de Rouen, il serait dommage de ne pas suivre sa constante présence dans les ruelles et les monuments de la ville et de laisser son histoire se faufiler (outre ce que vous pensez personnellement d'elle). Pour moi, en apprendre plus sur elle et revisiter son mythe dans un tel endroit m'ont procuré un sentiment d'admiration et attisé davantage ma curiosité! Donc, dans mon livre, la promenade historique a été bien faite!

Cependant, Jeanne n'est pas le seul personnage sur lequel il faut se s'attarder quand on se trouve à Rouen. De plus, il y a un bon nombre de monuments qui valent absolument la peine d'être visités en dehors de ceux que j'ai mentionnés, mais tout cela, ce sera pour une autre fois! J'espère que mon point de vue sur cet aspect de la ville vous sera utile et qu'il suscitera de l'intérêt pour vous tous!

Allez-y tranquille et à bientôt, à la prochaine rentrée !


Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Commentaires (1 commentaires)

  • Dimitri Dumont il y a 2 ans

    Je suis de rouen et j'adore notre histoir sur jeanne darc

Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !