Sighnagi


  - 1 avis

Un nouveau regard sur la vieille forteresse

Traduit par . . — il y a 3 ans

Texte original par Manoj Pradeep

Bonjour tout le monde,

C'est un immense plaisir de continuer à écrire ici et j'espère que mon style d'écriture n'est pas trop horrible à lire. Aujourd'hui, je pensais que j'allais partager la belle aventure de ma visite à la jolie ville historique de Sighnaghi avec mes amis. Sighnaghi n'est pas un très grand mais croyez-moi c'est un petit village possédant des vues incroyables sur la nature.

Tout a commencé lors de l'organisation de nos vacances de Pâques. Ce n'était pas des vacances aussi longues pour faire un vrai voyage qui pourrait prendre des jours pour revenir et donc nous étions à la recherche de lieux sympas à proximité afin que nous puissions y aller et revenir le même jour. Nous étudions à Tbilissi et comme c'est la capitale de la Géorgie, nous n'avons aucune difficulté à trouver un moyen de transport ou toute autre forme d'aide dont nous avons besoin pour voyager. Nous avons cherché le lieu sur internet et nous avons aussi demandé à tous les adultes que nous rencontrions dans notre université car nous ne connaissions pas le pays aussi bien que ça pour pouvoir nous repérer nous-mêmes. Chose intéressante : lorsque nous nous promenions dans la ville de Tbilissi, nous nous sommes rendus compte qu'il y avait une office de tourisme du tourisme qui était situé dans la rue de Rustaveli. Nous sommes allés là-bas et avons pris un tas de cartes nous montrant les trajets à réaliser pour atteindre divers endroits touristiques qui se trouvent autour de la Géorgie. Après avoir parcouru des yeux un certain nombre d'entre eux, nous sommes finalement tombés sur l'endroit appelé Sighnaghi. Puis nous avons commencé à chercher sur le web pour vérifier quelques détails de voyage mais malheureusement nous n'avons pas pu obtenir des faits utiles sur l'endroit. Je suppose que cet article sur Sighnaghi serait utile à ceux qui envisagent de visiter l'endroit car je ne partage seulement les expériences que j'ai vécues et expérimentées moi-même et rien de plus rien de moins. Donc, après tous ces dilemmes, nous étions tout à fait sûr de l'endroit où nous voulions aller et nous avions prévu d'y aller quelques jours plus tard.

Le jour du voyage, nous nous sommes tous rassemblés dans notre maison et nous avons marché jusqu'au métro. Notre station de métro est à une distance accessible à pied. Après cinq minutes nous étions à la station de métro mais avant de partir, nous avons pensé que nous allions apporter des collations et des boissons car nous ne savions pas à combien de temps se trouvait le lieu et si nous pouvions y trouver quelque chose à manger etc. Nous sommes donc allés au supermarché près du métro et nous avons acheté : biscuits, frites, boissons fraîches et chocolats. Quand nous avons terminé nos achats, nous sommes descendus dans la station de métro et avons embarqué dans le métro qui partait à la station Didube, cependant nous avons dû prendre un train interconnecté depuis la station de métro Vukzali.

Après un voyage de 20 minutes, nous avons atteint la station Didube. Nous avons reçu des informations de la part des locaux que les minibus de Sighnagi partent de la gare routière de Didube. Cependant, des bus sont également disponibles depuis les gares routières de Tbilissi, telles que la station de bus Orthacala et la gare routière de Vukzali. Nous avons dû marcher un bon moment pour atteindre la station de bus et quand nous sommes arrivés, nous avons été choqués parce que c'était un grand terrain inondé de mini-fourgonnettes et de petits taxis qui avaient des panneaux indiquant les différentes villes. Nous avons vraiment eu du mal à trouver le bon mini-bus car chaque marque sur le sol indiquait une direction spécifique. Finalement, nous avons trouvé une mini-fourgonnette avec un tableau indiquant Sighnaghi. Cependant, lorsque nous nous sommes approchés et avons demandé au chauffeur de la mini-fourgonnette, il a dit que le véhicule ne partirait que le soir. Nous étions tous très déçus en pensant que tous nos plans étaient gâchés. Nous n'avons pas perdu espoir et vers la gauche de l'arrêt de bus il y avait une gare où un train s'est arrêté. Nous sommes allés là-bas pour voir s'il y avait des trains pour Sighnaghi, mais malheureusement il n'y en avait pas. Nous marchions tout autour de la station de bus et finalement, quand nous étions tous épuisés, nous avons trouvé un mini van à Sighnaghi.

Nous étions tous heureux et nous sommes montés dans la mini-fourgonnette, mais nous étions les premiers à embarquer et le chauffeur attendait que le reste de la mini-fourgonnette soit remplie pour partir. En attendant, nous étions debout à l'extérieur du mini-van pour prendre l'air et c'est à ce moment que nous avons rencontré un petit chauffeur de taxi. Son taxi était petit, très confortable avec seulement 8 sièges, le nombre exact de sièges dont nous avions besoin. Il a accepté de nous emmener à Sighnaghi et de nous ramener à un tarif de 100 GEL, ce qui était une bonne affaire car cela nous coûterait 5GEL par tête dans le mini van commun. Nous avons accepté l'accord et nous avons tous descendu la mini-fourgonnette dans laquelle nous nous étions assis au début et sommes montés dans le taxi, à ce moment-là a commencé un conflit entre les deux conducteurs. Il semble qu'il y ait une sorte d'entente entre les conducteurs de la station d'autobus qu'une fois qu'une personne devient le client d'un conducteur, elle ne peut monter à bord d'une autre mini-fourgonnette à moins que le premier conducteur soit d'accord. Notre chauffeur n'était pas prêt à abandonner son argent et nous avons été obligés de nous asseoir dans la même mini fourgonnette. Nous n'avons pas eu d'autre choix et nous sommes montés à nouveau dans la même mini fourgonnette et attendre qu'il démarre. Après une demi-heure, le chauffeur a démarré le mini van et nous étions en route pour notre destination.

Le voyage était assez long mais la route était vide et remplie de beauté des deux côtés. Nous avons tous pu apprécier la beauté de la nature le long de la route. Après une heure, notre mini-van a atteint la ville de Sighnaghi. Nous somme descendus du mini van et tout ce que nous pouvions voir était une ville entièrement rénovée avec une touche d'histoire encore inchangée. Il y avait un endroit pour s'asseoir à la sortie de la station de bus. Nous y sommes allés et nous sommes restés un peu de temps juste pour nous détendre et retrouver notre énergie perdue pendant le voyage.

En terminant avec mon expérience de voyage laissez-moi vous raconter une histoire intéressante sur la ville de Sighnaghi. Située à 117 km de la capitale de la Géorgie, Sighnaghi est l'une des villes qui préserve soigneusement les monuments anciens. La chose la plus fascinante à propos de Sighnaghi est sa forteresse car la ville entière en est entourée. On raconte que la forteresse a été construite par le célèbre Roi géorgien Erekle II en 1772. La forteresse couvre une superficie d'environ 5 kilomètres entourant toute la ville avec 23 tours et 7 portes, se distinguant du reste des monuments du pays. L'architecture de la terrasse de Sighnaghi correspond parfaitement à son paysage arboré.

Les bâtiments de la ville construits au 18ème et 19ème siècle se sont parfaitement adaptés au monde d'aujourd'hui. Les bâtiments étaient principalement deux ou trois magasins et le premier étage de chaque bâtiment servait de lieu de magasinage et à d'autres fins commerciales. Aujourd'hui encore, les magasins de ce secteur produisent du cuir, du métal, du tissage de tapis et de la céramique de haute qualité. La ville est pleines de rues croisées faisant leurs chemin vers le haut de la colline et les bâtiments sont joliment décorés avec des toits de tuiles et des fenêtres oriel. À Tbilissi, tous les bâtiments ont des cours et des balcons, mais à Sighnaghi, il n'y a pas de telles choses, tous les bâtiments sont alignés le long des rues ce qui accentue la ressemblance à une ville urbaine du passé. "Cinquième façade" ou les toits de Signaghi est la marque de la ville.

Certaines des figures géorgiennes importantes dont la contribution au développement de la Géorgie est inévitable appartiennent à Sighnaghi. Parmi eux, quelques-uns des personnages célèbres étaient compositeurs, Vano Sarajishvili, un grand philosophe et écrivain Solomon Dodashivili, une figure politique importante Sandro Marianashivili. Un des peintres célèbres dans le monde Niko Pirasmanishvili est né dans la périphérie de Sighnaghi dans un village appelé Mirzani. La >ville de Sighnaghi est populaire pour son artisanat du métal, ses céramiques, ses sculptures sur bois et sa production de cuir. Le tissage de tapis, les tapis et les tapisseries de gobelins font partie des travaux traditionnels les plus anciens de Sighnaghi. La Géorgie est connue pour sa production de vin depuis l'antiquité. La ville de Sighnaghi, située dans la région de Kakheti en Géorgie, produit également une grande variété de raisins pour la production de vin. Kakheti comme je l'ai mentionné dans un de mes articles précédents est connu comme le berceau du vin. Il existe environ 500 variétés de raisins cultivées en Géorgie et la plupart d'entre elles sont cultivées dans la région de Kakheti.

En dehors de tous ces faits, il y a eu des rénovations récentes à Sighnaghi ont attiré beaucoup de touristes. Maintenant, il y a un bon nombre d'activités récréatives, une délicieuse cuisine et de merveilleuses caves à vin. Puisque Sighnaghi est situé dans la région de Kakheti, on pourrait très bien voir les chaînes de montagnes couvertes de neige du Caucase vers le nord rencontrant l'horizon. La belle vallée d'Alazani peut se voir en regardant vers le sud. L'ensemble de la forteresse de Khornabuji est un bon endroit à voir à Sighnaghi car elle a de grands murs et de nombreuses tours qui tracent un chemin vers le haut de la colline. Il y a aussi un réseau de tunnels souterrains et le monastère de Khirsa qui a un clocher qui a été construit au 14ème siècle. Les peintures antiques qui se trouvent à Ozani sont aussi remarquables. Dans les zones telles que Nekresi, Tchremi et Gurjaani, on trouve de nombreuses preuves archéologiques chrétiennes pas très éloignées de la ville de Sighnaghi. Selon les mythes géorgiens, divers guerriers ont habité la forteresse de Sighnaghi à la recherche de biens précieux. Pour ceux qui veulent goûter le vin cristallin de la région de Kakheti et profiter d'une touche de nature, Sighnaghi est un bon endroit car il n'est pas trop loin de la capitale du pays.

Comme j'ai mentionné à propos de toutes les choses à faire quand vous visitez Sighnaghi, je voudrais juste vous dire ce que nous avons fait quand nous sommes arrivés là. Nous ne savions pas grand chose sur l'endroit et après avoir pris la petite pause dans le parc près de l'arrêt de bus nous avons mangé les casse-croûtes transportées depuis Tbilissi. Après avoir parcouru une petite distance, nous avons pu voir quelques vélos classiques sur lesquels 4 personnes peuvent voyager et un véhicule éléctrique avec un toit ouvert pour les touristes. Ils étaient destinés à transporter les gens au sommet de la colline, mais nous nous sommes préparés à marcher sur la colline car nous pensions que ça serait amusant. En montant la colline nous avons rencontré un couple de Budapest et c’étaient des gens vraiment sympas avec qui nous avons parlé. Ils étaient en vacances en Géorgie et nous sommes tous devenus amis. Nous avons échangé nos numéros et donc ce voyage nous a aussi permis de nous faire de bons amis.

Nous sommes allés au sommet de la colline où nous avons vu un musée mais en raison de notre malchance, il était fermé et nous ne pouvions pas attendre l'ouverture. Nous avons pris un chemin menant à une vieille église qui avait des escaliers en colimaçon menant au sommet. Du sommet, nous avons pu voir la beauté de la région de Kakheti. Puis nous avons marché autour du mur de la forteresse en explorant la ville, mais il n'y avait pas grand chose à explorer à part la beauté pittoresque de la ville. Nous avons marché autour de la forteresse entière pendant environ 4 kilomètres et nous étions vraiment très fatigués. Nous avons atteint la station de bus complètement épuisés et nous avons couru dans un magasin voisin pour avoir quelque chose à boire et à manger. Après avoir pris une petite collation, nous sommes allés dans un magasin qui vendait des choses typiques de Sighnaghi. Nous avons acheté quelques trucs pour nous souvenir de Sighnaghi et nous sommes retournés à la gare routière. Le bus est arrivé quelques minutes plus tard et nous sommes tous montés à bord du dernier bus de Sighnaghi à Tbilissi et sommes arrivés dans notre ville pendant la nuit. Notre voyage à Sighnaghi nous a donné des souvenirs vraiment inoubliables et nous a marqué par ses paysages naturels si beaux, que nous pouvons encore voir aujourd'hui lorsque nous fermons les yeux. Même si ce n'est pas le meilleur endroit que vous pouvez visiter pour des vacances en Géorgie, c'est toujours un bon endroit où aller et s'amuser au moins pour une journée. Jusqu'à ce que j'écrive mon prochain article : prenez soin de vous et à la votre !



Contenu disponible dans d'autres langues

Donnez votre avis sur cet endroit !

Connaissez-vous Sighnagi ? Donnez votre avis sur cet endroit.


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !