Murcie: La ville qui ne dort jamais

Bonjour à tous!

Une des meilleures choses de la vie à l'étranger est de se rendre compte quelles sont les choses que l'on aime (et celles que l'on aime pas) de notre pays et de notre ville. Dans mon cas les 4 mois et quelques que j'ai passé à Brême m'ont permis de renforcer l'amour absolu que je ressens pour ma ville et pour son merveilleux mode de vie. J'ai décidé de verser tous cet amour dans une série d'articles sur Murcie, pour servir de guides aux personnes ayant décidé de la visiter ou d'y vivre une saison.

Murcie est une ville de 440 000 habitants située dans le sud-est de la péninsule Ibérique, à environ 50 km de la côte et aux abords du fleuve Segura. C'est la septième commune d'Espagne en terme de population et une importante ville universitaire, mais elle est quasiment inexistante pour les étrangers et très peu connue du reste des espagnols, à part quand il s'agit des températures estivales extrêmes et de ses plages pleines à craquer de Madrilènes

Cependant, Murcie est beaucoup plus que cela. Bien que ce ne soit pas une ville très jolie, comme l'est Grenade, ou très grande, comme l'est Valence, la vie à Murcie est pleine de petits détails qui la rende magnifique. À chaque fois que j'ai mentionné ma ville à d'autres espagnols je me suis rendu compte de la mauvaise image qu'ils avaient de la ville en entendant des phrases comme "Mais à Murcie... Il y a rien, non? "

Une fois qu'on commence à expliquer et à décrire comment sont la vie, les coutumes et la manière de faire les choses à Murcie, en plus de la comparer avec d'autres villes et régions (espagnoles comme étrangères), on découvre que des choses considérée comme acquises, comme le fait de pouvoir savourer une bière pour 50 centimes ou profiter de la photosynthèse pendant toute l'année, ne se trouve pas en tout lieux. De ce mélange inégalable entre l'Andalou, le Manchego et le Levantin, réunis sous un climat méditerranéen agréable, découle une manière très particulière de vivre et de voir les choses.

La première chose que doit savoir toute personne qui s'en va visiter ou vivre à Murcie est qu'elle est une des régions les moins chères d'Espagne. Alors que les prix à Madrid ou Barcelone ressemblent à ceux de n'importe quel autre pays européen, le coût de la vie à Murcie est inférieur. Les appartements étudiants tournent autour de 150-200€, tandis que les premières nécessités tout comme le loisir s'obtiennent avec un budget assez bas. De plus c'est une ville extrêmement animée, les rues sont remplies de vie et il y a beaucoup d’événements de tout type (fêtes populaires, événements universitaires, festivals de musique, expositions, pièces de théâtre, concerts, spectacles... ). Dans cet article, je vais m'attarder sur ce qui est le plus intéressant pour tout jeune étudiant : la vie sociale.

Murcie offre une vie nocturne (ou diurne, selon l'envie) intense, continue, qui jamais ne vous déçoit. Peu importe que ce soit un lundi d'août, qu'il soit 7h00 d'un jeudi matin d'hiver ou la pleine période d'examens, il y aura toujours un moyen de prolonger la fête. Il y a plusieurs endroits et styles de vie nocturne très variées, ce qui permet que chacun puisse trouver quelque chose qui lui convienne. Après avoir publié cet article, j'ai reçu un commentaire de l'auteur de ce très très intéressant article scientifique sur la vie nocturne à Murcie, que vous pouvez consulter ici. Pour que vous vous rendiez compte des résultats des nuits murciennes, voyez qu'on va jusqu'à les étudier!

Le premier de ces endroit est connu comme "las Tascas", qui consiste en un numéro incalculable de pubs et bars situés dans le centre ville, aux alentours de Santa Eulalia, ancien quartier juif de la ville. Parmi lesquels on trouve des bars de rock (Contracorriente) et LGBTI* (Temperatura Ambiente), mais aussi des boîtes de nuit reggeaton (Parabarap), des brasseries (Príncipe de Gales), des ambiances plus alternatives (Bizz´art) ou des pubs à l'atmosphère punks (Republika). La liste est très longue. Avec des prix très avantageux, des horaires à rallonge (jusqu'à 4 heures du matin), beaucoup d'ambiance pendant les fins de semaine et le tout ouvert chaque jours de la semaine, "las tascas" sont des éléments essentiels pour profiter de la nuit murcienne.

murcia-ciudad-nunca-duerme-8088321d15a96

Si vous avez envie de prendre l'air ou le soleil avec une bonne Estrella de Levante (la bière locale) et profiter des bonnes températures qu'il y a durant toute l'année, il faut savoir que les terrasses seront votre QG. Il y a différents endroits traditionnels pour déguster des tapas ou des bières, comme la plaza de las Flores ou le "Tóntodromo" (Paseo de Alfonso X), où vous pourrez déguster les meilleures tapas vraiment murciennes, comme la marinera (si vous ne savez pas ce que c'est, regardez la prochaine image) ou des chips avec citron et poivre. Si vous préférez économiser quelques euros sans renoncer au joli refrain des terrasses, les abords du campus de la Merced, en plein centre, sont remplis de terrasses vraiment données, avec des offres comme 3 bières à 1€ chez Iberos ou les litres de bières à 2, 50€ au Kiosko Univresidad. Toujours abondantes d'étudiants, ces terrasses t'accueillent à toute heure du jour, tant pour un apéritif ensoleillé à midi que pour un boire un coup avec tes amis jusqu'à minuit, se transformant en un deuxième appartement.

murcia-ciudad-nunca-duerme-98fd2f8b07422

De cette manière, une nuit ordinaire peut commencer avec quelques bières innocentes sur une des terrasses de la plaza de la Universidad, suivies par quelques kalimotxos à Republika, quelques shooters de tequila à Sala Revolver et quelques classiques musicaux à Contracorriente, et finit à 4h00 du matin sans savoir pourquoi vous vous trouvez toujours dans la rue. Le typique "Maman, ils m'ont entraîné". Mais si vous pensez que la nuit allait se terminer comme ça, vous vous trompez. On ne sort pas seulement dans les bars et on ne s'assoit pas uniquement sur des terrasses à Murcie, et la fête peut se prolonger jusqu'au levé du jour.

En ce qui concerne cette partie, il est important de connaître la différence entre "discoteca" et "sala". Le premier se rapporte à un grand local dans lequel on peut écouter de la musique commerciale, électronique et latine, et dont l'entrée est payante. Il y a un endroit un peu plus éloigné du centre, appelé Atalayas, où se concentre une bonne partie de ces discothèques, en plus d'autres de plus grandes tailles accueillant de plus grands événements aux alentours de la ville et quelques bars désinvoltes à côté de Las Tascas (boutique ou Luminata).

À l'autre bout du spectre musical nous avons les salles de concert. Au début créée pour accueillir des événements musicaux, elles sont utilisées comme discothèques le reste du temps ou après les concerts. La principale différence étant la sélection musicale : face aux reggaeton et à la musique très commerciale, les salles offrent une grande variété de style musicaux (rock, reggae, indie, rumba, rap, ska... ) créant une vraie sous-atmosphère alternative dans la ville. La majeure partie des salles se trouve dans la zone des "after-hours" de Mariano Rojas (Garaje, Sala B, 12 y medio... ). Bien qu'elles ne soient pas souvent bondées, ces salles te permettront de continuer la fête bien après le petit-matin, en allant même plus loin avec MOSS, dont la musique techno te fera danser jusqu'à midi.

En plus de la zone de Mariano, il y a aussi deux bars de ce genre dans le centre : REM et Musik. Ce dernier se trouve sous la voûte de brique qui abrite les gradins de la Plaza de Toros, formant une série d'espaces très curieux. C'est un de ces bars qui offrent une plus grande variété de musique, étant donné qu'il est divisé en plusieurs salles dans lesquelles il est possible de danser sur des groupes allant de Los Delinqüentes à Artic Monkeys. Toutes ces salles ouvrent durant toute la nuit, mais son apogée est souvent vers 4 ou 5 heures du matin, quand las tascas ferment leurs portes.

murcia-ciudad-nunca-duerme-07be16cda5f4f

murcia-ciudad-nunca-duerme-e51d2ab54be2a

Source

Un autre attrait de la nuit murcienne est qu'elle ne se limite pas seulement aux fins de semaine. En plus des fameux jeudis étudiants et des mercredis Erasmus, dans certains bars comme Republika ou Revólver il y a toujours un peu d'ambiance peu importe le jour, et la salle REM est ouverte jusqu'à 7h00 du matin du mardi au dimanche.

murcia-ciudad-nunca-duerme-30471f03409cf

Source

En plus de la vie ordinaire de la ville, les presque 35 000 étudiants enregistrés à l'Université de Murcie et les 14 000 étudiants de l'Université Catholique de San Antonio, et les autres 7 000 étudiants de l'Université Politechnique de Carthagène la ville voisine, font que Murcie possède une atmosphère universitaire très intense. Au fil de l'année académique, on peut assister à différents événements, comme les novatadas au début des cours, les fêtes des jeudis étudiants, et le mieux de tout : les paellas. Chaque faculté célèbre à un moment donné de l'année ses fêtes patronales, qui durent souvent une semaine, mais celle qui marque le plus les esprits est celle des paellas, qui ont lieu au "fiestódromo" de l'Université de Murcie. Cette enceinte, située sur le Campus de Espinardo, abrite les fêtes les plus massives avec plus de 10 000 étudiants qui profitent pendant toute la journée de la musique et de l'alcool à l'air libre. Un bon exemple sur cette vidéo, qui possède l'honneur pas si glorieux d'être le plus grand Harlem Shake du monde. Même si elles sont réparties sur toute l'année, de la période de fin d'examens de janvier jusqu'aux vacances de la Semaine Sainte, il y en a souvent une par semaine.

murcia-ciudad-nunca-duerme-4ecbc0f5b9b70

Source

En définitive, Murcie n'est pas renommée pour la débauche universitaire que l'on peut trouver à Grenade, Santiago ou Salamanque, ou des divers choix qu'offrent Madrid ou Barcelone, mais sans aucun doute il y a ici une atmosphère unique, urbaine, pleine de gens souhaitant profiter et passer de bons moments, ce qui surprend toujours ceux qui ne la connaissent pas. Si vous souhaitez venir à Murcie et que vous aimez profiter de chaque moment de manière spéciale, allons-y.

On se retrouve à las tascas !


Galerie de photos



Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !