Advertise here

France, après 4 mois...

Publié par Jérôme Hereng — il y a 3 ans

Blog : Slovaquie, rêves d'évasion
Dans : Blog Erasmus Lyon, Lyon, France

7 juin 2016

4 h 30 du matin. Après le petit départ de Slovaquie le 1er juin, voici, ce 7 juin, le grand vers la France. Comme toujours avant de prendre l’avion, j’ai affreusement dormi dans mon hôtel de Vecses, à 4 kilomètres de l'aéroport de Budapest. Mais rassuré toutefois d’avoir pu régler mon problème de surpoids de bagages hier, et d’être déjà en possession de ma carte d’embarquement. Roulez valises!

J’arrive mieux à me déplacer, en faisant rouler mon bagage amputé d’une roue sur quatre sur le côté. C’est de cette façon que, sans patiner dans les graviers, je parviens à l’arrêt de bus. A son arrivée, un passager m’aide à porter ma seconde valise.

Sur l’axe routier, l’horizon est large. Il est 5 h 15. L’aube, d’un bout à l’autre, éclabousse le ciel et forme des halos qui sortent de l’astre solaire comme autant d’éruptions successives, d’abord bleue, puis orangé, puis flavescente, puis de feu. Le bus cavale vers les pistes d’avion. J’ai le caprice de vouloir arrêter le temps quelques secondes, pour garder plus longtemps en bouche les dernières minutes de ce voyage, qui maintenant est sur le point d'être à terre.

A l’aérogare, j’enregistre mes bagages, passe les contrôles de sécurité, embarque à bord dans un temps superbement réglé. Je suis assis, serein, place … dans l’avion, prêt à m’abandonner au sommeil. Ma nuit n’a été que de cinq heures. L’avion passe la marche-arrière pour s’élancer dans le ciel, qui s’est assagi. Il est 6 h 35.

Bruxelles, Belgique, dernière escale avant Lyon, ma destination finale. J’entends du français de plus en plus fréquemment. Encore en Hongrie il y a deux heures, j’en suis frappé. Je le suis aussi par les actualités. J’ai une pensée pour les victimes de l’attentat qui s’est produit dans cet aéroport le 20 mars. A peine deux mois après ma correspondance dans ce même lieu pour mon vol aller vers Vienne.

Entre 8 h 35 et 9 h 35, le même cérémonial se répète que pour le vol Budapest-Bruxelles. Mais l’avion part avec une demi-heure de retard. « Un défaut à réparer » sur l’avion, apprends-je, en français. Oh, le français!

france-apres-4-mois-09fcf9ff2584e62c4e04Au-dessus de la France, la tête au-dessus des nuages.

France, je te revois à 11 h 30, après un tiers d’année! Un si court passage à l’étranger me paraît ridicule comparé à ceux qui restent des années dans des pays bien plus lointains que la Slovaquie. Je me demande même, alors que je suis déjà ému de mon retour, comment des otages comme Florence Aubenas ou Ingrid Betancourt ont vécu leur rentrée en France. Surtout qu’eux, à ma différence, n’avaient ni contact avec leur proche, ni avec le monde en général!

Le soleil, comme à Budapest, brille toujours à l'aéroport de Lyon à travers les baies vitrées. Dans les allées, mon idiome maternel, si rare ici-loin, a envahi la plupart des conversations. Avant de serrer mon père et un ami dans mes bras, j’ai un passage obligé au tapis des bagages. Immédiatement, la bande de caoutchouc s’actionne. Les valises, de la trappe, tombent dessus au compte-goutte. Dans cette attente, je suis systématiquement fébrile de perdre une malle. Pour ce trajet, mon sentiment était justifié. Je ne repartirai chez moi avec qu’une seule valise. Comme hier, c’est la même qui a été victime d’une anicroche à Bruxelles : la grise.

Au bureau des réclamations et objets égarés, l’agent, le teint halé, me rassure : « Elle arrivera dans quelques jours chez vous. » Tout frais sorti de l’étranger, je lui bafouille, naturellement, en guise de remerciements, du franglais. Il compatit : « Y’a pas de mal! » Comme le pronostiquait un touriste français, croisé à Budapest sur les bancs de la synagogue : « Ça va vous faire un choc de rentrer en France. »


Galerie de photos



Contenu disponible dans d'autres langues

Commentaires (0 commentaires)


Vous voulez avoir votre propre blog Erasmus ?

Si vous vivez une expérience à l'étranger, si vous êtes un voyageur passionné ou si vous voulez faire connaître la ville où vous vivez... créez votre blog et racontez vos aventures !


Vous n'avez pas de compte? Inscription.

Patientez un moment, s'il vous plaît

Cours hamsters ! Cours !